Avec près de deux heures de retard sur l'horaire à la suite d'un problème technique (grue bloquée sur le terrain), la Belgique a connu une excellente entame de match. Sur les 15 minutes initiales, les joueuses de Raoul Ehren se sont octroyées 3 tirs directs (d'Ambre Ballenghien et Alix Gerniers) et 3 penalty-corners (pc), tous avec Stephanie Vanden Borre aux commandes. Noelle Rother, la gardienne des Danas, a réussi deux belles parades et a pu compter sur sa défense pour sauver ses filets. Le 2e quart-temps fut plus équilibré. Les Allemandes durent néanmoins attendre la 26e minute pour adresser 2 envois sur Aisling D'Hooghe qui a échangé sa place entre les poteaux belges avec Elena Sotgiu à chaque quart-temps. Le 1er pc allemand tomba dans la minute suivante, mais était mal négocié. De retour des vestiaires, ce fut l'Allemagne qui se montra la première dangereuse avec un tir de revers qui lécha le poteau droit de Sotgiu. En fin de 3e quart et début du dernier, les Belges accélérèrent et faillirent plusieurs fois ouvrir le score, par Ballenghien, Vandermieren ou Versavel, tout fraîchement honorée de sa 200e cap, mais sans succès. La délivrance tomba à 7 minutes du terme, sur le 4e pc belge. Le sleep de Ballenghien ne laissa aucune chance à Anna Kilian, la gardienne adverse montée à la mi-temps (53e, pc). La Belgique, 9e mondiale, avait été battue 2-0 par les championnes olympiques néerlandaises, mercredi en ouverture de la compétition à Amsterdam. Elle rencontrera l'Allemagne, 5e à la FIH, une seconde fois dimanche après-midi (14h00) pour son 3e match de la compétition qui réunit 9 équipes parmi les meilleures au monde (les forfaits de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande ont été compensés par le remplacement de l'Espagne et de l'Inde chez les dames), Plus tard dans la soirée, les Red Lions feront leur entrée dans la compétition masculine de la Pro League, également contre l'Allemagne, donnant l'occasion aux N.1 mondiaux de jouer pour la 1ère fois devant leur public depuis la conquête de leur titre olympique. (Belga)

Avec près de deux heures de retard sur l'horaire à la suite d'un problème technique (grue bloquée sur le terrain), la Belgique a connu une excellente entame de match. Sur les 15 minutes initiales, les joueuses de Raoul Ehren se sont octroyées 3 tirs directs (d'Ambre Ballenghien et Alix Gerniers) et 3 penalty-corners (pc), tous avec Stephanie Vanden Borre aux commandes. Noelle Rother, la gardienne des Danas, a réussi deux belles parades et a pu compter sur sa défense pour sauver ses filets. Le 2e quart-temps fut plus équilibré. Les Allemandes durent néanmoins attendre la 26e minute pour adresser 2 envois sur Aisling D'Hooghe qui a échangé sa place entre les poteaux belges avec Elena Sotgiu à chaque quart-temps. Le 1er pc allemand tomba dans la minute suivante, mais était mal négocié. De retour des vestiaires, ce fut l'Allemagne qui se montra la première dangereuse avec un tir de revers qui lécha le poteau droit de Sotgiu. En fin de 3e quart et début du dernier, les Belges accélérèrent et faillirent plusieurs fois ouvrir le score, par Ballenghien, Vandermieren ou Versavel, tout fraîchement honorée de sa 200e cap, mais sans succès. La délivrance tomba à 7 minutes du terme, sur le 4e pc belge. Le sleep de Ballenghien ne laissa aucune chance à Anna Kilian, la gardienne adverse montée à la mi-temps (53e, pc). La Belgique, 9e mondiale, avait été battue 2-0 par les championnes olympiques néerlandaises, mercredi en ouverture de la compétition à Amsterdam. Elle rencontrera l'Allemagne, 5e à la FIH, une seconde fois dimanche après-midi (14h00) pour son 3e match de la compétition qui réunit 9 équipes parmi les meilleures au monde (les forfaits de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande ont été compensés par le remplacement de l'Espagne et de l'Inde chez les dames), Plus tard dans la soirée, les Red Lions feront leur entrée dans la compétition masculine de la Pro League, également contre l'Allemagne, donnant l'occasion aux N.1 mondiaux de jouer pour la 1ère fois devant leur public depuis la conquête de leur titre olympique. (Belga)