Mais ce scénario d'un retour des mauves dans la foulée du meneur passe toutefois par une impérative victoire à la Luminus Arena, qui est évidemment encore loin d'être acquise.

Parce que si la division des points par deux, calamiteuse pour les uns, providentielle pour d'autres, a rapproché les coureurs au classement général à dix étapes de l'arrivée, les trois premiers ont l'occasion de (re)creuser les écarts en s'imposant à domicile ce week-end.

S'il gagne, Genk aura en effet 9 points d'avance sur Anderlecht.

Le Standard peut repousser l'Antwerp à 5 points

Le Standard, troisième, a lui l'occasion de conforter sa place sur le podium en repoussant à 5 points l'Antwerp, qui montera en revanche à sa place sur la marche, en cas de succès à Sclessin ce vendredi soir (20h30).

Enfin la "Bataille des Flandres", épisode 3, dimanche (18h00), pourrait permettre à Bruges, le tenant du titre, deuxième, de repousser à 6 points La Gantoise, voire de se rapprocher de Genk, s'il a perdu des plumes de sa parure de chef samedi.

Il semble d'ailleurs que l'entraîneur Ivan Leko, toujours dans l'attente d'une prolongation de son contrat, ne contentera pas sa direction avec un titre de vice-champion.

Quatrième sacre pour Genk?

En attendant l'issue de cette première journée, les six candidats répartis sur une échelle de sept points, peuvent tous rêver d'inscrire une nouvelle fois leur nom au palmarès du championnat de Belgique.

Genk vise d'ailleurs ouvertement un quatrième sacre, après ceux de 1999, 2002 et 2011.

Ce qui est aussi le cas de Bruges, le tenant (15 titres), voire du Standard (10 titres), et même d'Anderlecht (34 titres, le record), revenu de nulle part avec Fred Rutten à la barre, mais surtout l'arrivée de Yannick Bolasie, et la spectaculaire éclosion de Yari Verschaeren.

La Gantoise, certes ambitieuse, championne en 2015, ne cache pas qu'elle mise avant tout sur une victoire en finale de la Coupe contre Malines, le mercredi 1er mai au Stade Roi Baudouin.

Enfin l'Antwerp, dont le quatrième et dernier titre remonte à 1957, a théoriquement sa chance, comme tout le monde, surtout s'il sort indemne ou du moins pas trop abîmé de l'enfer de Sclessin ce vendredi soir.

On "ouvre" aussi en playoff 2.

Avec une tête d'affiche dans chaque groupe: Saint-Trond - RSC Charleroi dimanche (14h30) dans le Groupe A, et le derby Courtrai - Mouscron (qui l'eut cru avant noël ?), samedi (18h00) dans le Groupe B.

Le futur vainqueur affrontera le quatrième du playoff 1 avec en jeu un ticket pour le deuxième tour préliminaire de l'Europa League.