La patte de Deila au Standard

Pendant le stage de préparation du Standard dans la ville néerlandaise de Garderen, Ronny Deila a lentement mais sûrement imprégné ses Rouches de ses principes. L'entraîneur norvégien est très attaché à la solidarité, selon La Dernière Heure. C'est pourquoi il insiste tellement sur la notion d'esprit d'équipe. C'est pourquoi jeudi dernier, le groupe s'est rendu dans un restaurant italien, situé à une vingtaine de kilomètres de Garderen. Au menu : pâtes, pizzas et lasagnes. Deila a également honoré la tradition des nouveaux venus en offrant un tour de chant à son groupe. Il a choisi "Let it be" des Beatles.

Sur le terrain, "laisser faire" (let it be) n'est certainement pas le slogan des Rouches. Deila veut que son équipe exerce une forte pression sur son adversaire. Sortir rapidement et avoir la possession du ballon sont les deux points sur lesquels l'entraîneur insiste très souvent. Joachim Van Damme trouve que l'approche de Deila ressemble à celle de Wouter Vrancken, qu'il a connu au FC Malines.

L'entraîneur adopte également un style direct de communication envers ses joueurs. Il a par exemple demandé à Selim Amallah, plus préoccupé par un transfert que par les entraînements pour le moment, d'être plus attentif. "Si j'ai quelque chose à dire à un joueur, je le dis. Je le confronte à ma vision des choses", explique le Norvégien dans La Dernière Heure.

Coup double pour Saint-Trond

Selon Het Belang van Limburg, Gianni Bruno est proche de rejoindre le STVV en prêt pour une saison. Les Canaris ont conclu un accord verbal avec La Gantoise et avec le joueur. Saint-Trond cherchait désespérément des renforts offensifs depuis la fin des contrats de João Klauss et Taichi Hara. Le club limbourgois s'est renseigné auprès d'Eupen pour tenter d'attirer Julien Ngoy, mais celui-ci a préféré l'offre malinoise.

Après une saison sans temps de jeu à Gand, Gianni Bruno espère rebondir à Saint-Trond., iStock
Après une saison sans temps de jeu à Gand, Gianni Bruno espère rebondir à Saint-Trond. © iStock

Bruno est d'origine italienne, mais il possède la nationalité belge. C'est une bonne chose, car après le départ de Steve De Ridder et Dimitri Lavalée, les Limbourgeois ont besoin d'un Belge dans leur noyau.

L'attaquant de 30 ans a connu une belle période à Zulte Waregem entre 2019 et 2021, où il a marqué 24 fois. Ces prestations lui ont valu un transfert à La Gantoise l'été dernier, mais il n'a jamais été capable de s'imposer à la Ghelamco Arena. Il n'a effectué que cinq apparitions avec les Buffalos et espère porter plus souvent la liquette jaune des Trudonnaires.

La jeune garde molenbeekoise

Le RWDM lancera sa saison le vendredi 12 août avec un déplacement à Excelsior Virton. Les troupes de Vincent Euvrard se préparent pour cette échéance en disputant des joutes contre le FC Malines, le Patro Eisden et Heerenveen. Avant cela, il a perdu contre le FC Midtjylland 2-0.

Euvrard, 40 ans, qui a paraphé un nouveau contrat de trois saisons au RWDM. Il a fait une évaluation provisoire de la préparation du club de la capitale. "C'est encore un peu compliqué par moments, car notre noyau n'est pas encore complet et nous n'avons pas encore effectué tous nos transferts. Toutefois, cela nous donne l'occasion de voir à l'oeuvre un certain nombre de nos U21 lors des séances d'entraînement", explique celui qui avait aussi entraîné OHL.

Vincent Euvrard peut voir les jeunes à l'oeuvre au RWDM., iStock
Vincent Euvrard peut voir les jeunes à l'oeuvre au RWDM. © iStock

"Il ne faut pas oublier que l'année dernière, nous avons intégré Théo Gécé et Zak' El Ouahdi dans le noyau de cette manière", détaille le technicien des Coalisés. "Nous commençons maintenant la deuxième phase de notre préparation", poursuit Euvrard. "Nous allons enchaîner un certain nombre de matches d'affilée, ce qui permettra aux joueurs de prendre du rythme. Contre des adversaires solides, nous saurons bientôt où nous en sommes physiquement", conclut l'entraîneur du RWDM.

