1. Spreek met ons mee, Adrien
...

1. Spreek met ons mee, AdrienPour sa rentrée dimanche contre Bruges pour le choc de la dernière chance, Adrien Trebel sera tiraillé entre deux sentiments : relancer les espoirs de titre mauve... et du coup se farcir un examen linguistique. "Si on est champion, j'apprends le néerlandais", jure le rouquin. Qui ajoute : "Mais maximum une semaine, cette langue est trop bizarre". L'ex-Judas rouche semble sûr de son fait : il a un accord verbal pour partir durant l'été. Ou alors il ne croit vraiment pas au titre mauve.2. Mate ma sape !Si, dimanche soir contre Courtrai, Jérémy Huygebaert portait son maillot cintré bien près du corps, on devine pourquoi : le back hurlu se bichonne et vient au stade totalement relooké. Sa compagne Émilie vient d'ouvrir à Mouscron un magasin de vêtements pour hommes : "Il manquait une enseigne de ce type en ville, d'ailleurs c'est Émilie qui m'achetait mes fringues", dit l'arrière de l'Excel.Le N28 doit son nom au numéro de maillot de Monsieur qui, de temps à autre, vient donner un coup de main dans les rayons... et même donner des conseils de sapes. Jérémy ferait même du rabattage : certains équipiers ont déjà poussé la porte, ce qui fait dire à Émilie que "Galitsios est vraiment le mieux habillé, lui c'est la classe pure." Des midinettes seraient même passées voir : "Mais elles, c'était pour demander si Jérémy était là", sourit sa moitié...3. Vamos, StayenLe business plan du nouveau propriétaire japonais de Saint-Trond est connu : "Je veux configurer le club sur le modèle de l'Atlético Madrid, nous avons un ADN commun, celui de l'underdog qui ennuie les grands grâce à son esprit de lutte", ose Takayuki Tateishi. Avec Jonathan Legear dans le rôle d'Antoine Griezmann ? Et Diego Simeone bientôt dans celui de Jonas De Roeck, dont le poste serait en balance ? Que Tateishi se méfie des ambitions trop élevées : lors de la remontée du Lierse en D1, Maged Samy avait fixé l'objectif immédiat à une accession aux play-offs 1 et, après 3 ans, à la lutte pour le titre et un... ticket Champions League. Tout en refusant d'embaucher, pour raisons salariales, un certain... Mo Salah, qui fut proposé aux Pallieters en 2012 ! Aujourd'hui, faudrait surtout trouver un repreneur pour payer les gars du Lisp.4. Dupont et DupondSamuel Gigot et Dylan Bronn forment la charnière de fer gantoise... au point que leurs propres fans les confondent. "Après un match, j'ai causé avec un supporter, en repartant il m'a dit Au revoir Mr Bronn !" dit Gigot. Faut dire que les deux gus ont la barbe fournie, le cheveu court... et le tacle viril. Et si les fans sont un rien myopes, c'est vraiment perdu : Gigot arbore le maillot n°2 et Bronn... le 22. Dimanche à Gand-Bruges, Wesley était bien myope. Mais face au gardien gantois...5. Jason au violonSi la famille Hazard a pris les rênes à Braine, si Kevin De Bruyne fait venir son coach Pep cet été à sa KDB Cup de Tronchiennes et si Thomas Meunier se fait tanner par ses potos pour sortir Virton de la dèche, c'est au tour de Jason Denayer de tâter de la gestion de club : le Diable va s'engager à Walhain (D2 amateur) avec ses frères et oncles, et y créer un foot-études. Sous-question : les kids y joueront-ils pieds nus, comme Jason quand il apprit le foot à Tongerlo selon la méthode Jean-Marc Guillou ? Proche de Vincent Kompany, Denayer suit les traces du grand Vince avec son BX Brussels. Reste à voir si Jason embrayera avec son propre sports-bar Good Denayer, un service privé de limousines ou des campagnes Actiris pour apprendre le néerlandais. Et si City, son club d'appartenance, n'en veut plus, Jason peut aussi dépanner sur le pitch : Walhain vient de perdre 4 de ses 6 derniers matches.6. BlurbLe maillot du Standard était encore plus taché de rouge samedi, fin de soirée : la faute au péno de Leandro Trossard. Explication de Philippe Clement sur l'efficacité genkoise : "On a eu plusieurs occases mais on n'a marqué qu'une fois, c'est le syndrome du ketchup, vous agitez la bouteille et rien ne sort... sauf au moment où vous vous y attendez le moins." Pour sûr, pour exorciser ses cauchemars sur MPH, Ricardo Sa Pinto va se fournir en purée écarlate.7. Sifflet coupéFini le grand plan social à la Gérard Linard, l'Union Belge réengage : le Département Arbitrage vient d'embaucher Wesley Alen et Kevin Van Damme pour grossir le peloton des 8 refs semi-pros. A priori, Johan Verbist ne récompense plus l'expérience : pour sa 1ère saison en D1A, Alen n'a sifflé que 10 matches (et juste Genk-Lokeren comme duel avec un club du G6) et Van Damme... zéro (pour 13 matches en D1B). Candidat non-reçu, Wim Smet doit apprécier avec ses 98 caps cumulées en D1A...8. Fake News ?Michel Louwagie devra se serrer la ceinture au prochain mercato : Ivan De Witte vient de vider sa cassette en rachetant à Hudson Global, le groupe de ressources humaines new-yorkais où il est toujours membre du Board, la filiale qu'il avait lui-même vendue avec plus-value dans les années 2000. Montant de l'opération : 28,25 millions de dollars, soient 22,924 millions d'euros ! "Je récupère mon bébé", a commenté le Père Noël gantois... qui, à 71 ans, ose l'analogie avec d'autres grands décideurs de sa génération : "Winston Churchill avait 67 ans quand il a dit No aux Nazis, Donald Trump a 71 ans." Avant d'ajouter : "Même si Trump n'est pas vraiment ma tasse de thé..." Ouf ! Si Marc Coucke, empêtré dans ses embrouilles judiciaires avec Perrigo, cherche des tuyaux pour savoir comment négocier avec les Ricains, Ivan peut tout lui expliquer...9. Où est ta sacoche ?En gravant contre le Portugal un nouveau record d'assistance pour un match des Red Flames, les spectateurs ont aussi fait progresser les droits des femmes. Un totebag (sac en coton) original était vendu à l'entrée du stade, au profit de Plan International : un projet au Bénin, contre les mariages d'enfants et les grossesses forcées d'adolescentes. "Le football est pris pour exemple de travail d'équipe qui développe la confiance en soi", explique le porte-parole : des entraînements et des ateliers d'expression seront mis sur pied. Ce sont les Red Flames elles-mêmes qui ont inspiré le dessin présent sur le totebag : après les Diables réunis en jury pour désigner la mascotte Red, nos footeux se sentiraient pousser des âmes d'artistes ? Jusqu'à nouvel ordre, aucun Diable n'a suggéré une punchline de Damso pour barrer son sac Louis Vuitton...10. Sur le marchéViré tel un malpropre de Neerpede, Herman Van Holsbeeck refait connaissance avec la sale vox populi, tel ce soir, jadis, de sinistre Fan Day. Des mauvaises langues ont publié sur le web un CV bidon du brave Herman, revu et corrigé pour de futurs employeurs. À la ligne "Aptitudes" est écrit : Appeler Mogi Bayat, décrocher quand Bayat téléphone et envoyer des textos au même Bayat. Et comme "Hobbies" est mentionné : Explorer le foot argentin et pleurnicher sur Marc Coucke. Vous avez dit dent (très) dure ?