"Nous n'avons pas regretté notre déplacement ce week-end à Paris", a commenté à Belga Artuur Peters, âgé de 23 ans. "Nous hésitions en raison de la situation sanitaire dans la capitale française, mais après coup nous sommes heureux d'avoir repris la compétition face au meilleurs Français, comme Hubert Etienne, Cyrille Carré et Burger Guillaume, entre autres chez les garçons" selon l'ancien champion du monde et d'Europe espoirs, 11e des derniers JO de Rio en K1 sur 1.000 m. "Mon équipier Bram Sikkens a réalisé de gros progrès cette année, ce qui est de bonne augure pour notre avenir en K2. Ce qui m'a particulièrement ravi lors de ma victoire de samedi en K1 c'est mon chrono de 3:29, démontrant le gros travail réalisé en hiver. La saison prochaine, au mois de mai, 3 places seront encore attribuées pour les JO 2021 en K1, tandis qu'un seul ticket sera encore disponible en K2. Ce ne sera pas facile, mais à mes yeux cela reste un objectif réaliste", a conclu le sociétaire de Neerpelt. . (Belga)

"Nous n'avons pas regretté notre déplacement ce week-end à Paris", a commenté à Belga Artuur Peters, âgé de 23 ans. "Nous hésitions en raison de la situation sanitaire dans la capitale française, mais après coup nous sommes heureux d'avoir repris la compétition face au meilleurs Français, comme Hubert Etienne, Cyrille Carré et Burger Guillaume, entre autres chez les garçons" selon l'ancien champion du monde et d'Europe espoirs, 11e des derniers JO de Rio en K1 sur 1.000 m. "Mon équipier Bram Sikkens a réalisé de gros progrès cette année, ce qui est de bonne augure pour notre avenir en K2. Ce qui m'a particulièrement ravi lors de ma victoire de samedi en K1 c'est mon chrono de 3:29, démontrant le gros travail réalisé en hiver. La saison prochaine, au mois de mai, 3 places seront encore attribuées pour les JO 2021 en K1, tandis qu'un seul ticket sera encore disponible en K2. Ce ne sera pas facile, mais à mes yeux cela reste un objectif réaliste", a conclu le sociétaire de Neerpelt. . (Belga)