Pendant le stage de préparation du Standard dans la ville néerlandaise de Garderen, Ronny Deila a lentement mais sûrement imprégné ses Rouches de ses principes. L'entraîneur norvégien est très attaché à la solidarité, selon La Dernière Heure. C'est pourquoi il insiste tellement sur la notion d'esprit d'équipe. C'est pourquoi jeudi dernier, le groupe s'est rendu dans un restaurant italien, situé à une vingtaine de kilomètres de Garderen. Au menu : pâtes, pizzas et lasagnes. Deila a également honoré la tradition des nouveaux venus en offrant un tour de chant à son groupe. Il a choisi "Let it be" des Beatles.Sur le terrain, "laisser faire" (let it be) n'est certainement pas le slogan des Rouches. Deila veut que son équipe exerce une forte pression sur son adversaire. Sortir rapidement et avoir la possession du ballon sont les deux points sur lesquels l'entraîneur insiste très souvent. Joachim Van Damme trouve que l'approche de Deila ressemble à celle de Wouter Vrancken, qu'il a connu au FC Malines.L'entraîneur adopte également un style direct de communication envers ses joueurs. Il a par exemple demandé à Selim Amallah, plus préoccupé par un transfert que par les entraînements pour le moment, d'être plus attentif. "Si j'ai quelque chose à dire à un joueur, je le dis. Je le confronte à ma vision des choses", explique le Norvégien dans La Dernière Heure.Selon Het Belang van Limburg, Gianni Bruno est proche de rejoindre le STVV en prêt pour une saison. Les Canaris ont conclu un accord verbal avec La Gantoise et avec le joueur. Saint-Trond cherchait désespérément des renforts offensifs depuis la fin des contrats de João Klauss et Taichi Hara. Le club limbourgois s'est renseigné auprès d'Eupen pour tenter d'attirer Julien Ngoy, mais celui-ci a préféré l'offre malinoise.Bruno est d'origine italienne, mais il possède la nationalité belge. C'est une bonne chose, car après le départ de Steve De Ridder et Dimitri Lavalée, les Limbourgeois ont besoin d'un Belge dans leur noyau.L'attaquant de 30 ans a connu une belle période à Zulte Waregem entre 2019 et 2021, où il a marqué 24 fois. Ces prestations lui ont valu un transfert à La Gantoise l'été dernier, mais il n'a jamais été capable de s'imposer à la Ghelamco Arena. Il n'a effectué que cinq apparitions avec les Buffalos et espère porter plus souvent la liquette jaune des Trudonnaires. Le RWDM lancera sa saison le vendredi 12 août avec un déplacement à Excelsior Virton. Les troupes de Vincent Euvrard se préparent pour cette échéance en disputant des joutes contre le FC Malines, le Patro Eisden et Heerenveen. Avant cela, il a perdu contre le FC Midtjylland 2-0.Euvrard, 40 ans, qui a paraphé un nouveau contrat de trois saisons au RWDM. Il a fait une évaluation provisoire de la préparation du club de la capitale. "C'est encore un peu compliqué par moments, car notre noyau n'est pas encore complet et nous n'avons pas encore effectué tous nos transferts. Toutefois, cela nous donne l'occasion de voir à l'oeuvre un certain nombre de nos U21 lors des séances d'entraînement", explique celui qui avait aussi entraîné OHL."Il ne faut pas oublier que l'année dernière, nous avons intégré Théo Gécé et Zak' El Ouahdi dans le noyau de cette manière", détaille le technicien des Coalisés. "Nous commençons maintenant la deuxième phase de notre préparation", poursuit Euvrard. "Nous allons enchaîner un certain nombre de matches d'affilée, ce qui permettra aux joueurs de prendre du rythme. Contre des adversaires solides, nous saurons bientôt où nous en sommes physiquement", conclut l'entraîneur du RWDM.