Le championnat hongrois a repris le week-end dernier mais à huis clos. Cette fois, les stades ont ouvert leurs portes au public pour la première fois depuis plus deux mois et l'arrêt en mars des compétitions en raison de la pandémie de coronavirus. La Fédération hongroise de football (MLSZ) avait décidé aussi d'autoriser le public à revenir peupler les gradins, à condition de ne pas occuper plus d'un siège sur quatre et de laisser au moins un rang horizontal de séparation entre eux. À l'exception de la Biélorussie, où les rencontres avec public n'ont jamais cessé depuis le début de la pandémie de Covid-19, la Hongrie est le premier pays d'Europe à autoriser les supporters à fréquenter de nouveau les stades. Il sera imité à partir du 19 juin par la Pologne, qui a décidé qu'à partir de cette date, les matches de son championnat se dérouleraient devant un contingent de supporters limité à 25% de la capacité du stade. (Belga)

Le championnat hongrois a repris le week-end dernier mais à huis clos. Cette fois, les stades ont ouvert leurs portes au public pour la première fois depuis plus deux mois et l'arrêt en mars des compétitions en raison de la pandémie de coronavirus. La Fédération hongroise de football (MLSZ) avait décidé aussi d'autoriser le public à revenir peupler les gradins, à condition de ne pas occuper plus d'un siège sur quatre et de laisser au moins un rang horizontal de séparation entre eux. À l'exception de la Biélorussie, où les rencontres avec public n'ont jamais cessé depuis le début de la pandémie de Covid-19, la Hongrie est le premier pays d'Europe à autoriser les supporters à fréquenter de nouveau les stades. Il sera imité à partir du 19 juin par la Pologne, qui a décidé qu'à partir de cette date, les matches de son championnat se dérouleraient devant un contingent de supporters limité à 25% de la capacité du stade. (Belga)