Le gros gagnant : Genk

Jusqu'à la 60e minute, Genk était en dehors des play-offs 1 avec deux buts à marquer pour encore y croire. Les Limbourgeois ont fait mieux en en mettant trois en sept minutes et en renversant la vapeur. Les champions en titre seront dans ces PO1, sans pression, avec l'espoir de refaire le coup du Standard la saison passée.

Le pigeon : le Cercle

Faire partie du top-6 toute l'année et craquer en perdant ses deux dernières rencontres, il y a une part d'injustice là-dedans. Les Brugeois ont longtemps fait office de bouffée d'oxygène mais n'ont pas réussi à passer l'écueil lokerenois, équipe en forme de ce début 2012.

La bonne surprise : Courtrai

Les finalistes de la Coupe n'ont pas fait de bruit mais feront office de seul petit poucet au sein de ces PO1. En étant en finale de Coupe et dans les PO1, Hein Van Haezebrouck a réussi un tour de force à la tête d'une formation qui dispose d'un des plus petits budgets de D1.

Le statu quo : Anderlecht, Bruges et le Standard

En gagnant leur dernier match, ces trois équipes abordent les PO1 sans avoir concédé de points lors de cette dernière journée. Au contraire de Gand, qui a maitrisé son sujet pendant une heure avant de craquer, suite à la sortie sur blessure du leader de la défense, César Arzo.

Stephane Vande Velde

Le gros gagnant : Genk Jusqu'à la 60e minute, Genk était en dehors des play-offs 1 avec deux buts à marquer pour encore y croire. Les Limbourgeois ont fait mieux en en mettant trois en sept minutes et en renversant la vapeur. Les champions en titre seront dans ces PO1, sans pression, avec l'espoir de refaire le coup du Standard la saison passée. Le pigeon : le Cercle Faire partie du top-6 toute l'année et craquer en perdant ses deux dernières rencontres, il y a une part d'injustice là-dedans. Les Brugeois ont longtemps fait office de bouffée d'oxygène mais n'ont pas réussi à passer l'écueil lokerenois, équipe en forme de ce début 2012. La bonne surprise : Courtrai Les finalistes de la Coupe n'ont pas fait de bruit mais feront office de seul petit poucet au sein de ces PO1. En étant en finale de Coupe et dans les PO1, Hein Van Haezebrouck a réussi un tour de force à la tête d'une formation qui dispose d'un des plus petits budgets de D1. Le statu quo : Anderlecht, Bruges et le Standard En gagnant leur dernier match, ces trois équipes abordent les PO1 sans avoir concédé de points lors de cette dernière journée. Au contraire de Gand, qui a maitrisé son sujet pendant une heure avant de craquer, suite à la sortie sur blessure du leader de la défense, César Arzo. Stephane Vande Velde