"Les Raptors ont travaillé avec les responsables de la santé publique aux niveaux local, provincial et fédéral pour élaborer un plan qui nous permettrait de jouer notre saison 2020-2021 à domicile, dans notre salle de la Scotiabank Arena. Ces conversations ont été productives, mais au final, la situation sanitaire, ajoutée à la nécessité urgente de déterminer où nous jouerions, nous ont conduits à débuter notre saison 2020-2021 à Tampa, en Floride", a indiqué le dirigeant dans un communiqué. "Nous serons donc loin de chez nous et de nos fans pour commencer. On dit que l'absence rend le coeur plus affectueux. Je ne suis pas sûr que ce soit possible pour nous, tant nous aimons Toronto et le Canada, et nous savons que nous avons les meilleurs fans en NBA. En attendant, encouragez-nous de loin, nous attendons avec impatience le jour où nous serons tous ensemble à nouveau", a-t-il ajouté. Alors que le nombre de cas positifs est à la hausse en Amérique du Nord, le gouvernement canadien exige que toutes les personnes effectuant des voyages "non essentiels" observent une quatorzaine à leur arrivée sur le territoire. Une mesure qui rend impossible les étapes des équipes visiteuses provenant des Etats-Unis, censées rester une poignée de jours à Toronto pour y affronter les Raptors. Ceux-ci se sont donc rabattus sur Tampa, situé à environ 130 km au sud-ouest d'Orlando, où s'est conclu l'exercice 2019-2020 il y a un mois dans la bulle de Disney World, avec le couronnement des Los Angeles Lakers. D'autres villes avaient été évoquées pour éventuellement accueillir l'équipe, comme Nashville, Buffalo, Kansas City ou encore Louisville. La prochaine saison NBA longue de 72 matches, débutera le 22 décembre et les camps d'entraînement le 1er. Les Raptors ont dix jours pour organiser leur déménagement, qu'ils espèrent le plus temporaire possible. (Belga)

"Les Raptors ont travaillé avec les responsables de la santé publique aux niveaux local, provincial et fédéral pour élaborer un plan qui nous permettrait de jouer notre saison 2020-2021 à domicile, dans notre salle de la Scotiabank Arena. Ces conversations ont été productives, mais au final, la situation sanitaire, ajoutée à la nécessité urgente de déterminer où nous jouerions, nous ont conduits à débuter notre saison 2020-2021 à Tampa, en Floride", a indiqué le dirigeant dans un communiqué. "Nous serons donc loin de chez nous et de nos fans pour commencer. On dit que l'absence rend le coeur plus affectueux. Je ne suis pas sûr que ce soit possible pour nous, tant nous aimons Toronto et le Canada, et nous savons que nous avons les meilleurs fans en NBA. En attendant, encouragez-nous de loin, nous attendons avec impatience le jour où nous serons tous ensemble à nouveau", a-t-il ajouté. Alors que le nombre de cas positifs est à la hausse en Amérique du Nord, le gouvernement canadien exige que toutes les personnes effectuant des voyages "non essentiels" observent une quatorzaine à leur arrivée sur le territoire. Une mesure qui rend impossible les étapes des équipes visiteuses provenant des Etats-Unis, censées rester une poignée de jours à Toronto pour y affronter les Raptors. Ceux-ci se sont donc rabattus sur Tampa, situé à environ 130 km au sud-ouest d'Orlando, où s'est conclu l'exercice 2019-2020 il y a un mois dans la bulle de Disney World, avec le couronnement des Los Angeles Lakers. D'autres villes avaient été évoquées pour éventuellement accueillir l'équipe, comme Nashville, Buffalo, Kansas City ou encore Louisville. La prochaine saison NBA longue de 72 matches, débutera le 22 décembre et les camps d'entraînement le 1er. Les Raptors ont dix jours pour organiser leur déménagement, qu'ils espèrent le plus temporaire possible. (Belga)