Un nouveau rôle pour Sowah

L'an dernier, le tout dernier jour du mercato estival, le FC Bruges s'offrait les services une vieille connaissance de la compétition belge en la personne de Kamal Sowah. Les Gazelles dépensaient 9 millions d'euros, une somme record, pour s'attacher définitivement les services du joueur de Leicester, qui fut prêté pendant deux saisons à OHL. Sur le papier, le coup semblait parfait étant donné que le joueur était déjà acclimaté aux pelouses belges, mais sur le terrain, le Ghanéen n'est cependant jamais parvenu à justifier ce montant et a été prêté, après seulement six mois, à l'AZ Alkmaar, où il a joué onze rencontres.

Un nouveau rôle axial pour relancer le flop Sowah à Bruges ?, iStock
Un nouveau rôle axial pour relancer le flop Sowah à Bruges ? © iStock

De retour cet été au Jan Breydel stadion, son flanc droit est désormais bien occupé par un certain Andreas Skov Olsen, incontournable dans le onze de base de Carl Hoefkens. Bruges aurait-il jeté de l'argent par les fenêtres et un transfert serait-il la seule solution dans ce cas ? Finalement non ! Selon Het Nieuwsblad, l'entraîneur brugeois compte employer l'ancien fer de lance louvaniste mais dans un registre différent, puisqu'il pourrait être replacé dans l'axe et suppléer Hans Vanaken. L'entourage de Sowah a donc été prévenu qu'un départ n'était plus à l'ordre du jour et qu'il ferait partie des plans pour la saison prochaine. Reste à voir si le faible temps de jeu actuellement proposé lui suffira, lui qui n'a joué que 5 minutes ce week-end contre Genk et sept en Supercoupe contre La Gantoise.

Marc Brys ne comptait plus sur Xavier Mercier

Distributeur de caviars en chef de notre Pro League ces dernières saisons (29 assists en 65 rencontres les deux dernières saisons), Xavier Mercier a quitté Louvain voici quelques semaines pour Ferencvaros en Hongrie. Si ce championnat n'est pas le plus sexy du continent, le club de la capitale est ambitieux et joue l'Europe, contrairement à la formation de la cité universitaire. De quoi expliquer le choix du Français, désormais à l'automne de sa carrière et qui n'a pas beaucoup goûté aux joies du foot européen ? Probablement en partie, mais pas que.

En exclusivité pour Walfoot, Mercier est revenu sur les raisons de son départ de Den Dreef.

Xavier Mercier reste amer de son départ d'OHL., Getty Images/iStock
Xavier Mercier reste amer de son départ d'OHL. © Getty Images/iStock

"J'ai vite senti qu'OHL ne comptait plus trop sur moi pour la saison 2022-2023 alors forcément il fallait trouver un nouveau club", raconte le milieu de terrain. "Ferencváros est venu frapper à la porte et a montré beaucoup d'intérêt. Les négociations ont duré un peu plus d'un mois, le club n'a rien lâché et a prouvé qu'il voulait vraiment m'enrôler", confie encore le barbu français.

Pour le remplacer, les Louvanistes ont embauché Raphael Holzhauser, qui est arrivé gratuitement du Beerschot. "Je savais déjà avant son arrivée et sa signature qu'OHL ne m'avait plus dans ses petits papiers. Je n'ai reçu aucune explication et je suis déçu. J'ai fait beaucoup pour ce club et je n'ai reçu aucune reconnaissance au final. Cela a été difficile à accepter", détaille un Mercier visiblement amer de ce divorce.

Ito, une clause et puis s'en va ?

On vous en parlait ce mercredi, Junya Ito pourrait lever l'ancre et quitter Genk cet été. Selon Het Laatste Nieuws, le Stade de Reims serait prêt à payer la clause de 10 millions d'euros incluse dans le contrat du joueur de 29 ans. Il n'y aura donc aucune négociation nécessaire entre les deux parties si le club de Wout Faes et Thomas Foket se décide à dépenser le montant nécessaire pour obtenir les services de ce joueur arrivé dans notre championnat il y a un petit peu moins de quatre ans.

Junya Ito ne sera probablement plus genkois si le Stade Reims paie les 10 millions d'euros de sa clause de départ., iStock
Junya Ito ne sera probablement plus genkois si le Stade Reims paie les 10 millions d'euros de sa clause de départ. © iStock

Cependant, le paiement de la clause ne signifie pas que le Japonais enfilera d'office la liquette champagnarde. Il faudra aussi que la formation française trouve un accord financier avec l'ailier. Reims aimerait boucler rapidement le deal afin de pouvoir aligner Junya Ito pour la première rencontre de Ligue 1 qui se tiendra le premier week-end du mois d'août. Mais Itô veut-il vraiment partir ? Surtout pour ce club à quelques mois d'une Coupe du monde ? Réponse dans les prochaines semaines.

Un latéral du Cercle chez le Prince

Encore un joueur de Pro League dans le panier d'achats de Vincent Kompany. Alors que Samuel Bastien et Josh Cullen ont déjà rejoint Burnley et que les Clarets font aussi le forcing pour s'attacher les services de Manuel Benson, c'est désormais un latéral droit du Cercle de Bruges qui devrait à son tour traverser la Manche.

Kompany souhaite manifestement travailler avec des joueurs qu'il connaît personnellement où dont il a pu observer les qualités avec précision.

