"Le 200 mètres sera le numéro vedette de la soirée" a commenté Marc Corstjens, le directeur du meeting. "Avec Jonathan Sacoor, Jonathan et Dylan Borlée, il y aura trois Tornados belges au départ. En tant que coureurs de 400 mètres, ils seront certainement capables de s'illustrer sur 200 mètres. Pour Kobe Vleminckx, le demi-tour de piste est son "coeur de métier". Le grand public pourra rencontrer samedi ce jeune sprinter de 21 ans originaire de Campine, qui a remporté la semaine dernière la médaille d'argent aux Championnats d'Europe U23 à Gävle, en Suède. Le grand favori de cette course est le détenteur du record d'Afrique du Sud Clarence Munyai, qui a signé l'an dernier à Pretoria à l'âge de 20 ans un phénoménal 19.69 et qui a remporté mercredi le 300 mètres au Meeting International d'Athlétisme de la Province de Liège avec une meilleure performance mondiale (32.45)". "Taoufik Makhloufi a choisi la Nuit KBC pour effectuer son retour", dans le 800 m, a poursuivi Corstjens. "L'Algérien est le champion olympique de 2012 sur 1500 m et double médaillé d'argent (800 m et 1500 m) aux Jeux de Rio en 2016. Dans un environnement international très compétitif, il sera confronté notamment aux Kenyans Collins Kipruto et Alfred Kipketer qui sont très forts. Côté belge, on suivra avec impatience la rentrée d'Eliott Crestan." Robin Hendrix, médaillé de bronze à l'Universiade de Naples, et Isaac Kimeli, tous deux déjà assurés d'un billet pour les championnats du monde au 5000 m, courront le 1500 m samedi. Au départ du 5000 m, on retrouvera Soufiane Bouchikhi et Dorian Boulvin qui pourraient profiter des présences du Kenyan Stanley Waithaka Mburu, meilleur performeur mondial 2018 sur 10.000m, mais aussi des Norvégiens Sondre Moen et Hendrik Ingebritsen. Le 4X400m permettra aux Tornados d'aligner leur meilleure formation avec les trois Borlée et Sacoor. Une équipe jamaïcaine et une française leur seront opposés. "Comme leurs collègues masculins, certaines Cheetahs, Hanne Claes et Camille Laus, ont choisi de courir le 200 m", a encore annoncé Corstjens. "Manon Depuydt, septième en 200 mètres aux Championnats d'Europe U23 à Gävle, fera également son apparition." Paulien Couckuyt, championne d'Europe espois sur 400m haies, courra le 400m alors que Renée Eykens va chercher son billet pour Doha sur 800 m. Il lui faudra égaler ou battre les 2:00.60 demandés. Elise Vanderelst visera les 4:06.50 sur 1500m, la limite pour les Mondiaux. Anne Zagré et Eline Berings se retrouveront sur 100m haies après leur duel mercredi à Liège. Claire Orcel (saut en hauteur) et le trio Chloé Henry, Fanny Smets et Aurélie De Ryck (saut à la perche) seront à suivre dans les concours. . (Belga)

"Le 200 mètres sera le numéro vedette de la soirée" a commenté Marc Corstjens, le directeur du meeting. "Avec Jonathan Sacoor, Jonathan et Dylan Borlée, il y aura trois Tornados belges au départ. En tant que coureurs de 400 mètres, ils seront certainement capables de s'illustrer sur 200 mètres. Pour Kobe Vleminckx, le demi-tour de piste est son "coeur de métier". Le grand public pourra rencontrer samedi ce jeune sprinter de 21 ans originaire de Campine, qui a remporté la semaine dernière la médaille d'argent aux Championnats d'Europe U23 à Gävle, en Suède. Le grand favori de cette course est le détenteur du record d'Afrique du Sud Clarence Munyai, qui a signé l'an dernier à Pretoria à l'âge de 20 ans un phénoménal 19.69 et qui a remporté mercredi le 300 mètres au Meeting International d'Athlétisme de la Province de Liège avec une meilleure performance mondiale (32.45)". "Taoufik Makhloufi a choisi la Nuit KBC pour effectuer son retour", dans le 800 m, a poursuivi Corstjens. "L'Algérien est le champion olympique de 2012 sur 1500 m et double médaillé d'argent (800 m et 1500 m) aux Jeux de Rio en 2016. Dans un environnement international très compétitif, il sera confronté notamment aux Kenyans Collins Kipruto et Alfred Kipketer qui sont très forts. Côté belge, on suivra avec impatience la rentrée d'Eliott Crestan." Robin Hendrix, médaillé de bronze à l'Universiade de Naples, et Isaac Kimeli, tous deux déjà assurés d'un billet pour les championnats du monde au 5000 m, courront le 1500 m samedi. Au départ du 5000 m, on retrouvera Soufiane Bouchikhi et Dorian Boulvin qui pourraient profiter des présences du Kenyan Stanley Waithaka Mburu, meilleur performeur mondial 2018 sur 10.000m, mais aussi des Norvégiens Sondre Moen et Hendrik Ingebritsen. Le 4X400m permettra aux Tornados d'aligner leur meilleure formation avec les trois Borlée et Sacoor. Une équipe jamaïcaine et une française leur seront opposés. "Comme leurs collègues masculins, certaines Cheetahs, Hanne Claes et Camille Laus, ont choisi de courir le 200 m", a encore annoncé Corstjens. "Manon Depuydt, septième en 200 mètres aux Championnats d'Europe U23 à Gävle, fera également son apparition." Paulien Couckuyt, championne d'Europe espois sur 400m haies, courra le 400m alors que Renée Eykens va chercher son billet pour Doha sur 800 m. Il lui faudra égaler ou battre les 2:00.60 demandés. Elise Vanderelst visera les 4:06.50 sur 1500m, la limite pour les Mondiaux. Anne Zagré et Eline Berings se retrouveront sur 100m haies après leur duel mercredi à Liège. Claire Orcel (saut en hauteur) et le trio Chloé Henry, Fanny Smets et Aurélie De Ryck (saut à la perche) seront à suivre dans les concours. . (Belga)