Deux heures avant le début de la rencontre entre le Standard et Anderlecht dimanche, des centaines de supporters liégeois s'étaient rassemblés pour motiver leurs joueurs à coups de chants, fumigènes et pétards sans respecter les règles sanitaires tels que le port du masque et la distanciation sociale. Après la rencontre, des supporters s'étaient encore rassemblés pour bloquer le parking, empêchant les bus des deux équipes de quitter Sclessin.

À son retour à Bruxelles, la délégation anderlechtoise a été accueillie par des centaines de supporters qui s'étaient rassemblés devant le centre d'entraînement à Neerpede pour fêter la victoire 1-3 de leur équipe.

"Le football est synonyme de passion, nous le savons tous. Cette saison, nous ne pouvons malheureusement pas vivre cette passion ensemble. Cela engendre de la frustration chez tous les fans de football", a réagi la Pro League. "Les scènes de rassemblement de supporters qui ont été observées ce week-end ne sont toutefois pas une bonne idée. Nous comprenons que leur club et l'ambiance des matchs manquent aux supporters. Les clubs regrettent aussi l'absence de leurs supporters. Mais les mesures sanitaires s'appliquent à tous, de la plage d'Ostende à la place Sint-Pieter de Gand, en passant par les portes du stade de Sclessin et les centres d'entraînement."

Si toutes les rencontres se disputent actuellement à huis clos, la Pro League n'écarte pas un possible retour du public dans les stades d'ici la fin de la saison. "La Pro League est en concertation avec les autorités et les virologues pour permettre encore cette saison un retour en toute sécurité dans les stades. Continuons les efforts ensemble, des temps meilleurs arrivent."

Deux heures avant le début de la rencontre entre le Standard et Anderlecht dimanche, des centaines de supporters liégeois s'étaient rassemblés pour motiver leurs joueurs à coups de chants, fumigènes et pétards sans respecter les règles sanitaires tels que le port du masque et la distanciation sociale. Après la rencontre, des supporters s'étaient encore rassemblés pour bloquer le parking, empêchant les bus des deux équipes de quitter Sclessin. À son retour à Bruxelles, la délégation anderlechtoise a été accueillie par des centaines de supporters qui s'étaient rassemblés devant le centre d'entraînement à Neerpede pour fêter la victoire 1-3 de leur équipe. "Le football est synonyme de passion, nous le savons tous. Cette saison, nous ne pouvons malheureusement pas vivre cette passion ensemble. Cela engendre de la frustration chez tous les fans de football", a réagi la Pro League. "Les scènes de rassemblement de supporters qui ont été observées ce week-end ne sont toutefois pas une bonne idée. Nous comprenons que leur club et l'ambiance des matchs manquent aux supporters. Les clubs regrettent aussi l'absence de leurs supporters. Mais les mesures sanitaires s'appliquent à tous, de la plage d'Ostende à la place Sint-Pieter de Gand, en passant par les portes du stade de Sclessin et les centres d'entraînement." Si toutes les rencontres se disputent actuellement à huis clos, la Pro League n'écarte pas un possible retour du public dans les stades d'ici la fin de la saison. "La Pro League est en concertation avec les autorités et les virologues pour permettre encore cette saison un retour en toute sécurité dans les stades. Continuons les efforts ensemble, des temps meilleurs arrivent."