Depuis les JO de Rio et leur médaille d'argent, les joueurs de Shane McLeod ont accumulé des succès historiques. Que ce soit en Coupe du monde (2018), à l'Euro (2019) et lors de la dernière Pro League (2021), soit trois primeurs pour le hockey belge. Seul le Wagener Stadion d'Amstelveen ne leur a pas encore porté bonheur jusqu'ici. C'est en effet là qu'ils ont laissé s'échapper ce qui aurait pu être leur 1er sacre continental en 2017, s'inclinant 4-2 en finale contre des Oranje, qui menés 0-2 à la mi-temps ont renversé la vapeur en seconde période. C'est là aussi que les Belges ont raté le coche (2-3) en finale de la 1e édition de la Pro League de 2019, perdant leur meilleur joueur mondial Arthur Van Doren après quelques minutes face à l'Australie. Pour McLeod, la Belgique va à Amsterdam pour défendre son titre. "Mais nous serons surtout heureux de jouer une série de matchs de premier plan et ainsi pouvoir évaluer notre niveau avec encore plus de précisions" a précisé le coach néo-zélandais qui quittera l'équipe après Tokyo. La récente défaite 0-4 devant les Pays-Bas en dernier match de Pro League - sans conséquence pour leur succès final dans la compétition - donne raison au mentor des N.1 mondiaux: des détails restent encore à travailler avant les JO qui débutent dans 50 jours. Dans une poule avec l'Espagne (FIH 9), l'Angleterre (FIH 6) et la Russie (FIH 22), les Belges devront terminer dans les deux premiers de ce groupe A pour se hisser en demi-finales où devraient les attendre soit les Pays-Bas (FIH 3) soit l'Allemagne (FIH 5), grands favoris de la poule B, où ont également été versées la France (FIH 12) et le Pays de Galles (FIH 18). Ce dernier ouvrira le tournoi vendredi contre l'Allemagne, à partir de 17H00, suivi en soirée (20h00) du duel entre la nation hôte et la France.La Belgique ouvrira elle son Euro samedi contre l'Espagne (13h15). Elle défiera ensuite l'Angleterre dimanche (19h45) et la Russie mardi (12h30). Les matchs de classement ainsi que les demies et finales messieurs se dérouleront avant ceux des dames, les jeudi 10 et samedi 12 juin. Avec un staff technique récemment modifié et une équipe rajeunie, les Red Panthers profiteront de l'occasion pour accumuler de l'expérience. Six joueuses sont encore qualifiées U21. Actuellement classées au 12e rang mondial, les protégées de Raoul Ehren ne peuvent passer à côté de leur ticket pour la prochaine Coupe du monde de 2022 en Espagne et aux Pays-Bas. Ce passage quasi obligé si les Belges veulent réussir leur objectif de qualification pour Paris 2024, devra se faire au détriment d'une nation mieux classée à la FIH. Elles auront surtout dans le viseur de leur poule l'Angleterre (FIH 5) et l'Allemagne (FIH 4) de Xavier Reckinger. Un succès contre l'une des deux pourrait assurer leur présence dans le top 4. L'Italie (FIH 17) fait quant à elle figure de petit poucet de ce groupe B. Les Panthers débuteront leur tournoi dimanche contre l'Allemagne (12h45), avant d'affronter l'Italie lundi (14h45) et l'Angleterre mercredi (17h00). La poule A réunit les Pays-Bas (FIH 1), plus que jamais candidats à la reconduction de leur titre, l'Espagne (FIH 7), l'Irlande (FIH 8) et l'Ecosse (FIH 22). Les demi-finales ou les matches de classement auront lieu le vendredi 11 juin, tandis que les finales sont prévues le dimanche 13 juin. (Belga)

Depuis les JO de Rio et leur médaille d'argent, les joueurs de Shane McLeod ont accumulé des succès historiques. Que ce soit en Coupe du monde (2018), à l'Euro (2019) et lors de la dernière Pro League (2021), soit trois primeurs pour le hockey belge. Seul le Wagener Stadion d'Amstelveen ne leur a pas encore porté bonheur jusqu'ici. C'est en effet là qu'ils ont laissé s'échapper ce qui aurait pu être leur 1er sacre continental en 2017, s'inclinant 4-2 en finale contre des Oranje, qui menés 0-2 à la mi-temps ont renversé la vapeur en seconde période. C'est là aussi que les Belges ont raté le coche (2-3) en finale de la 1e édition de la Pro League de 2019, perdant leur meilleur joueur mondial Arthur Van Doren après quelques minutes face à l'Australie. Pour McLeod, la Belgique va à Amsterdam pour défendre son titre. "Mais nous serons surtout heureux de jouer une série de matchs de premier plan et ainsi pouvoir évaluer notre niveau avec encore plus de précisions" a précisé le coach néo-zélandais qui quittera l'équipe après Tokyo. La récente défaite 0-4 devant les Pays-Bas en dernier match de Pro League - sans conséquence pour leur succès final dans la compétition - donne raison au mentor des N.1 mondiaux: des détails restent encore à travailler avant les JO qui débutent dans 50 jours. Dans une poule avec l'Espagne (FIH 9), l'Angleterre (FIH 6) et la Russie (FIH 22), les Belges devront terminer dans les deux premiers de ce groupe A pour se hisser en demi-finales où devraient les attendre soit les Pays-Bas (FIH 3) soit l'Allemagne (FIH 5), grands favoris de la poule B, où ont également été versées la France (FIH 12) et le Pays de Galles (FIH 18). Ce dernier ouvrira le tournoi vendredi contre l'Allemagne, à partir de 17H00, suivi en soirée (20h00) du duel entre la nation hôte et la France.La Belgique ouvrira elle son Euro samedi contre l'Espagne (13h15). Elle défiera ensuite l'Angleterre dimanche (19h45) et la Russie mardi (12h30). Les matchs de classement ainsi que les demies et finales messieurs se dérouleront avant ceux des dames, les jeudi 10 et samedi 12 juin. Avec un staff technique récemment modifié et une équipe rajeunie, les Red Panthers profiteront de l'occasion pour accumuler de l'expérience. Six joueuses sont encore qualifiées U21. Actuellement classées au 12e rang mondial, les protégées de Raoul Ehren ne peuvent passer à côté de leur ticket pour la prochaine Coupe du monde de 2022 en Espagne et aux Pays-Bas. Ce passage quasi obligé si les Belges veulent réussir leur objectif de qualification pour Paris 2024, devra se faire au détriment d'une nation mieux classée à la FIH. Elles auront surtout dans le viseur de leur poule l'Angleterre (FIH 5) et l'Allemagne (FIH 4) de Xavier Reckinger. Un succès contre l'une des deux pourrait assurer leur présence dans le top 4. L'Italie (FIH 17) fait quant à elle figure de petit poucet de ce groupe B. Les Panthers débuteront leur tournoi dimanche contre l'Allemagne (12h45), avant d'affronter l'Italie lundi (14h45) et l'Angleterre mercredi (17h00). La poule A réunit les Pays-Bas (FIH 1), plus que jamais candidats à la reconduction de leur titre, l'Espagne (FIH 7), l'Irlande (FIH 8) et l'Ecosse (FIH 22). Les demi-finales ou les matches de classement auront lieu le vendredi 11 juin, tandis que les finales sont prévues le dimanche 13 juin. (Belga)