Sans forcer, les Lakers ont fait parler leur supériorité dans tous les domaines pour s'imposer (117-87) face à des Knicks moins saignants que 48 heures plus tôt lors de leur courte défaite face aux Clippers. Mais ils ont craint le pire pour Anthony Davis (5 points, 6 rebonds, 5 passes), qui a dû quitter le parquet au troisième quart-temps après être violemment retombé sur le sacrum (bassin) en tentant de contrer Julius Randle. L'inquiétude était très grande dans le regard de James et des autres Lakers, mais le choc, douloureux, a entraîné une contusion et non une fracture, a révélé la radio passée dans le vestiaire. Le grand artisan de ce trentième succès (pour 7 défaites) a été LeBron James (31 pts, 5 rbds). Le "King", meilleur passeur de la Ligue, s'est cette fois contenté de 5 offrandes, mais il se montre de plus en plus "Magic" dans ce rôle de meneur. En témoigne ce lancer de quarterback, sa signature, qui a trouvé Avery Bradley à l'autre bout du parquet. A noter que les Lakers ont décidé de conserver Dwight Howard juqu'au terme de la saison, engagé cet été sur la base d'un contrat d'un an "non garanti" et qui leur a donné raison dans un rôle de remplaçant à gros impact défensif. Acceptant de se focaliser sur son travail défensif durant les quelque vingt minutes qui lui sont allouées par match, Howard compile 7,1 pts (à 73,8% de réussite aux tirs), 6,8 rebonds et 1,4 contre de moyenne. Chérissant le money-time qu'il transforme souvent en "Dame-time", Damian Lillard a égalisé 99-99 face à Toronto, à 37 secondes du terme, d'un tir à trois points à plus d'un mètre derrière la ligne. Mais comme il avait à ses côtés Carmelo Anthony, particulièrement chaud, il a été partageur. Et bien lui en a pris, puisque ce dernier a marqué le panier de la victoire (101-99) à 3,3 secondes du buzzer. "J'ai confiance en mes entraînements, en mon shoot. C'est un tir que je répète tous les jours, et il est rentré", a commenté le héros du soir, auteur de 28 points (dont 5/8 à trois points) et 7 rebonds. Avec cette 16e victoire (22 défaite), Portland reste neuvième aux côtés de Memphis, qui a battu Minnesota (119-112). La lutte pour la huitième place, la dernière qualificative pour les play-offs et actuellement occupée par San Antonio, s'annonce serrée jusqu'au bout alors qu'il reste encore trois mois de saison régulière. Côté Raptors, toujours quatrième à l'Est et privé de Pascal Siakam (aine) et Marc Gasol (cuisse), Kyle Lowry a fait ce qu'il a pu (24 pts, 10 rbds), mais maladroitement (7/23 aux tirs). (Belga)

Sans forcer, les Lakers ont fait parler leur supériorité dans tous les domaines pour s'imposer (117-87) face à des Knicks moins saignants que 48 heures plus tôt lors de leur courte défaite face aux Clippers. Mais ils ont craint le pire pour Anthony Davis (5 points, 6 rebonds, 5 passes), qui a dû quitter le parquet au troisième quart-temps après être violemment retombé sur le sacrum (bassin) en tentant de contrer Julius Randle. L'inquiétude était très grande dans le regard de James et des autres Lakers, mais le choc, douloureux, a entraîné une contusion et non une fracture, a révélé la radio passée dans le vestiaire. Le grand artisan de ce trentième succès (pour 7 défaites) a été LeBron James (31 pts, 5 rbds). Le "King", meilleur passeur de la Ligue, s'est cette fois contenté de 5 offrandes, mais il se montre de plus en plus "Magic" dans ce rôle de meneur. En témoigne ce lancer de quarterback, sa signature, qui a trouvé Avery Bradley à l'autre bout du parquet. A noter que les Lakers ont décidé de conserver Dwight Howard juqu'au terme de la saison, engagé cet été sur la base d'un contrat d'un an "non garanti" et qui leur a donné raison dans un rôle de remplaçant à gros impact défensif. Acceptant de se focaliser sur son travail défensif durant les quelque vingt minutes qui lui sont allouées par match, Howard compile 7,1 pts (à 73,8% de réussite aux tirs), 6,8 rebonds et 1,4 contre de moyenne. Chérissant le money-time qu'il transforme souvent en "Dame-time", Damian Lillard a égalisé 99-99 face à Toronto, à 37 secondes du terme, d'un tir à trois points à plus d'un mètre derrière la ligne. Mais comme il avait à ses côtés Carmelo Anthony, particulièrement chaud, il a été partageur. Et bien lui en a pris, puisque ce dernier a marqué le panier de la victoire (101-99) à 3,3 secondes du buzzer. "J'ai confiance en mes entraînements, en mon shoot. C'est un tir que je répète tous les jours, et il est rentré", a commenté le héros du soir, auteur de 28 points (dont 5/8 à trois points) et 7 rebonds. Avec cette 16e victoire (22 défaite), Portland reste neuvième aux côtés de Memphis, qui a battu Minnesota (119-112). La lutte pour la huitième place, la dernière qualificative pour les play-offs et actuellement occupée par San Antonio, s'annonce serrée jusqu'au bout alors qu'il reste encore trois mois de saison régulière. Côté Raptors, toujours quatrième à l'Est et privé de Pascal Siakam (aine) et Marc Gasol (cuisse), Kyle Lowry a fait ce qu'il a pu (24 pts, 10 rbds), mais maladroitement (7/23 aux tirs). (Belga)