Six catégories ont traditionnellement été présentées au vote de l'ensemble des journalistes de la presse sportive et quelques autres membres d'un jury appelés à désigner les Sportives et Sportifs belges de l'année à Schelle lors d'une cérémonie dès plus sobres sur le coup de 17h00. Chez les sportifs masculins, Wout van Aert, 26 ans, a déjà raflé le Trophée National du Mérite Sportif, le trophée du Flandrien et celui du Géant Flamand grâce à ses victoires à Milan-Sanremo, aux Strade Bianche, dans deux étapes du Tour de France, une étape du Critérium du Dauphiné et aux championnats de Belgique du contre-la-montre, décrochant aussi deux médailles d'argent aux Mondiaux d'Imola, dans le chrono et la course sur route, sans compter une deuxième place du Tour des Flandres. Il fait figure de favori face à l'un de ses rivaux, Remco Evenepoel, 20 ans, lauréat en 2019, auteur d'un début de saison tonitruant marqué par des victoires au classement final du Tour de San José, du Tour de l'Algarve, du Tour de Burgos, du Tour de Pologne, avant qu'une chute ne brise son bassin et son élan au Tour de Lombardie, et au footballeur, Romelu Lukaku, 27 ans, le buteur de l'Inter Milan, finaliste de l'Europa League dont il a été désigné meilleur joueur. Côté féminin, Julie Allemand et Emma Meesseman, 2e l'an dernier, ont offert aux Belgian Cats (nommées aussi dans l'Equipe de l'année) un billet pour les Jeux Olympiques de Tokyo à l'issue d'un tournoi de qualification à Ostende, en février, où la meneuse liégeoise, 24 ans, et l'intérieure flandrienne, 27 ans, ont été élues dans le Cinq majeur du tournoi. Emma Meesseman s'y est vue aussi octroyer le titre de MVP, meilleure joueuse. Positive au Covid-19, Meesseman aura cependant manqué la qualification de la Belgique en novembre pour l'Euro 2021 cette fois, laissant les rênes à Julie Allemand qui aura pris le leadership avec autorité. La Liégeoise aura d'ailleurs été présente tout au long de l'année avec une première saison en WNBA qui aura dépassé toutes ses attentes. Titulaire des 22 rencontres avec une moyenne de plus de 30 minutes de jeu avec Indiana Fever, Julie Allemand a fini dans le Cinq majeur des 'Rookies' (nouvelles venues dans le championnat professionnel nord-américain) devenant la première 'rookie' de la WNBA a aligner plus de 8.0 pts, 4.0 rebonds et 5.0 assists de moyenne. Jamais une basketteuse n'aura été élue Sportive belge de l'année, même pas Ann Wauters sur le podium à plusieurs reprises. Seule Lotte Kopecky (Lotto Soudal) pourrait les priver de ce privilège. La championne de Belgique de cyclisme sur route et en contre-la-montre, 25 ans, a remporté une étape au Giro et a été élue Vélo de Cristal féminin mercredi. Les Belgian Cats figurent parmi les nommés dans trois des six catégories. Dans celle de l'Equipe de l'Année où le choix s'est restreint entre les filles du basket, coachées par Philip Mestdagh, nommé lui dans la catégorie Entraîneur de l'année, celles des Red Flames, en football, qualifiées elles pour l'Euro 2022 et la formation Deceuninck-Quick Step de Patrick Lefevere qui domine le peloton du cyclisme avec encore 39 victoires au cours d'une saison réduite, dont un titre de champion du monde pour le Français Julian Alaphilippe. Trois autres catégories seront mises à l'honneur, celle de Coach de l'année, avec outre Philip Mestdagh, deux entraîneurs de football, Roberto Martinez, celui des Diables Rouges, toujours numéro 1 au ranking FIFA, et Philippe Clement, le mentor du Club de Bruges, champion de Belgique. Les paralympiens seront représentés cette année par Peter Genyn, qui a encore battu son record du monde du 100m en fauteuil roulant, Joachim Gérard, finaliste à Roland-Garros, le seul a voir battu deux fois le N.1 mondial cette année, et Ewoud Vromant, champion du monde de poursuite en cyclisme sur piste avec aussi un record du monde. Deux athlètes et un joueur de tennis. Enfin, la catégorie Espoirs mêlant promesses masculines et féminines devra se choisir son lauréat entre Thibau Nys, le fils de Sven, étoile montant du cyclocross, du jeune pilote de Rallye Grégoire Munster et de Charles De Ketelaere, néo-Diable Rouge après avoir émergé dans le noyau A du Club de Bruges en football. (Belga)

