Les joueurs de Shane McLeod disputeront leur dernier match dans cette compétition qui réunit le Top 9 mondial contre les Pays-Bas dimanche à Anvers (16h30). Un adversaire pas tout à fait comme les autres. C'est face à ce même adversaire que les Belges ont été assurés de remporter leur première médaille olympique en le battant en demi-finales à Rio. C'est encore contre les Oranje qu'ils sont devenus champions du monde en 2018. Et ce sont les Pays-Bas qui constitueront le premier obstacle des Red Lions sur la route de l'or olympique à Tokyo le 24 juillet. Autant de raisons qui donnent un caractère singulier à ce derby des plats pays qui constitue le dernier match officiel des Belges avant l'Euro d'Amsterdam (4-12 juin). Leur match du 4 novembre à Uccle dans le cadre de la Pro League (4-4, 3-1 aux shoot-out) a été désigné meilleur match de la compétition en 2020. Un succès donnerait à son vainqueur un avantage psychologique, mais il est peu probable que les équipes se livreront à fond, notamment sur le plan tactique où les meilleurs secrets seront gardés pour le rendez-vous olympique de l'été. Un peu plus tôt dans la journée (14h00), toujours à Anvers, les Pays-Bas, vainqueurs de la Pro League féminine, joueront leur dernier match contre les Red Panthers. Ces dernières, après leur échec dans la course à la qualification olympique, entament leur phase de reconstruction avec leur nouveau coach Raoul Ehren. Face aux N.1 mondiales, les Belges, 12e, auront l'occasion de situer les progrès qu'ils leur restent à réaliser. (Belga)

Les joueurs de Shane McLeod disputeront leur dernier match dans cette compétition qui réunit le Top 9 mondial contre les Pays-Bas dimanche à Anvers (16h30). Un adversaire pas tout à fait comme les autres. C'est face à ce même adversaire que les Belges ont été assurés de remporter leur première médaille olympique en le battant en demi-finales à Rio. C'est encore contre les Oranje qu'ils sont devenus champions du monde en 2018. Et ce sont les Pays-Bas qui constitueront le premier obstacle des Red Lions sur la route de l'or olympique à Tokyo le 24 juillet. Autant de raisons qui donnent un caractère singulier à ce derby des plats pays qui constitue le dernier match officiel des Belges avant l'Euro d'Amsterdam (4-12 juin). Leur match du 4 novembre à Uccle dans le cadre de la Pro League (4-4, 3-1 aux shoot-out) a été désigné meilleur match de la compétition en 2020. Un succès donnerait à son vainqueur un avantage psychologique, mais il est peu probable que les équipes se livreront à fond, notamment sur le plan tactique où les meilleurs secrets seront gardés pour le rendez-vous olympique de l'été. Un peu plus tôt dans la journée (14h00), toujours à Anvers, les Pays-Bas, vainqueurs de la Pro League féminine, joueront leur dernier match contre les Red Panthers. Ces dernières, après leur échec dans la course à la qualification olympique, entament leur phase de reconstruction avec leur nouveau coach Raoul Ehren. Face aux N.1 mondiales, les Belges, 12e, auront l'occasion de situer les progrès qu'ils leur restent à réaliser. (Belga)