Enfin une fumée blanche dans le dossier CDK

On pensait qu'une nouvelle réunion entre les directions brugeoise et milanaise allait être celle qui permettrait d'allumer une fumée blanche dans le dossier du transfert de Charles De Ketelaere. Les deux parties s'étaient données rendez-vous à Lugano, en Suisse, afin de se mettre d'accord une fois pour toute. Ce rendez-vous en terre neutre n'aura pas permis de décanter cet épineux dossier.

Selon les informations du quotidien néerlandophone Het Laatste Nieuws, la réunion n'aurait pas duré plus d'une heure et le FC Bruges aurait encore refusé la proposition rossonera de 33 millions d'euros. Les champions de Belgique avaient pourtant accepté de revoir leurs prétentions à la baisse en diminuant le prix demandé de 40 à 35 millions d'euros.

Le dossier semblait continuer à s'enliser jusqu'à ce début d'après-midi où l'on apprenait qu'un accord était désormais proche. La Gazzetta dello Sport, le célèbre quotidien sportif italien, annonçait que le FC Bruges accepterait finalement une offre de 31 millions (avec 4 millions de bonus) pour se séparer de son petit prodige.

Une offre "qui satisferait le club belge belge qui se sera montré très coriace dans ses négociations avec Milan", écrit encore la Gazzetta. Le transfert n'est cependant pas encore conclu car l'accord définitif n'a pas encore été rédigé officiellement. L'ambition serait de finaliser la transaction dès ce mercredi ou jeudi dans la journée.

Le journal italien affirme aussi que Charles De Ketelaere devrait se voir proposer un contrat de cinq ans et percevrait un salaire avoisinant les 2,3 millions d'euros par saison.

De quoi se refaire une belle garde robe dans la capitale de la mode.

Junya Itô en route vers Reims, le transfert de Dessers vers l'Italie dans l'impasse ?

Du côté de Genk, ça s'active aussi dans les coulisses, surtout du côté des départs. Deux joueurs pourtant titulaires lors de la journée inaugurale pourraient changer de maillot dans les prochaines semaines.

Le premier est l'un des passes décisives de notre compétition depuis trois saison: Junya Itô. Il en a d'ailleurs encore délivré une lors de ce premier match officiel de la saison sur la pelouse du FC Bruges. La saison dernière il a avait donné 15 assists en 34 matches et encore 12 en 32 rencontres celle d'avant. Des caractéristiques qui ont tapé dans l'oeil d'un club historique du championnat de France: le Stade Reims.

Sextuple champion de France, mais la dernière fois en 1962, les Rouge et Blanc ont connu la majorité de leurs succès dans les années 50 avec aussi deux Coupes de France et deux finales de la Coupe des clubs champions. Ils veulent redevenir une équipe capable de lutter pour les places européennes et l'international nippon pourrait être un joueur qui les aiderait à cette ambition. Le profil d'Itô plairait beaucoup à l'entraîneur espagnol Oscar Garciaselon le Nieuwsblad. Genk réclamerait un montant supérieur à 10 millions d'euros pour se séparer de l'un de ses fers de lance qui ne serait pas spécialement demandeur d'un départ alors que la Coupe du monde pointe le bout de son nez.

Junya Ito (à droite) est convoité par le Stade Reims., iStock
Junya Ito (à droite) est convoité par le Stade Reims. © iStock

Sous contrat jusqu'en 2024 dans le Limbourg, Itô pourrait, s'il accepte de déménager en Champagne, retrouver d'anciennes connaissances de la Pro League, parmi lesquelles deux Diables rouges : Wout Faes, Thomas Foket, Thibault De Smet ou encore Nicolas Penneteau, l'ancien gardien de Charleroi.

Un autre joueur est aussi annoncé sur le départ à Genk: Cyriel Dessers. Celui-ci serait dans le viseur de Cremonese, un club qui vient d'être promu récemment en Serie A. Selon Fabrizio Romano, l'un des observateurs les plus au courant du mercato, le deal serait en bonne voie entre les Limbourgeois et les Lombards.

