L'évènement coïncide avec une imposante rénovation du mythique circuit ardennais pour passer le cap de l'homologation de la FIM, la fédération internationale motocycliste, mais pas que. "La rénovation est quasi totale en ce qui concerne les dégagements et les boucles du circuit", a détaillé Elisabeth Guillaume, directrice technique et travaux du Circuit de Spa-Francorchamps, lors d'une conférence de presse vendredi à Spa, évoquant notamment le Raidillon, le Double Gauche, Bruxelles ou la Chicane. L'épreuve d'endurance moto, alors appelée 24 Heures de Liège, figurait au calendrier de 1973 à 2003. La décision de faire revenir les motos s'est faite rapidement il y a un peu plus de cinq ans lors d'une rencontre entre François Ribeiro, directeur des opérations d'Eurosport Events, promoteur du FIM EWC, et Nathalie Maillet, l'ancienne directrice du circuit tragiquement décédée le 15 août dernier. Après avoir envisagé d'innover en donnant le départ le vendredi soir, la formule classique a été retenue avec en principe un départ le samedi à 15h00 et une arrivée le dimanche, 24 heures pus tard. La course sera précédée des essais et des qualifications jeudi et vendredi. Les pilotes auront l'occasion aussi de disputer des essais libres les 17 et 18 mai pour se familiariser avec le circuit. Après avoir pris du retard dans leur entame en raison de différents recours et de procédures, les travaux sur le circuit ont bien avancé et devraient bien sûr être terminés d'ici là. (Belga)

L'évènement coïncide avec une imposante rénovation du mythique circuit ardennais pour passer le cap de l'homologation de la FIM, la fédération internationale motocycliste, mais pas que. "La rénovation est quasi totale en ce qui concerne les dégagements et les boucles du circuit", a détaillé Elisabeth Guillaume, directrice technique et travaux du Circuit de Spa-Francorchamps, lors d'une conférence de presse vendredi à Spa, évoquant notamment le Raidillon, le Double Gauche, Bruxelles ou la Chicane. L'épreuve d'endurance moto, alors appelée 24 Heures de Liège, figurait au calendrier de 1973 à 2003. La décision de faire revenir les motos s'est faite rapidement il y a un peu plus de cinq ans lors d'une rencontre entre François Ribeiro, directeur des opérations d'Eurosport Events, promoteur du FIM EWC, et Nathalie Maillet, l'ancienne directrice du circuit tragiquement décédée le 15 août dernier. Après avoir envisagé d'innover en donnant le départ le vendredi soir, la formule classique a été retenue avec en principe un départ le samedi à 15h00 et une arrivée le dimanche, 24 heures pus tard. La course sera précédée des essais et des qualifications jeudi et vendredi. Les pilotes auront l'occasion aussi de disputer des essais libres les 17 et 18 mai pour se familiariser avec le circuit. Après avoir pris du retard dans leur entame en raison de différents recours et de procédures, les travaux sur le circuit ont bien avancé et devraient bien sûr être terminés d'ici là. (Belga)