"À la suite d'une analyse méticuleuse de la situation actuelle, tant au Québec qu'à l'étranger, l'organisation des Grands Prix Cyclistes de Québec et de Montréal (GPCQM) en est venue à la conclusion qu'il était impossible de répondre à toutes les exigences sanitaires et opérationnelles nécessaires afin de garantir un environnement sécuritaire pour tous en cette période de pandémie de Covid-19", expliquent les organisateurs dans un communiqué. Organisé par la même équipe, le Critérium national de Montréal est également annulé. Il devait se tenir le 12 septembre. "Aujourd'hui, trop d'incertitudes demeurent (ouverture des frontières, quarantaine obligatoire, autorisation de tenue de rassemblements, etc). Il n'aurait pas été responsable ni respectueux vis à vis de tous ceux qui nous font confiance depuis 2010 de repousser davantage cette décision", déclare Serge Arsenault, président des Grands Prix Cyclistes de Québec et de Montréal. "Tous les efforts consentis, pour à la fois préserver nos standards de qualité et assurer la sécurité de tous, se sont avérés vains. Il y a évidemment une profonde tristesse à mettre nos courses entre parenthèses, alors qu'en dix ans seulement, elles sont devenues des épreuves importantes sur le circuit international et sont grandement courtisées par les plus grands coureurs du monde. Mais nous sommes avant tout au service des coureurs, des équipes, des spectateurs et de nos partenaires". David Lappartient, président de l'Union cycliste internationale (UCI), dit comprendre la décision ds organisateurs des deux épreuves canadiennes. "Je comprends les motifs qui ont amené l'organisateur des Grands Prix Cyclistes de Québec et de Montréal à prendre la difficile décision d'annuler ces deux épreuves en 2020, tout en regrettant évidemment leur absence dans le calendrier de l'UCI WorldTour cette saison. Ces rendez-vous, les seuls de ce niveau se déroulant sur le continent américain, sont chaque année depuis 10 ans très attendus, aussi bien par les coureurs que par tous les fans de cyclisme, et contribuent au rayonnement de notre sport bien au-delà des frontières canadiennes. C'est avec une grande impatience que nous attendons tous leur retour en 2021", dit David Lappartient. A l'arrêt depuis le mois de mars en raison du Covid-19, les courses cyclistes ont repris cet été. La reprise du WorldTour, le plus haut niveau du cyclisme mondial, est prévue le 1er août en Italie avec les Strade Bianche. L'année dernière, l'Australien Michael Matthews avait remporté le GP de Québec devant le Slovaque Peter Sagan et Greg Van Avermaet. Celui-ci s'était imposé quelques jours plus tard à Montréal, devant l'Italien Diego Ulissi et l'Espagnol Ivan Garcia Cortina. (Belga)

"À la suite d'une analyse méticuleuse de la situation actuelle, tant au Québec qu'à l'étranger, l'organisation des Grands Prix Cyclistes de Québec et de Montréal (GPCQM) en est venue à la conclusion qu'il était impossible de répondre à toutes les exigences sanitaires et opérationnelles nécessaires afin de garantir un environnement sécuritaire pour tous en cette période de pandémie de Covid-19", expliquent les organisateurs dans un communiqué. Organisé par la même équipe, le Critérium national de Montréal est également annulé. Il devait se tenir le 12 septembre. "Aujourd'hui, trop d'incertitudes demeurent (ouverture des frontières, quarantaine obligatoire, autorisation de tenue de rassemblements, etc). Il n'aurait pas été responsable ni respectueux vis à vis de tous ceux qui nous font confiance depuis 2010 de repousser davantage cette décision", déclare Serge Arsenault, président des Grands Prix Cyclistes de Québec et de Montréal. "Tous les efforts consentis, pour à la fois préserver nos standards de qualité et assurer la sécurité de tous, se sont avérés vains. Il y a évidemment une profonde tristesse à mettre nos courses entre parenthèses, alors qu'en dix ans seulement, elles sont devenues des épreuves importantes sur le circuit international et sont grandement courtisées par les plus grands coureurs du monde. Mais nous sommes avant tout au service des coureurs, des équipes, des spectateurs et de nos partenaires". David Lappartient, président de l'Union cycliste internationale (UCI), dit comprendre la décision ds organisateurs des deux épreuves canadiennes. "Je comprends les motifs qui ont amené l'organisateur des Grands Prix Cyclistes de Québec et de Montréal à prendre la difficile décision d'annuler ces deux épreuves en 2020, tout en regrettant évidemment leur absence dans le calendrier de l'UCI WorldTour cette saison. Ces rendez-vous, les seuls de ce niveau se déroulant sur le continent américain, sont chaque année depuis 10 ans très attendus, aussi bien par les coureurs que par tous les fans de cyclisme, et contribuent au rayonnement de notre sport bien au-delà des frontières canadiennes. C'est avec une grande impatience que nous attendons tous leur retour en 2021", dit David Lappartient. A l'arrêt depuis le mois de mars en raison du Covid-19, les courses cyclistes ont repris cet été. La reprise du WorldTour, le plus haut niveau du cyclisme mondial, est prévue le 1er août en Italie avec les Strade Bianche. L'année dernière, l'Australien Michael Matthews avait remporté le GP de Québec devant le Slovaque Peter Sagan et Greg Van Avermaet. Celui-ci s'était imposé quelques jours plus tard à Montréal, devant l'Italien Diego Ulissi et l'Espagnol Ivan Garcia Cortina. (Belga)