La campagne de préparation avait débuté à Louvain par un partage 1-1 face aux vice-championnes du monde japonaises (FIFA 6). "C'est évidemment plaisant de terminer sur un bon résultat car cela nous donne une motivation supplémentaire pour l'Euro", s'est réjoui Ives Serneels, le sélectionneur national après la rencontre face à la Russie. "La chose la plus importante, c'est d'avoir montré nos capacités footballistiques tout au long des 90 minutes. D'après moi, nous avons fait une préparation parfaite. Face à l'Espagne, on s'est tiré une balle dans le pied à deux ou trois reprises. On a eu une journée sans contre une équipe formidable. Après cela, nous nous sommes dit avec les joueuses qu'il y avait quelque chose à apprendre de cette défaite. Vendredi dernier face à la France, nous étions très bien organisés et aujourd'hui le football que nous avons produit était bon. Le groupe est prêt." En difficulté à Denderleeuw, les Russes ne sont jamais parvenues à imposer leur jeu. Les Red Flames ont immédiatement pris leurs adversaires à la gorge et sont parvenues à mener 2-0 avant la pause. Un score qui aurait même pu être plus lourd. "En effet, nous devons être plus concrets dans les 16 derniers mètres. Il faut travailler là-dessus", a reconnu Serneels qui a ensuite continué à mettre en évidence les points positifs. "Nous sommes tout de suite rentrées dans notre match, nous nous sommes créé des occasions et aurions pu marquer davantage. Nous étions dans un bon jour face à une équipe à notre niveau." Les Red Flames semblent donc prêtes pour leur premier Euro et leur premier match dimanche (20h45) face au Danemark à Doetinchem. Du point de vue des blessures, les Red Flames n'ont pas trop de soucis à se faire. Heleen Jaques, blessée à l'épaule, et Elke Van Gorp, touchée au fessier, ressentent encore un peu de douleur mais seront normalement de la partie pour le match de dimanche. Laura Deloose est quant à elle incertaine en raison d'une blessure au pied droit. (Belga)

La campagne de préparation avait débuté à Louvain par un partage 1-1 face aux vice-championnes du monde japonaises (FIFA 6). "C'est évidemment plaisant de terminer sur un bon résultat car cela nous donne une motivation supplémentaire pour l'Euro", s'est réjoui Ives Serneels, le sélectionneur national après la rencontre face à la Russie. "La chose la plus importante, c'est d'avoir montré nos capacités footballistiques tout au long des 90 minutes. D'après moi, nous avons fait une préparation parfaite. Face à l'Espagne, on s'est tiré une balle dans le pied à deux ou trois reprises. On a eu une journée sans contre une équipe formidable. Après cela, nous nous sommes dit avec les joueuses qu'il y avait quelque chose à apprendre de cette défaite. Vendredi dernier face à la France, nous étions très bien organisés et aujourd'hui le football que nous avons produit était bon. Le groupe est prêt." En difficulté à Denderleeuw, les Russes ne sont jamais parvenues à imposer leur jeu. Les Red Flames ont immédiatement pris leurs adversaires à la gorge et sont parvenues à mener 2-0 avant la pause. Un score qui aurait même pu être plus lourd. "En effet, nous devons être plus concrets dans les 16 derniers mètres. Il faut travailler là-dessus", a reconnu Serneels qui a ensuite continué à mettre en évidence les points positifs. "Nous sommes tout de suite rentrées dans notre match, nous nous sommes créé des occasions et aurions pu marquer davantage. Nous étions dans un bon jour face à une équipe à notre niveau." Les Red Flames semblent donc prêtes pour leur premier Euro et leur premier match dimanche (20h45) face au Danemark à Doetinchem. Du point de vue des blessures, les Red Flames n'ont pas trop de soucis à se faire. Heleen Jaques, blessée à l'épaule, et Elke Van Gorp, touchée au fessier, ressentent encore un peu de douleur mais seront normalement de la partie pour le match de dimanche. Laura Deloose est quant à elle incertaine en raison d'une blessure au pied droit. (Belga)