Mais une photo pourrait cependant le remettre en cause puisqu'on y voit Dessers en compagnie de son ancien entraîneur Jess Thorup. Ceux-ci discuteraient-ils d'une éventuelle arrivée de l'attaquant international nigérian au FC Copenhague désormais entraîné par l'ancien T1 de Genk ? En cas d'échec avec Cremonese, ce dernier pourrait alors se tourner vers une vieille connaissance du championnat belge: David Okereke. Le Nigérian de 24 ans, arrivé chez les Blauw en Zwart en 2019, a été prêté ces dernière saisons, notamment à Venezia la saison dernière, et est encore lié avec le champion de Belgique jusqu'à la fin de la saison prochaine.

Le Qatar ou l'Arabie Saoudite pour Tissoudali ?

Homme fort de La Gantoise la saison dernière, Tarik Tissoudali semble de plus en plus proche d'un départ à la Ghelamco Arena. Avec son salaire actuel, le petit magicien marocain ne fait pas partie des plus gros salaires Buffalos, ce qui n'est pas de son goût. Les négociations pour une prolongation de contrat ont pris fin il y a quelques semaines. "On m'a proposé une augmentation, mais je voulais avoir un salaire digne des meilleurs joueurs", avait-il déclaré.

Habitué à partir en vacances à Dubaï ou au Qatar avec sa famille, Tissoudali pourrait rejoindre le pays hôte de la prochaine Coype du monde et pas seulement pour la durée du Mondial. Selon Het Nieuwsblad, Al-Rayyan voudrait lui proposer un bail de trois ans assorti d'un salaire compris entre 2 et 3 millions d'euros nets par an. C'est six fois ce qu'il perçoit actuellement en Flandre-Orientale (environ 750.000 euros annuels).

Tarik Tissoudali a percé relativement tard dans le football professionnel et à 29 ans, il doit aussi penser à mettre un maximum d'argent de côté avant de ranger ses crampons. Il a en tout cas laisser un message sur Instagram qui en sous-entend pas mal sur ses intentions futures : "Ils ne comprendront pas jusqu'à ce que tu sois parti".

Les Qataris d'Al-Rayyan ne sont cependant pas les seuls à espérer s'attacher les services de l'international saoudien puisque le club saoudien d'Al-Shabab, entraîné jadis par Michel Preud'homme, ferait aussi la cour à Tissoudali.

Gheysens recale Mertens

On le sait l'Antwerp est ambitieux. Paul Gheysens met régulièrement la main au portefeuille depuis son arrivée afin de mener le matricule 1 aux sommets du football belge. Après avoir attiré Radja Nainggolan la saison passé, il a recruté le sulfureux mais très compétent Marc Overmars comme directeur sportif et engagé un grand nom comme coach: Mark Van Bommel. Et au niveau des joueurs, Gheysens a offert deux internationaux au Great Old: le Néerlandais Vincent Janssen et le Belge Toby Alderweireld.

Le Diable rouge n'est d'ailleurs pas le seul dont le nom circulait avec insistance dans les couloirs du Bosuil. En fin de contrat avec Naples, Dries Mertens a été cité comme renfort potentiel. Et la fin officielle de l'histoire d'amour entre les Partenopei et le Louvaniste a forcément relancé la rumeur, même si la piste de la Lazio semble plus chaude.

Pour l'instant, Dries Mertens ne serait pas dans les petits papiers de l'Antwerp pour un transfert., iStock
Pour l'instant, Dries Mertens ne serait pas dans les petits papiers de l'Antwerp pour un transfert. © iStock

Paul Gheysens est revenu sur cette rumeur dans Nieuwsblad. Le propriétaire de l'Antwerp a nié un intérêt ou des contacts avec celui qui a porté le maillot de Napoli pendant neuf années. "Nous sommes occupés à construire une grande équipe. Il nous reste un mois et nous allons utiliser notre budget de transferts à bon escient. Nous n'avons pas encore dépensé tant d'argent que cela. Dries Mertens ? Non, non, non. Je suis même désolé pour lui que son nom ait été mentionné par certaines personnes. C'est un bon footballeur et une bonne personne mais il n'est pas sur notre liste en ce moment. Il n'y a eu aucun contact", affirme Paul Gheysens.