Vitinho serait donc sa prochaine recrue afin d'animer son flanc droit. Selon Fabrizio Romano, le spécialiste du mercato, l'officialisation serait imminente et le joueur de 23 ans aurait déjà passé sa visite médicale en Angleterre où un contrat jusqu'en 2026 l'attendrait. Tout devrait donc être réglé dans quelques heures et la troisième recrue made in Pro League de Burnley version Vince the Prince serait donc en poche après l'échec du transfert du gardien d'Anderlecht Bart Verbruggen.

L'an dernier, le tout dernier jour du mercato estival, le FC Bruges s'offrait les services une vieille connaissance de la compétition belge en la personne de Kamal Sowah. Les Gazelles dépensaient 9 millions d'euros, une somme record, pour s'attacher définitivement les services du joueur de Leicester, qui fut prêté pendant deux saisons à OHL. Sur le papier, le coup semblait parfait étant donné que le joueur était déjà acclimaté aux pelouses belges, mais sur le terrain, le Ghanéen n'est cependant jamais parvenu à justifier ce montant et a été prêté, après seulement six mois, à l'AZ Alkmaar, où il a joué onze rencontres.De retour cet été au Jan Breydel stadion, son flanc droit est désormais bien occupé par un certain Andreas Skov Olsen, incontournable dans le onze de base de Carl Hoefkens. Bruges aurait-il jeté de l'argent par les fenêtres et un transfert serait-il la seule solution dans ce cas ? Finalement non ! Selon Het Nieuwsblad, l'entraîneur brugeois compte employer l'ancien fer de lance louvaniste mais dans un registre différent, puisqu'il pourrait être replacé dans l'axe et suppléer Hans Vanaken. L'entourage de Sowah a donc été prévenu qu'un départ n'était plus à l'ordre du jour et qu'il ferait partie des plans pour la saison prochaine. Reste à voir si le faible temps de jeu actuellement proposé lui suffira, lui qui n'a joué que 5 minutes ce week-end contre Genk et sept en Supercoupe contre La Gantoise.Distributeur de caviars en chef de notre Pro League ces dernières saisons (29 assists en 65 rencontres les deux dernières saisons), Xavier Mercier a quitté Louvain voici quelques semaines pour Ferencvaros en Hongrie. Si ce championnat n'est pas le plus sexy du continent, le club de la capitale est ambitieux et joue l'Europe, contrairement à la formation de la cité universitaire. De quoi expliquer le choix du Français, désormais à l'automne de sa carrière et qui n'a pas beaucoup goûté aux joies du foot européen ? Probablement en partie, mais pas que.En exclusivité pour Walfoot, Mercier est revenu sur les raisons de son départ de Den Dreef."J'ai vite senti qu'OHL ne comptait plus trop sur moi pour la saison 2022-2023 alors forcément il fallait trouver un nouveau club", raconte le milieu de terrain. "Ferencváros est venu frapper à la porte et a montré beaucoup d'intérêt. Les négociations ont duré un peu plus d'un mois, le club n'a rien lâché et a prouvé qu'il voulait vraiment m'enrôler", confie encore le barbu français. Pour le remplacer, les Louvanistes ont embauché Raphael Holzhauser, qui est arrivé gratuitement du Beerschot. "Je savais déjà avant son arrivée et sa signature qu'OHL ne m'avait plus dans ses petits papiers. Je n'ai reçu aucune explication et je suis déçu. J'ai fait beaucoup pour ce club et je n'ai reçu aucune reconnaissance au final. Cela a été difficile à accepter", détaille un Mercier visiblement amer de ce divorce. On vous en parlait ce mercredi, Junya Ito pourrait lever l'ancre et quitter Genk cet été. Selon Het Laatste Nieuws, le Stade de Reims serait prêt à payer la clause de 10 millions d'euros incluse dans le contrat du joueur de 29 ans. Il n'y aura donc aucune négociation nécessaire entre les deux parties si le club de Wout Faes et Thomas Foket se décide à dépenser le montant nécessaire pour obtenir les services de ce joueur arrivé dans notre championnat il y a un petit peu moins de quatre ans.Cependant, le paiement de la clause ne signifie pas que le Japonais enfilera d'office la liquette champagnarde. Il faudra aussi que la formation française trouve un accord financier avec l'ailier. Reims aimerait boucler rapidement le deal afin de pouvoir aligner Junya Ito pour la première rencontre de Ligue 1 qui se tiendra le premier week-end du mois d'août. Mais Itô veut-il vraiment partir ? Surtout pour ce club à quelques mois d'une Coupe du monde ? Réponse dans les prochaines semaines.Encore un joueur de Pro League dans le panier d'achats de Vincent Kompany. Alors que Samuel Bastien et Josh Cullen ont déjà rejoint Burnley et que les Clarets font aussi le forcing pour s'attacher les services de Manuel Benson, c'est désormais un latéral droit du Cercle de Bruges qui devrait à son tour traverser la Manche. Kompany souhaite manifestement travailler avec des joueurs qu'il connaît personnellement où dont il a pu observer les qualités avec précision. Vitinho serait donc sa prochaine recrue afin d'animer son flanc droit. Selon Fabrizio Romano, le spécialiste du mercato, l'officialisation serait imminente et le joueur de 23 ans aurait déjà passé sa visite médicale en Angleterre où un contrat jusqu'en 2026 l'attendrait. Tout devrait donc être réglé dans quelques heures et la troisième recrue made in Pro League de Burnley version Vince the Prince serait donc en poche après l'échec du transfert du gardien d'Anderlecht Bart Verbruggen.