Le gros changement par rapport à la 1e édition consistera à une réduction de moitié des déplacements à l'étranger. Si la compétition se déroulera toujours en matchs aller-retour, ce principe est cependant désormais étalé sur deux saisons. Lors de son périple océanien, la Belgique jouera ainsi en 2020 à deux reprises contre l'Australie et en fera de même contre la Nouvelle-Zélande. En 2021 par contre, Australiens et Néo-Zélandais joueront à leur tour deux matchs sur le sol belge. Année olympique oblige, la FIH a également décidé de ne pas programmer de Final 4 pour ne pas surcharger le programme international avant Tokyo. Les champions qui succèderont à l'Australie, chez les messieurs, et aux Pays-Bas, chez les dames, seront donc ceux ayant terminé le 1er tour à la première place. Les Red Lions, tout récents champions d'Europe et 2e au classement mondial, auront comme adversaires au plus haut niveau l'Australie (FIH-1), les Pays-Bas (FIH-3), l'Argentine (FIH-4), l'Inde (FIH-5), la Grande-Bretagne (FIH-6), l'Allemagne (FIH-7), la Nouvelle-Zélande (FIH-8) et l'Espagne (FIH-9). Les Red Panthers, 9e mondiales, devront quant à elles affronter les Pays-Bas (FIH-1), l'Australie (FIH-2), l'Argentine (FIH-3), la Grande-Bretagne (FIH-4), l'Allemagne (FIH-5), la Nouvelle-Zélande (FIH-6), la Chine (FIH-11) et les Etats-Unis (FIH-13). (Belga)