On pensait qu'une nouvelle réunion entre les directions brugeoise et milanaise allait être celle qui permettrait d'allumer une fumée blanche dans le dossier du transfert de Charles De Ketelaere. Les deux parties s'étaient données rendez-vous à Lugano, en Suisse, afin de se mettre d'accord une fois pour toute. Ce rendez-vous en terre neutre n'aura pas permis de décanter cet épineux dossier.Selon les informations du quotidien néerlandophone Het Laatste Nieuws, la réunion n'aurait pas duré plus d'une heure et le FC Bruges aurait encore refusé la proposition rossonera de 33 millions d'euros. Les champions de Belgique avaient pourtant accepté de revoir leurs prétentions à la baisse en diminuant le prix demandé de 40 à 35 millions d'euros. Le dossier semblait continuer à s'enliser jusqu'à ce début d'après-midi où l'on apprenait qu'un accord était désormais proche. La Gazzetta dello Sport, le célèbre quotidien sportif italien, annonçait que le FC Bruges accepterait finalement une offre de 31 millions (avec 4 millions de bonus) pour se séparer de son petit prodige. Une offre "qui satisferait le club belge belge qui se sera montré très coriace dans ses négociations avec Milan", écrit encore la Gazzetta. Le transfert n'est cependant pas encore conclu car l'accord définitif n'a pas encore été rédigé officiellement. L'ambition serait de finaliser la transaction dès ce mercredi ou jeudi dans la journée.Le journal italien affirme aussi que Charles De Ketelaere devrait se voir proposer un contrat de cinq ans et percevrait un salaire avoisinant les 2,3 millions d'euros par saison.De quoi se refaire une belle garde robe dans la capitale de la mode.Junya Itô en route vers Reims, le transfert de Dessers vers l'Italie dans l'impasse ?Du côté de Genk, ça s'active aussi dans les coulisses, surtout du côté des départs. Deux joueurs pourtant titulaires lors de la journée inaugurale pourraient changer de maillot dans les prochaines semaines.Le premier est l'un des passes décisives de notre compétition depuis trois saison: Junya Itô. Il en a d'ailleurs encore délivré une lors de ce premier match officiel de la saison sur la pelouse du FC Bruges. La saison dernière il a avait donné 15 assists en 34 matches et encore 12 en 32 rencontres celle d'avant. Des caractéristiques qui ont tapé dans l'oeil d'un club historique du championnat de France: le Stade Reims.Sextuple champion de France, mais la dernière fois en 1962, les Rouge et Blanc ont connu la majorité de leurs succès dans les années 50 avec aussi deux Coupes de France et deux finales de la Coupe des clubs champions. Ils veulent redevenir une équipe capable de lutter pour les places européennes et l'international nippon pourrait être un joueur qui les aiderait à cette ambition. Le profil d'Itô plairait beaucoup à l'entraîneur espagnol Oscar Garciaselon le Nieuwsblad. Genk réclamerait un montant supérieur à 10 millions d'euros pour se séparer de l'un de ses fers de lance qui ne serait pas spécialement demandeur d'un départ alors que la Coupe du monde pointe le bout de son nez.Sous contrat jusqu'en 2024 dans le Limbourg, Itô pourrait, s'il accepte de déménager en Champagne, retrouver d'anciennes connaissances de la Pro League, parmi lesquelles deux Diables rouges : Wout Faes, Thomas Foket, Thibault De Smet ou encore Nicolas Penneteau, l'ancien gardien de Charleroi. Un autre joueur est aussi annoncé sur le départ à Genk: Cyriel Dessers. Celui-ci serait dans le viseur de Cremonese, un club qui vient d'être promu récemment en Serie A. Selon Fabrizio Romano, l'un des observateurs les plus au courant du mercato, le deal serait en bonne voie