La semaine passée, Milan Jovanovic (32 ans) a rencontré Herman Van Holsbeeck afin de lui faire part de son intention de ne pas prolonger son contrat. A ce moment-là, les choses étaient claires quant à la proposition mauve : un an aux mêmes conditions financières (1,6 millions bruts) en cas de nouveau titre. Jova préférait deux ans : c'est trop long pour Anderlecht.

L'Olympiakos lui a proposé ce solide contrat de deux ans, avec une option pour une troisième saison et un billet pour la Ligue des Champions.

Darko Kovacevic, conseiller sportif du président des Grecs, Evangelos Marinakis, connaît très bien Jova. Van Holsbeeck a immédiatement alerté l'agent du Serpent, Dejan Veljkovic, et signé un coup de maître en demandant à John Van den Brom de se rendre chez Jova à Waterloo.

La visite aurait été inutile si Anderlecht ne comptait plus sur son gaucher. Cette première a touché le joueur à qui Anderlecht a même précisé, selon ses propos, qu'il serait toujours le bienvenu.

Van Holsbeeck a joué la carte de l'émotion et de la chaleur, des arguments importants pour un joueur qui cherche à acheter une maison en Belgique et dont la femme adore Bruxelles.

Par Pierre Bilic

La semaine passée, Milan Jovanovic (32 ans) a rencontré Herman Van Holsbeeck afin de lui faire part de son intention de ne pas prolonger son contrat. A ce moment-là, les choses étaient claires quant à la proposition mauve : un an aux mêmes conditions financières (1,6 millions bruts) en cas de nouveau titre. Jova préférait deux ans : c'est trop long pour Anderlecht.L'Olympiakos lui a proposé ce solide contrat de deux ans, avec une option pour une troisième saison et un billet pour la Ligue des Champions.Darko Kovacevic, conseiller sportif du président des Grecs, Evangelos Marinakis, connaît très bien Jova. Van Holsbeeck a immédiatement alerté l'agent du Serpent, Dejan Veljkovic, et signé un coup de maître en demandant à John Van den Brom de se rendre chez Jova à Waterloo.La visite aurait été inutile si Anderlecht ne comptait plus sur son gaucher. Cette première a touché le joueur à qui Anderlecht a même précisé, selon ses propos, qu'il serait toujours le bienvenu.Van Holsbeeck a joué la carte de l'émotion et de la chaleur, des arguments importants pour un joueur qui cherche à acheter une maison en Belgique et dont la femme adore Bruxelles. Par Pierre Bilic