Des trente nominés au départ, ils ne sont plus que trois. Thibault Courtois, le gardien de l'équipe nationale, s'est illustré cette année, notamment avec un titre de champion d'Espagne et une finale de Ligue des Champions avec l'Atlético Madrid. Inutile de rappeler que le gardien a aussi atteint les quarts de finale de la Coupe du Monde avec les Diables Rouges. En cas de succès, il pourrait devenir le premier footballeur élu sportif de l'année.

Mais ses deux adversaires ont quelques arguments à faire valoir, à commencer par David Goffin. L'auteur du come-back de l'année sur le circuit ATP a sorti une deuxième partie de saison remarquable avec 43 succès en 46 rencontres. Ses prestations lui ont permis de devenir 22e joueur mondial.

Bart Swings, moins connu que ses compatriotes, est un patineur de vitesse. Lors des Jeux olympiques d'hiver à Sotchi, il est passé tout près d'une médaille en terminant 4e sur 5000 mètres et 5e sur 10.000 mètres.

Les Diables Rouges sur tous les fronts

Pour le titre d'Espoir de l'année, Divock Origi, la surprise du dernier mondial, sera confronté au cycliste Tim Wellens et au cyclo-crossman Wout Van Haert.

Mais les Diables Rouges ne s'arrêtent pas là. Marc Wilmots fait lui aussi partie des trois finalistes dans la catégorie des entraîneurs de l'année (en lutte avec les coaches de volley Vital Heynen et Gert Vande Broek). Pour le titre d'équipe de l'année, l'équipe nationale belge de football fait évidemment office de grande favorite. Les deux autres nominés dans la catégorie sont les volleyeuses et les hockeyeurs belges.

Chez les femmes, le titre se jouera entre la boxeuse Delfine Persoon, la skippeuse Evi Van Acker et l'heptathlonienne Nafissatou Thiam.

Enfin, les trois athlètes paralympiques sont Michèle George, Diederick Schelfout et Florian Van Acker.

Des trente nominés au départ, ils ne sont plus que trois. Thibault Courtois, le gardien de l'équipe nationale, s'est illustré cette année, notamment avec un titre de champion d'Espagne et une finale de Ligue des Champions avec l'Atlético Madrid. Inutile de rappeler que le gardien a aussi atteint les quarts de finale de la Coupe du Monde avec les Diables Rouges. En cas de succès, il pourrait devenir le premier footballeur élu sportif de l'année.Mais ses deux adversaires ont quelques arguments à faire valoir, à commencer par David Goffin. L'auteur du come-back de l'année sur le circuit ATP a sorti une deuxième partie de saison remarquable avec 43 succès en 46 rencontres. Ses prestations lui ont permis de devenir 22e joueur mondial.Bart Swings, moins connu que ses compatriotes, est un patineur de vitesse. Lors des Jeux olympiques d'hiver à Sotchi, il est passé tout près d'une médaille en terminant 4e sur 5000 mètres et 5e sur 10.000 mètres.Les Diables Rouges sur tous les frontsPour le titre d'Espoir de l'année, Divock Origi, la surprise du dernier mondial, sera confronté au cycliste Tim Wellens et au cyclo-crossman Wout Van Haert.Mais les Diables Rouges ne s'arrêtent pas là. Marc Wilmots fait lui aussi partie des trois finalistes dans la catégorie des entraîneurs de l'année (en lutte avec les coaches de volley Vital Heynen et Gert Vande Broek). Pour le titre d'équipe de l'année, l'équipe nationale belge de football fait évidemment office de grande favorite. Les deux autres nominés dans la catégorie sont les volleyeuses et les hockeyeurs belges.Chez les femmes, le titre se jouera entre la boxeuse Delfine Persoon, la skippeuse Evi Van Acker et l'heptathlonienne Nafissatou Thiam.Enfin, les trois athlètes paralympiques sont Michèle George, Diederick Schelfout et Florian Van Acker.