Pedro Sanchez, le président de l'exécutif espagnol, a détaillé mardi les contours de la levée du confinement en Espagne: cela se fera en quatre étapes progressives, et la phase 0 débutera lundi prochain dans la majeure partie du pays. Cette "phase 0" permettra entre autres "la reprise des entraînements individuels des sportifs professionnels et de niveau national, et l'entraînement basique au sein des ligues professionnelles", a précisé Sanchez mardi soir. "La première phase, ou phase 0, est la phase de préparation à la transition ou phase de désescalade, dans laquelle nous nous trouvons déjà", a indiqué Pedro Sanchez. Avec cette annonce, le gouvernement a donné son feu vert pour le retour à l'entraînement individuel des équipes du championnat espagnol, comme prévu par le protocole de reprise acté par LaLiga, l'organe qui gère le football professionnel en Espagne, et la fédération espagnole de football (RFEF), le 18 avril dernier. D'après ce protocole, rendu public par la presse spécialisée espagnole, les joueurs recevront dans un premier temps leurs exercices par courrier, puis devront arriver au centre d'entraînement déjà en tenue, avec des gants et un masque, pour éviter de devoir passer par les vestiaires. Ils auront la possibilité de garder leurs équipements de protection durant l'entraînement, et il ne pourra y avoir que six joueurs maximum sur le terrain en même temps. Après cette première phase de reprise, les équipes devraient progressivement lever les mesures de protection pour revenir à des conditions normales d'entraînement collectif. D'après le plan de déconfinement progressif annoncé par Pedro Sanchez ce mardi, la deuxième étape pourrait mener à "l'ouverture des centres de haute performance (sortes de résidences pour sportifs de haut-niveau, ndlr) avec des mesures d'hygiène et de protection renforcées" et aussi à "l'entraînement moyen des ligues professionnelles", soit par petits groupes. Le football espagnol est paralysé depuis le 12 mars dernier en raison de la pandémie de nouveau coronavirus. Avec 23.822 décès et 210.773 cas de COVID-19 détectés, l'Espagne a été un des pays les plus durement touchés au monde par l'épidémie. (Belga)

Pedro Sanchez, le président de l'exécutif espagnol, a détaillé mardi les contours de la levée du confinement en Espagne: cela se fera en quatre étapes progressives, et la phase 0 débutera lundi prochain dans la majeure partie du pays. Cette "phase 0" permettra entre autres "la reprise des entraînements individuels des sportifs professionnels et de niveau national, et l'entraînement basique au sein des ligues professionnelles", a précisé Sanchez mardi soir. "La première phase, ou phase 0, est la phase de préparation à la transition ou phase de désescalade, dans laquelle nous nous trouvons déjà", a indiqué Pedro Sanchez. Avec cette annonce, le gouvernement a donné son feu vert pour le retour à l'entraînement individuel des équipes du championnat espagnol, comme prévu par le protocole de reprise acté par LaLiga, l'organe qui gère le football professionnel en Espagne, et la fédération espagnole de football (RFEF), le 18 avril dernier. D'après ce protocole, rendu public par la presse spécialisée espagnole, les joueurs recevront dans un premier temps leurs exercices par courrier, puis devront arriver au centre d'entraînement déjà en tenue, avec des gants et un masque, pour éviter de devoir passer par les vestiaires. Ils auront la possibilité de garder leurs équipements de protection durant l'entraînement, et il ne pourra y avoir que six joueurs maximum sur le terrain en même temps. Après cette première phase de reprise, les équipes devraient progressivement lever les mesures de protection pour revenir à des conditions normales d'entraînement collectif. D'après le plan de déconfinement progressif annoncé par Pedro Sanchez ce mardi, la deuxième étape pourrait mener à "l'ouverture des centres de haute performance (sortes de résidences pour sportifs de haut-niveau, ndlr) avec des mesures d'hygiène et de protection renforcées" et aussi à "l'entraînement moyen des ligues professionnelles", soit par petits groupes. Le football espagnol est paralysé depuis le 12 mars dernier en raison de la pandémie de nouveau coronavirus. Avec 23.822 décès et 210.773 cas de COVID-19 détectés, l'Espagne a été un des pays les plus durement touchés au monde par l'épidémie. (Belga)