Les ultras belges voudraient pouvoir assister à toutes les rencontres de leur club, à domicile comme à l'extérieur. Cependant, les matchs joués le lundi soir deviennent de plus en plus fréquents en Pro League et en Proximus League. Sur les neuf premières journées de championnat, sept ont ou auront un match programmé le lundi.

Cette nouvelle tendance fait enrager les groupes d'ultras. Selon eux, ce choix est uniquement économique, car répondant principalement aux demandes des détenteurs des droits télé. Les décisions concernant le calendrier sont prises sans tenir compte de l'avis des supporters qui avaient pourtant fait part de leur opposition aux matchs le lundi lors d'une enquête réalisée en mai. En effet, 78% des 5.600 participants avaient indiqué ne pas vouloir se déplacer un lundi soir pour aller supporter leur club à l'extérieur.

Les signataires du communiqué demandent à avoir un plus gros impact lors des prises de décision liées au calendrier : "Le moment est venu pour nous de mettre nos rivalités de côté le temps d'un combat, et de faire front, unis et solidaires, pour préserver ce qui reste encore de populaire dans notre football. Il est temps que les supporters reçoivent la place qu'ils méritent dans le processus de décision".

La Pro League avait annoncé fin juillet que les matchs joués le lundi seraient une exception, ce qui n'est pour l'instant pas le cas. Ce calendrier particulier est peut-être lié au fait que les supporters ne peuvent pour l'instant pas assister aux matches de leur équipe en déplacement, à cause de la crise sanitaire. Reste à voir si la Pro League tiendra parole lorsque les supporters visiteurs seront à nouveau admis au stade.

Les ultras veulent en tout cas du changement et ils aimeraient qu'une délégation de leurs représentants puisse rencontrer Eleven Sports et la Pro League afin de discuter de ce problème.

Les 27 groupes d'ultras signataires : Mauves Army & South Leaders (ANDERLECHT), Antwerp Dynamite & Antwerp Locos (ANTWERP), Armata Viola (BEERSCHOT), Ultras Beveren (WAASLAND-BEVEREN), North Fanatics (FC BRUGES), VAK 213 (CERCLE BRUGES), Storm Ultras (CHARLEROI), Zebras Eupen (EUPEN), Drughi, GCF, Geneche & Ultra Genk (GENK), Banlieue Gantoise & Ultras Ghent (LA GANTOISE), United 19 (COURTRAI), 25/7 Mechelen (MALINES), Excel Boys (MOUSCRON), 031 Oostende & Kustboys 031 (OSTENDE), BrusselsPower (RWDM), Brigada Hesbania (SAINT-TROND), Union Bhoys (UNION ST-GILLOISE), Publik Hysterik Kaos & Ultras Inferno (STANDARD, South Lane Crew (ZULTE-WAREGEM).

Par Leandro Thibaut (st.)

Les ultras belges voudraient pouvoir assister à toutes les rencontres de leur club, à domicile comme à l'extérieur. Cependant, les matchs joués le lundi soir deviennent de plus en plus fréquents en Pro League et en Proximus League. Sur les neuf premières journées de championnat, sept ont ou auront un match programmé le lundi. Cette nouvelle tendance fait enrager les groupes d'ultras. Selon eux, ce choix est uniquement économique, car répondant principalement aux demandes des détenteurs des droits télé. Les décisions concernant le calendrier sont prises sans tenir compte de l'avis des supporters qui avaient pourtant fait part de leur opposition aux matchs le lundi lors d'une enquête réalisée en mai. En effet, 78% des 5.600 participants avaient indiqué ne pas vouloir se déplacer un lundi soir pour aller supporter leur club à l'extérieur. Les signataires du communiqué demandent à avoir un plus gros impact lors des prises de décision liées au calendrier : "Le moment est venu pour nous de mettre nos rivalités de côté le temps d'un combat, et de faire front, unis et solidaires, pour préserver ce qui reste encore de populaire dans notre football. Il est temps que les supporters reçoivent la place qu'ils méritent dans le processus de décision". La Pro League avait annoncé fin juillet que les matchs joués le lundi seraient une exception, ce qui n'est pour l'instant pas le cas. Ce calendrier particulier est peut-être lié au fait que les supporters ne peuvent pour l'instant pas assister aux matches de leur équipe en déplacement, à cause de la crise sanitaire. Reste à voir si la Pro League tiendra parole lorsque les supporters visiteurs seront à nouveau admis au stade.Les ultras veulent en tout cas du changement et ils aimeraient qu'une délégation de leurs représentants puisse rencontrer Eleven Sports et la Pro League afin de discuter de ce problème. Les 27 groupes d'ultras signataires : Mauves Army & South Leaders (ANDERLECHT), Antwerp Dynamite & Antwerp Locos (ANTWERP), Armata Viola (BEERSCHOT), Ultras Beveren (WAASLAND-BEVEREN), North Fanatics (FC BRUGES), VAK 213 (CERCLE BRUGES), Storm Ultras (CHARLEROI), Zebras Eupen (EUPEN), Drughi, GCF, Geneche & Ultra Genk (GENK), Banlieue Gantoise & Ultras Ghent (LA GANTOISE), United 19 (COURTRAI), 25/7 Mechelen (MALINES), Excel Boys (MOUSCRON), 031 Oostende & Kustboys 031 (OSTENDE), BrusselsPower (RWDM), Brigada Hesbania (SAINT-TROND), Union Bhoys (UNION ST-GILLOISE), Publik Hysterik Kaos & Ultras Inferno (STANDARD, South Lane Crew (ZULTE-WAREGEM).Par Leandro Thibaut (st.)