Première photo avec Overmars

Christopher Scott (20 ans), un jeune international allemand aux racines ghanéennes, a paraphé un contrat de quatre saisons avec l'Antwerp. Il débarque du Bayern Munich et peut jouer comme milieu de terrain offensif et comme ailier. Au Great Old, on voit Scott comme un titulaire potentiel.

L'officialisation de ce transfert était aussi la première photographie officielle du nouveau directeur sportif Marc Overmers avec une nouvelle recrue, comme le soulignait Gazet van Antwerpen dans son édition du jour. Il n'avait par exemple pas posé avec son compatriote Vincent Janssen lorsqu'il a été présenté au Bosuil. Overmars est l'homme qui est désormais chargé de définir les lignes sportives au sein du matricule numéro 1. Il est donc plutôt logique qu'il soit devant l'objectif lors de la présentation des nouvelles acquisitions.

Christopher Scott n'est pas la seule recrue du jour à l'Antwerp. Une vieille connaissance du championnat, Davino Verhulst a aussi signé un contrat de deux ans. Le gardien de 34 ans, qui débarque du club de première division grecque d'Apollon Smyrnis, n'a pas encore pris la pose avec Marc Overmars. Il doit en tout cas devenir la doublure de Jean Butez.

Verhulst compte plus de deux cents rencontres à son actif en Pro League. C'est donc un homme d'expérience qui sera dans l'ombre du gardien du temple numéro 1 du Great Old.

Une jeune révélation serésienne comparée à un ancien Diable rouge

Seraing a tranquillement commencé sa préparation pour la nouvelle saison. Le club liégeois, qui vient tout juste d'assurer son maintien parmi l'élite, fait rarement la Une dans les médias à l'exception d'aujourd'hui. Dans La Dernière Heure de ce mercredi, on s'intéresse à la révélation de ce début de préparation : Matteo Renzulli.

Ce Belge de 19 ans vient de signer son premier contrat professionnel à Seraing. Il évolue au poste de milieu de terrain défensif et impressionne par sa grande activité sur le terrain. Il ne renonce à aucun effort et aucune course et possède une bonne passe dans les pieds. C'est pourquoi La Dernière Heure n'hésite pas à le comparer à l'ancien Diable rouge Steven Defour. Renzulli préfère rester modeste : "Mon ambition ? Essayer de me faire une place dans le noyau A et de glaner quelques minutes de jeu."

Style à Essevee

Zulte Waregem a déjà accueilli un certain nombre de nouvelles recrues, mais un nom ressort du lot, celui de Stijn Braem. L'attaquant de 23 ans évoluait au KSV Zwevezele, en deuxième division amateure. Son transfert à l'Essevee , au niveau professionnel, est donc forcément un conte de fées qui est devenu réalité.

Braem travaillait encore récemment comme peintre pour la Marine. Il a trouvé le chemin des filets dès le premier match amical de la saison contre Audenarde. C'était dès lors une bonne raison pour qu'Het Nieuwsblad aille à sa rencontre pour apprendre à mieux le connaître. "J'espère pouvoir être un exemple pour les jeunes joueurs qui évoluent dans les divisions inférieures et qui ont abandonné leur rêve de devenir footballeur professionnel", affirme Stijn Braem. "Bien sûr, tout le monde n'y arrive pas et j'ai reçu une chance unique, mais c'est la preuve qu'il est possible de devenir professionnel, même plus tardivement", poursuit-il.

Stijn Braem (à gauche), attaquant venu de la D2 amateure, a marqué pour son premier match sous les couleurs de Zulte Waregem. Peut-il être une des révélations de la saison à l'Essevee ?, iStock
Stijn Braem (à gauche), attaquant venu de la D2 amateure, a marqué pour son premier match sous les couleurs de Zulte Waregem. Peut-il être une des révélations de la saison à l'Essevee ? © iStock

Il admet qu'il avait cependant failli renoncer à son ambition. "Il y a deux ans, lorsque j'ai rejoint Zwevezele et que j'ai rejoint la deuxième division amateure, je n'aurais pas osé rêver être pro aujourd'hui. Je n'ai pas toujours été sérieux non plus... Dans le football provincial, il y a parfois un peu d'alcool, des sorties entre potes ou un entraînement qui est moins intensif. Alors vous pensez à tout sauf au football professionnel. Ce n'est que lorsque le Cercle Bruges m'a contacté au début de l'année pour me demander de les rencontrer que j'ai eu un déclic et que j'ai pensé que ma carrière de footballeur pouvait aller plus haut", raconte Stijn Bram.

Malgré ces contacts avec une autre équipe de D1A, il s'est donc finalement engagé avec Zulte Waregem. "Le Cercle Bruges m'a offert une période d'essai et après cela, j'aurais dû recevoir une proposition, mais rien n'a abouti", raconte le nouveau venu de l'Essevee dans son entretien avec Het Nieuwsblad. Le Club NXT s'est également manifesté auprès de Stijn Braem, mais là aussi rien ne s'est concrétisé. C'est pour cela que Zulte Waregem a pu mettre le grappin dessus.

