Capitaine, Thomas Dienst est lui à l'arrêt depuis fin 2020 et l'interruption du championnat de Fédérale 3, la 6e division française, où il évolue avec Léognac. Le grand retour des Diables Noirs est évidemment une bonne nouvelle pour le talonneur belge qui a hâte de porter de nouveau le maillot noir-jaune-rouge. "Cela fait plus d'un an que nous sommes privés de l'équipe nationale et cela fait évidemment beaucoup de bien. Il est évident que tout le monde a faim après une si longue absence", a précisé Dienst. "Nous avons un rêve et les Pays-Bas en ont un aussi. Ce n'est pas parce que nous avons des joueurs qui évoluent en tant que pros en France que nous devons prendre ce match à la légère. Les Néerlandais seront motivés et nous devrons jouer avec énormément d'envie." Au contraire de Dienst, Jens Torfs a lui pu jouer toute la saison avec Mont-de-Marsan en Pro D2, la deuxième division française. Une aubaine pour le centre belge qui a pu garder le rythme. "Je voudrais avant tout souligner que j'ai été impressionné par le rythme et le niveau des joueurs qui n'ont pas joué cette saison. Je les félicite pour leur travail et je pense que ce sera notre moteur pour samedi", a noté le natif de Mortsel. Une bonne nouvelle donc pour les Diables Noirs avant leur match crucial face aux Pays-Bas pour rester en Rugby Europe Championship et donc garder leurs chances de qualification pour le Mondial 2023. "Il n'y a pas de stress particulier", a ajouté Torfs. "Nous avons confiance en nous et nous nous sommes bien préparés. Je pense que nous sommes très excités à l'idée de jouer ce match. Nous pratiquons un sport où l'humain est à la base de tout et c'est ce qui fait la force de notre groupe." Malheureusement, les joueurs belges ne pourront pas compter sur le soutien de leurs supporters samedi à Waterloo, mesures sanitaires obligent. "Ils vont nous manquer mais ils seront dans nos pensées car ils font partie de notre famille. Il n'y a pas que les 23 joueurs qui sont sur le terrain, les supporters font aussi partie de l'équipe. J'espère qu'ils vont enflammer les réseaux sociaux jusque samedi pour nous booster", a conclu Torfs. (Belga)

Capitaine, Thomas Dienst est lui à l'arrêt depuis fin 2020 et l'interruption du championnat de Fédérale 3, la 6e division française, où il évolue avec Léognac. Le grand retour des Diables Noirs est évidemment une bonne nouvelle pour le talonneur belge qui a hâte de porter de nouveau le maillot noir-jaune-rouge. "Cela fait plus d'un an que nous sommes privés de l'équipe nationale et cela fait évidemment beaucoup de bien. Il est évident que tout le monde a faim après une si longue absence", a précisé Dienst. "Nous avons un rêve et les Pays-Bas en ont un aussi. Ce n'est pas parce que nous avons des joueurs qui évoluent en tant que pros en France que nous devons prendre ce match à la légère. Les Néerlandais seront motivés et nous devrons jouer avec énormément d'envie." Au contraire de Dienst, Jens Torfs a lui pu jouer toute la saison avec Mont-de-Marsan en Pro D2, la deuxième division française. Une aubaine pour le centre belge qui a pu garder le rythme. "Je voudrais avant tout souligner que j'ai été impressionné par le rythme et le niveau des joueurs qui n'ont pas joué cette saison. Je les félicite pour leur travail et je pense que ce sera notre moteur pour samedi", a noté le natif de Mortsel. Une bonne nouvelle donc pour les Diables Noirs avant leur match crucial face aux Pays-Bas pour rester en Rugby Europe Championship et donc garder leurs chances de qualification pour le Mondial 2023. "Il n'y a pas de stress particulier", a ajouté Torfs. "Nous avons confiance en nous et nous nous sommes bien préparés. Je pense que nous sommes très excités à l'idée de jouer ce match. Nous pratiquons un sport où l'humain est à la base de tout et c'est ce qui fait la force de notre groupe." Malheureusement, les joueurs belges ne pourront pas compter sur le soutien de leurs supporters samedi à Waterloo, mesures sanitaires obligent. "Ils vont nous manquer mais ils seront dans nos pensées car ils font partie de notre famille. Il n'y a pas que les 23 joueurs qui sont sur le terrain, les supporters font aussi partie de l'équipe. J'espère qu'ils vont enflammer les réseaux sociaux jusque samedi pour nous booster", a conclu Torfs. (Belga)