Les Red Flames en route pour le Mondial

14/09/18 à 12:30 - Mise à jour à 12:44

Davinia Vanmechelen a hâte de disputer les demi-finales des play-offs contre la Suisse. "Cet adversaire nous convient."

Les Red Flames en route pour le Mondial

Davinia Vanmechelen face à l'Italie. © BELGA

"Nous avons toujours visé le Mondial français", affirme Davinia Vanmechelen, âgée de 19 ans. La neuvième édition de ce tournoi rassemble 24 équipes issues du monde entier et se dispute dans neuf villes, du 7 juin au 7 juillet de l'année prochaine. "C'est un rêve mais aussi un événement historique car nous ne sommes encore jamais parvenues à nous qualifier pour la phase finale du Mondial. Le groupe le mérite, quand on voit le parcours qu'il a accompli. C'est simple : nous allons tout donner."

L'ailière a inscrit les deux buts de la victoire décisive 2-1 contre l'Italie, victoire qui a permis à la formation d'Ives Serneels de terminer parmi les quatre meilleures deuxièmes. "Marquer m'a procuré un sentiment indescriptible car ça ne me réussit pas si souvent et en plus, c'étaient des buts déterminants", sourit la joueuse du PSG. "Nous avons beaucoup exercé les passes et les plongeons au second poteau. Nous avons joué le match parfait, le meilleur de notre histoire. L'enjeu était considérable pour le football féminin belge."

Le 5 octobre, les Red Flames reçoivent la Suisse avant de s'y rendre, cinq jours plus tard, en demi-finales des play-offs. En cas de succès, les dames belges devront encore affronter les Pays-Bas, champions d'Europe, ou leur dauphin, le Danemark, début novembre, également en aller-retour. "Nous ne devons pas avoir peur", poursuit Vanmechelen. "Les Suissesses nous réussissent bien. C'est contre elles que nous avons gagné le plus souvent. Elles sont surtout fortes dans les duels. Notre équipe est jeune, possède une large marge de progression et se bonifie de match en match. Beaucoup de joueuses évoluent actuellement dans les grandes compétitions européennes, où elles bénéficient d'un excellent suivi individuel au quotidien. Nous acquérons donc de l'expérience et nous apportons notre bagage aux Flames, ce qui permet à tout le noyau de progresser."

Par Frédéric Vanheule

Nos partenaires