entre les Limbourgeois et les Lombards.Mais une photo pourrait cependant le remettre en cause puisqu'on y voit Dessers en compagnie de son ancien entraîneur Jess Thorup. Ceux-ci discuteraient-ils d'une éventuelle arrivée de l'attaquant international nigérian au FC Copenhague désormais entraîné par l'ancien T1 de Genk ? En cas d'échec avec Cremonese, ce dernier pourrait alors se tourner vers une vieille connaissance du championnat belge: David Okereke. Le Nigérian de 24 ans, arrivé chez les Blauw en Zwart en 2019, a été prêté ces dernière saisons, notamment à Venezia la saison dernière, et est encore lié avec le champion de Belgique jusqu'à la fin de la saison prochaine. Homme fort de La Gantoise la saison dernière, Tarik Tissoudali semble de plus en plus proche d'un départ à la Ghelamco Arena. Avec son salaire actuel, le petit magicien marocain ne fait pas partie des plus gros salaires Buffalos, ce qui n'est pas de son goût. Les négociations pour une prolongation de contrat ont pris fin il y a quelques semaines. "On m'a proposé une augmentation, mais je voulais avoir un salaire digne des meilleurs joueurs", avait-il déclaré.Habitué à partir en vacances à Dubaï ou au Qatar avec sa famille, Tissoudali pourrait rejoindre le pays hôte de la prochaine Coype du monde et pas seulement pour la durée du Mondial. Selon Het Nieuwsblad, Al-Rayyan voudrait lui proposer un bail de trois ans assorti d'un salaire compris entre 2 et 3 millions d'euros nets par an. C'est six fois ce qu'il perçoit actuellement en Flandre-Orientale (environ 750.000 euros annuels). Tarik Tissoudali a percé relativement tard dans le football professionnel et à 29 ans, il doit aussi penser à mettre un maximum d'argent de côté avant de ranger ses crampons. Il a en tout cas laisser un message sur Instagram qui en sous-entend pas mal sur ses intentions futures : "Ils ne comprendront pas jusqu'à ce que tu sois parti".Les Qataris d'Al-Rayyan ne sont cependant pas les seuls à espérer s'attacher les services de l'international saoudien puisque le club saoudien d'Al-Shabab, entraîné jadis par Michel Preud'homme, ferait aussi la cour à Tissoudali.On le sait l'Antwerp est ambitieux. Paul Gheysens met régulièrement la main au portefeuille depuis son arrivée afin de mener le matricule 1 aux sommets du football belge. Après avoir attiré Radja Nainggolan la saison passé, il a recruté le sulfureux mais très compétent Marc Overmars comme directeur sportif et engagé un grand nom comme coach: Mark Van Bommel. Et au niveau des joueurs, Gheysens a offert deux internationaux au Great Old: le Néerlandais Vincent Janssen et le Belge Toby Alderweireld.Le Diable rouge n'est d'ailleurs pas le seul dont le nom circulait avec insistance dans les couloirs du Bosuil. En fin de contrat avec Naples, Dries Mertens a été cité comme renfort potentiel. Et la fin officielle de l'histoire d'amour entre les Partenopei et le Louvaniste a forcément relancé la rumeur, même si la piste de la Lazio semble plus chaude.Paul Gheysens est revenu sur cette rumeur dans Nieuwsblad. Le propriétaire de l'Antwerp a nié un intérêt ou des contacts avec celui qui a porté le maillot de Napoli pendant neuf années. "Nous sommes occupés à construire une grande équipe. Il nous reste un mois et nous allons utiliser notre budget de transferts à bon escient. Nous n'avons pas encore dépensé tant d'argent que cela. Dries Mertens ? Non, non, non. Je suis même désolé pour lui que son nom ait été mentionné par certaines personnes. C'est un bon footballeur et une bonne personne mais il n'est pas sur notre liste en ce moment. Il n'y a eu aucun contact", affirme Paul Gheysens.