Shane McLeod a dû écarter cinq joueurs faisant partie de son noyau habituel. En effet, les attaquants Sébastien Dockier, Tanguy Cosyns et Maxime Plennevaux ne font partie des 18, à l'instar de Nicolas Poncelet et Augustin Meurmans. C'est la première fois depuis longtemps que les Red Lions joueront donc sans Dockier, membre à part entière de l'équipe depuis des années, vice-champion olympique en 2016 et champion du monde en 2018. "La sélection a été très compliquée à faire", a avoué l'entraîneur néo-zélandais mardi en conférence de presse à Anvers. "L'absence de Dockier n'est pas une punition, il reste évidemment dans la course pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020", a ajouté Shane McLeod, insistant sur le fait que la concurrence était élevée au sein de son groupe, notamment en attaque. Cosyns et Plennevaux en font d'ailleurs les frais, comme les jeunes mais talentueux Poncelet et Meurmans. Le 16 août, les Red Lions aborderont la quête de leur premier titre européen de hockey par un match contre l'Espagne devant leur propre public à Anvers. Ils joueront ensuite contre l'Angleterre le 18 août et le Pays de Galles le 20 août. Les demi-finales se dérouleront le jeudi 22 août, la finale le samedi 24 août. La sélection belge: Gardiens: Vincent Vanasch, Loïc Van Doren. Défenseurs: Arthur Van Doren, Arthur de Sloover, Gauthier Boccard, Alexander Hendrickx, Loïck Luypaert, Emmanuel Stockbroekx. Milieux: John-John Dohmen, Simon Gougnard, Victor Wegnez, Felix Denayer, Antoine Kina. Attaquants: Thomas Briels, Cédric Charlier, Tom Boon, Florent Van Aubel, Nicolas De Kerpel. (Belga)