Christopher Scott (20 ans), un jeune international allemand aux racines ghanéennes, a paraphé un contrat de quatre saisons avec l'Antwerp. Il débarque du Bayern Munich et peut jouer comme milieu de terrain offensif et comme ailier. Au Great Old, on voit Scott comme un titulaire potentiel.L'officialisation de ce transfert était aussi la première photographie officielle du nouveau directeur sportif Marc Overmers avec une nouvelle recrue, comme le soulignait Gazet van Antwerpen dans son édition du jour. Il n'avait par exemple pas posé avec son compatriote Vincent Janssen lorsqu'il a été présenté au Bosuil. Overmars est l'homme qui est désormais chargé de définir les lignes sportives au sein du matricule numéro 1. Il est donc plutôt logique qu'il soit devant l'objectif lors de la présentation des nouvelles acquisitions. Christopher Scott n'est pas la seule recrue du jour à l'Antwerp. Une vieille connaissance du championnat, Davino Verhulst a aussi signé un contrat de deux ans. Le gardien de 34 ans, qui débarque du club de première division grecque d'Apollon Smyrnis, n'a pas encore pris la pose avec Marc Overmars. Il doit en tout cas devenir la doublure de Jean Butez. Verhulst compte plus de deux cents rencontres à son actif en Pro League. C'est donc un homme d'expérience qui sera dans l'ombre du gardien du temple numéro 1 du Great Old.Une jeune révélation serésienne comparée à un ancien Diable rouge Seraing a tranquillement commencé sa préparation pour la nouvelle saison. Le club liégeois, qui vient tout juste d'assurer son maintien parmi l'élite, fait rarement la Une dans les médias à l'exception d'aujourd'hui. Dans La Dernière Heure de ce mercredi, on s'intéresse à la révélation de ce début de préparation : Matteo Renzulli. Ce Belge de 19 ans vient de signer son premier contrat professionnel à Seraing. Il évolue au poste de milieu de terrain défensif et impressionne par sa grande activité sur le terrain. Il ne renonce à aucun effort et aucune course et possède une bonne passe dans les pieds. C'est pourquoi La Dernière Heure n'hésite pas à le comparer à l'ancien Diable rouge Steven Defour. Renzulli préfère rester modeste : "Mon ambition ? Essayer de me faire une place dans le noyau A et de glaner quelques minutes de jeu."Style à Essevee Zulte Waregem a déjà accueilli un certain nombre de nouvelles recrues, mais un nom ressort du lot, celui de Stijn Braem. L'attaquant de 23 ans évoluait au KSV Zwevezele, en deuxième division amateure. Son transfert à l'Essevee , au niveau professionnel, est donc forcément un conte de fées qui est devenu réalité. Braem travaillait encore récemment comme peintre pour la Marine. Il a trouvé le chemin des filets dès le premier match amical de la saison contre Audenarde. C'était dès lors une bonne raison pour qu'Het Nieuwsblad aille à sa rencontre pour apprendre à mieux le connaître. "J'espère pouvoir être un exemple pour les jeunes joueurs qui évoluent dans les divisions inférieures et qui ont abandonné leur rêve de devenir footballeur professionnel", affirme Stijn Braem. "Bien sûr, tout le monde n'y arrive pas et j'ai reçu une chance unique, mais c'est la preuve qu'il est possible de devenir professionnel, même plus tardivement", poursuit-il.Il admet qu'il avait cependant failli renoncer à son ambition. "Il y a deux ans, lorsque j'ai rejoint Zwevezele et que j'ai rejoint la deuxième division amateure, je n'aurais pas osé rêver être pro aujourd'hui. Je n'ai pas toujours été sérieux non plus... Dans le football provincial, il y a parfois un peu d'alcool, des sorties entre potes ou un entraînement qui est moins intensif. Alors vous pensez à tout sauf au football professionnel. Ce n'est que lorsque le Cercle Bruges m'a contacté au début de l'année pour me demander de les rencontrer que j'ai eu un déclic et que j'ai pensé que ma carrière de footballeur pouvait aller plus haut", raconte Stijn Bram.Malgré ces contacts avec une autre équipe de D1A, il s'est donc finalement engagé avec Zulte Waregem. "Le Cercle Bruges m'a offert une période d'essai et après cela, j'aurais dû recevoir une proposition, mais rien n'a abouti", raconte le nouveau venu de l'Essevee dans son entretien avec Het Nieuwsblad. Le Club NXT s'est également manifesté auprès de Stijn Braem, mais là aussi rien ne s'est concrétisé. C'est pour cela que Zulte Waregem a pu mettre le grappin dessus.