Dans un double duel entre les actuelles deux meilleures équipe au monde, la Belgique a en effet partagé l'enjeu 2-2 samedi, prenant au passage le point de bonus aux shoot-outs, pour ensuite dominer 4-2 dimanche les Kookaburras, qui s'érigent comme principaux adversaires des champions du monde et d'Europe pour la médaille d'or à Tokyo. Comme annoncé, Shane McLeod fit tourner son effectif pour la manche retour, retardée d'une heure et demie en raison de l'orage ayant interrompu le match précédant entre Hockeyroos et Red Panthers. Victor Wegnez, Tom Boon et Tanguy Cosyns furent laissés au repos, cédant leur place à Augustin Meurmans, Sébastien Dockier et Maxime Plennevaux. Loïc Van Doren remplaça pour sa part Vincent Vanasch dans le but belge. Dès la première minute Simon Gougnard avertit la défense adverse et entama une prise de possession de balle pour la Belgique (54 % dans le 1er quart). Sur leur premier pc, Alexander Hendrickx fit mouche, sleepant côté gant de Tyler Lovell (13e). La deuxième période avant la pause fut plus équilibrée, mais les occasions restèrent belges. Comme sur la première phase, ce fut un appel à la vidéo qui rapporta à la Belgique son deuxième pc, à nouveau transformé par Hendrickx, réussissant un vrai copié-collé du précédent but (25e). La domination belge reprit de plus belle après la pause, mais comme samedi, l'équipe belge de l'année oublia de tuer le match et sur sa seule erreur défensive, Lachlan Sharp s'infiltra pour battre Van Doren d'un tir de revers imparable (42e). Les Red Lions se donnèrent toutefois de l'air en début de 4e et dernier quart avec une splendide déviation réussie par Maxime Plennevaux (56e) et une contre attaque ponctuée par Emmanuel Stockbroekx (58e) dans un goal abandonné par le gardien aussie pour un onzième joueur de champ. Le dernier but sur pc des Australiens par Jeremy Hayward (60e) ne changeait plus l'orientation de la partie. En retard de deux petits points sur l'Australie au classement mondial à l'entrée du week-end, la Belgique avait profité du nouveau système mis en place par la FIH début janvier pour reprendre son dû samedi soir grâce à son succès aux shoot-outs. Elle a encore accru son avance après sa victoire de dimanche, totalisant désormais 2.520,64 unités, contre 2.377,36 pour les Kookaburras. A la Pro League, les Red Lions se portent également à hauteur de la tête du classement, avec 5 points en deux matchs comme l'Inde et l'Allemagne. L'Australie, les Pays-Bas et l'Espagne suivent avec 1 unité. Les Red Panthers étaient également à Sydney pour ouvrir leur Hockey Pro League et les Belges s'en sont sorties avec deux partages (3-3 samedi et 1-1 dimanche), s'inclinant samedi aux shoot-outs (4-2) et s'imposant dimanche (1-3). Les deux équipes nationales belges poursuivront leur tournée de Pro League à l'étranger contre la Nouvelle-Zélande, les 1er et 2 février à Auckland, avant de se séparer le week-end suivant avec les messieurs en Inde et les dames en Chine (si la situation sanitaire le permet). (Belga)

Dans un double duel entre les actuelles deux meilleures équipe au monde, la Belgique a en effet partagé l'enjeu 2-2 samedi, prenant au passage le point de bonus aux shoot-outs, pour ensuite dominer 4-2 dimanche les Kookaburras, qui s'érigent comme principaux adversaires des champions du monde et d'Europe pour la médaille d'or à Tokyo. Comme annoncé, Shane McLeod fit tourner son effectif pour la manche retour, retardée d'une heure et demie en raison de l'orage ayant interrompu le match précédant entre Hockeyroos et Red Panthers. Victor Wegnez, Tom Boon et Tanguy Cosyns furent laissés au repos, cédant leur place à Augustin Meurmans, Sébastien Dockier et Maxime Plennevaux. Loïc Van Doren remplaça pour sa part Vincent Vanasch dans le but belge. Dès la première minute Simon Gougnard avertit la défense adverse et entama une prise de possession de balle pour la Belgique (54 % dans le 1er quart). Sur leur premier pc, Alexander Hendrickx fit mouche, sleepant côté gant de Tyler Lovell (13e). La deuxième période avant la pause fut plus équilibrée, mais les occasions restèrent belges. Comme sur la première phase, ce fut un appel à la vidéo qui rapporta à la Belgique son deuxième pc, à nouveau transformé par Hendrickx, réussissant un vrai copié-collé du précédent but (25e). La domination belge reprit de plus belle après la pause, mais comme samedi, l'équipe belge de l'année oublia de tuer le match et sur sa seule erreur défensive, Lachlan Sharp s'infiltra pour battre Van Doren d'un tir de revers imparable (42e). Les Red Lions se donnèrent toutefois de l'air en début de 4e et dernier quart avec une splendide déviation réussie par Maxime Plennevaux (56e) et une contre attaque ponctuée par Emmanuel Stockbroekx (58e) dans un goal abandonné par le gardien aussie pour un onzième joueur de champ. Le dernier but sur pc des Australiens par Jeremy Hayward (60e) ne changeait plus l'orientation de la partie. En retard de deux petits points sur l'Australie au classement mondial à l'entrée du week-end, la Belgique avait profité du nouveau système mis en place par la FIH début janvier pour reprendre son dû samedi soir grâce à son succès aux shoot-outs. Elle a encore accru son avance après sa victoire de dimanche, totalisant désormais 2.520,64 unités, contre 2.377,36 pour les Kookaburras. A la Pro League, les Red Lions se portent également à hauteur de la tête du classement, avec 5 points en deux matchs comme l'Inde et l'Allemagne. L'Australie, les Pays-Bas et l'Espagne suivent avec 1 unité. Les Red Panthers étaient également à Sydney pour ouvrir leur Hockey Pro League et les Belges s'en sont sorties avec deux partages (3-3 samedi et 1-1 dimanche), s'inclinant samedi aux shoot-outs (4-2) et s'imposant dimanche (1-3). Les deux équipes nationales belges poursuivront leur tournée de Pro League à l'étranger contre la Nouvelle-Zélande, les 1er et 2 février à Auckland, avant de se séparer le week-end suivant avec les messieurs en Inde et les dames en Chine (si la situation sanitaire le permet). (Belga)