Six catégories ont traditionnellement été présentées au vote de l'ensemble des journalistes de la presse sportive et quelques autres membres d'un jury appelés à désigner les Sportives et Sportifs belges de l'année à Schelle lors d'une cérémonie dès plus sobres sur le coup de 17h00. Chez les sportifs masculins, Wout van Aert, 26 ans, a déjà raflé le Trophée National du Mérite Sportif, le trophée du Flandrien et celui du Géant Flamand grâce à ses victoires à Milan-Sanremo, aux Strade Bianche, dans deux étapes du Tour de France, une étape du Critérium du Dauphiné et aux championnats de Belgique du contre-la-montre, décrochant aussi deux médailles d'argent aux Mondiaux d'Imola, dans le chrono et la course sur route, sans compter une deuxième place du Tour des Flandres. Il fait figure de favori face à l'un de ses rivaux, Remco Evenepoel, 20 ans, lauréat en 2019, auteur d'un début de saison tonitruant marqué par des victoires au classement final du Tour de San José, du Tour de l'Algarve, du Tour de Burgos, du Tour de Pologne, avant qu'une chute ne brise son bassin et son élan au Tour de Lombardie, et au footballeur, Romelu Lukaku, 27 ans, le buteur de l'Inter Milan, finaliste de l'Europa League dont il a été désigné meilleur joueur. Côté féminin, Julie Allemand et Emma Meesseman, 2e l'an dernier, ont offert aux Belgian Cats (nommées aussi dans l'Equipe de l'année) un billet pour les Jeux Olympiques de Tokyo à l'issue d'un tournoi de qualification à Ostende, en février, où la meneuse liégeoise, 24 ans, et l'intérieure flandrienne, 27 ans, ont été élues dans le Cinq majeur du tournoi. Emma Meesseman s'y est vue aussi octroyer le titre de MVP, meilleure joueuse. Positive au Covid-19, Meesseman aura cependant manqué la qualification de la Belgique en novembre pour l'Euro 2021 cette fois, laissant les rênes à Julie Allemand qui aura pris le leadership avec autorité. La Liégeoise aura d'ailleurs été présente tout au long de l'année avec une première saison en WNBA qui aura dépassé toutes ses attentes. Titulaire des 22 rencontres avec une moyenne de plus de 30 minutes de jeu avec Indiana Fever, Julie Allemand a fini dans le Cinq majeur des 'Rookies' (nouvelles venues dans le championnat professionnel nord-américain) devenant la première 'rookie' de la WNBA a aligner plus de 8.0 pts, 4.0 rebonds et 5.0 assists de moyenne. Jamais une basketteuse n'aura été élue Sportive belge de l'année, même pas Ann Wauters sur le podium à plusieurs reprises. Seule Lotte Kopecky (Lotto Soudal) pourrait les priver de ce privilège. La championne de Belgique de cyclisme sur route et en contre-la-montre, 25 ans, a remporté une étape au Giro et a été élue Vélo de Cristal féminin mercredi. Les Belgian Cats figurent parmi les nommés dans trois des six catégories. Dans celle de l'Equipe de l'Année où le choix s'est restreint entre les filles du basket, coachées par Philip Mestdagh, nommé lui dans la catégorie Entraîneur de l'année, celles des Red Flames, en football, qualifiées elles pour l'Euro 2022 et la formation Deceuninck-Quick Step de Patrick Lefevere qui domine le peloton du cyclisme avec encore 39 victoires au cours d'une saison réduite, dont un titre de champion du monde pour le Français Julian Alaphilippe. Trois autres catégories seront mises à l'honneur, celle de Coach de l'année, avec outre Philip Mestdagh, deux entraîneurs de football, Roberto Martinez, celui des Diables Rouges, toujours numéro 1 au ranking FIFA, et Philippe Clement, le mentor du Club de Bruges, champion de Belgique. Les paralympiens seront représentés cette année par Peter Genyn, qui a encore battu son record du monde du 100m en fauteuil roulant, Joachim Gérard, finaliste à Roland-Garros, le seul a voir battu deux fois le N.1 mondial cette année, et Ewoud Vromant, champion du monde de poursuite en cyclisme sur piste avec aussi un record du monde. Deux athlètes et un joueur de tennis. Enfin, la catégorie Espoirs mêlant promesses masculines et féminines devra se choisir son lauréat entre Thibau Nys, le fils de Sven, étoile montant du cyclocross, du jeune pilote de Rallye Grégoire Munster et de Charles De Ketelaere, néo-Diable Rouge après avoir émergé dans le noyau A du Club de Bruges en football. (Belga)