C'était la deuxième finale mondiale des Pays-Bas après celle perdue en 2015 contre la Norvège. Depuis cette date, les Néerlandaises ont toujours été dans le dernier carré des tournois majeurs et ont remporté plusieurs médailles, mais jamais en or. L'Espagne, 3e du Mondial 2011, avait auparavant déjà joué (et perdu) deux finales à l'Euro (2008, 2014). Plus tôt dans la journée, les Russes avaient pris la médaille de bronze en battant la Norvège, 33 à 28. Ce podium est un lot de consolation pour la Russie qui visait le titre. Les médaillées d'or olympique de 2016, vice-championnes d'Europe l'an passé, ont manqué leur demi-finale face aux Pays-Bas, un match qui restera leur seule défaite (33-32) de la quinzaine. Ce Mondial confirme le recul de la Norvège, puissance dominante des deux dernières décennies. Les Scandinaves avaient terminé cinquièmes de l'Euro l'an passé. C'est la première fois depuis 25 ans qu'elles passent deux années hors du podium. (Belga)

C'était la deuxième finale mondiale des Pays-Bas après celle perdue en 2015 contre la Norvège. Depuis cette date, les Néerlandaises ont toujours été dans le dernier carré des tournois majeurs et ont remporté plusieurs médailles, mais jamais en or. L'Espagne, 3e du Mondial 2011, avait auparavant déjà joué (et perdu) deux finales à l'Euro (2008, 2014). Plus tôt dans la journée, les Russes avaient pris la médaille de bronze en battant la Norvège, 33 à 28. Ce podium est un lot de consolation pour la Russie qui visait le titre. Les médaillées d'or olympique de 2016, vice-championnes d'Europe l'an passé, ont manqué leur demi-finale face aux Pays-Bas, un match qui restera leur seule défaite (33-32) de la quinzaine. Ce Mondial confirme le recul de la Norvège, puissance dominante des deux dernières décennies. Les Scandinaves avaient terminé cinquièmes de l'Euro l'an passé. C'est la première fois depuis 25 ans qu'elles passent deux années hors du podium. (Belga)