Les Rangers n'ont perdu qu'un seul match pendant toute leur préparation estivale. Ils ont notamment remporté leur match d'exhibition contre West Ham United, un résultat qui a réjoui l'entraîneur Giovanni van Bronckhorst : "Je pense qu'aujourd'hui était un bon test pour nous, contre un adversaire fort. Je peux tirer de nombreux points positifs de ce match. Nous avons eu le contrôle total et avons marqué deux excellents buts, dans l'ensemble, c'était une soirée vraiment positive", estimait l'ancien international néerlandais.
...

Les Rangers n'ont perdu qu'un seul match pendant toute leur préparation estivale. Ils ont notamment remporté leur match d'exhibition contre West Ham United, un résultat qui a réjoui l'entraîneur Giovanni van Bronckhorst : "Je pense qu'aujourd'hui était un bon test pour nous, contre un adversaire fort. Je peux tirer de nombreux points positifs de ce match. Nous avons eu le contrôle total et avons marqué deux excellents buts, dans l'ensemble, c'était une soirée vraiment positive", estimait l'ancien international néerlandais.Ce n'est que lors de la dernière semaine qui précède le coup d'envoi du championnat que le Rangers FC a connu la défaute. Tottenham s'est imposé 1-2, mais l'entraîneur des Gers tirait cependant pas mal d'enseignements positifs : "Je préfère perdre contre des équipes de ce calibre en proposant un bon football, plutôt que de jouer contre des formations inférieures et obtenir des victoires avec un football médiocre. Ce genre de match nous donne une bien meilleure perspective et nous donne l'occasion de nous développer", estimait van Bronckhorst.A l'heure actuelle, les Écossais ont pu conserver la grande majorité des éléments importants de leur noyau. Ce dernier a été complété par quelques acquisitions. Lors de ce mercato, les Rangers ont surtout recherché de jeunes talents. Une vieille connaissance de la compétition belge, Rabbi Matondo , a notamment été engagé. L'attaquant gallois, qui appartenait à Schalke 04, a engrangé de l'expérience au Cercle Bruges l'année dernière et a prouvé qu'il était prêt à évoluer à un niveau supérieur. Les Rangers ont également réussi à convaincre Ridvan Yilmaz de venir s'installer à Ibrox. Il figurait sur la liste de nombreux grands clubs. L'arrière gauche arrive en provenance du Besiktas et devra faire oublier Calvin Bassey, qui s'est engagé pour l'Ajax Amsterdam en échange de 23 millions.Les Rangers ont également transféré Ben Davies. Le défenseur central de 26 ans n'a pas eu beaucoup de temps de jeu à Liverpool et a été vendu définitivement après un prêt à Sheffield United la saison dernière. Ces renforts ne seront pas un luxe si les Rangers ambitionnent à nouveau d'être compétitifs sur tous les fronts.Même si les Rangers n'ont pas remporté le titre national lors du dernier exercice, ils peuvent se targuer d'une saison réussie. Ils ont terminé deuxième à quatre points du champion, l'éternel rival du Celtic. Ils ont soulevé la Scottish Cup et se sont inclinés de justesse, lors de la séance de tirs au but, en finale de l'Europa League, contre l'Eintracht Frankfurt.Les fans des Gers étaient particulièrement satisfaits de l'épopée européenne. Sur la route de la finale, de solides équipes comme le Borussia Dortmund, le SC Braga et le RB Leipzig ont été battus. Cependant, les Écossais n'ont pas pu conclure en beauté ce beau parcours. Les tirs au but se sont avérés bien amers. Juste avant le coup de sifflet final après 120 minutes de jeu, Aaron Ramsey et Kemar Roofe (ex-Anderlecht) sont montés dans l'équipe pour tirer un penalty. Un choix qui ne fut pas payant pour Giovanni van Bronckhorst puisque Ramsey a loupé la conversion de sa tentative à onze mètres. Une tragédie pour les Ecossais.Outre Rabbi Matondo, les Rangers possèdent quelques vieilles connaissances de la Jupiler Pro League dans leur noyau. Nous avons cité Roofe juste au-dessus, mais nous pouvons aussi mentionner Ianis Hagi, le fils de Gheorghe, qui a joué pour Genk pendant six mois avant d'être loué en Ecosse. Les Rangers ont été convaincus et l'ont ensuite acquis à titre définitif. Normalement, le Roumain ne devrait pas être de la partie ce soir, car il se remet toujours d'une lourde blessure. Celui qui pourrait recevoir du temps de jeu ce mardi est Fashion Sakala. L'ancien buteur d'Ostende avait marqué les esprits sur la côte belge et s'était offert un beau transfert à Glasgow la saison dernière. L'Union Saint-Gilloise constitue l'avant-dernier obstacle vers la phase de groupe de la Ligue des Champions et en Écosse, on est plutôt convaincu de pouvoir réserver son billet. L'Union a perdu quelques-uns de ses joueurs clés, parmi lesquels Casper Nielsen et Denis Undav. Malgré un 4/6 en championnat, l'équipe semble plus faible que celle qui a terminé dans l'ombre du FC Bruges.Un regard sur les valeurs marchandes des joueurs montre que les Glasgow Rangers, avec 131 millions, valent exactement 100 millions de plus que leurs adversaires du jour. Les budgets exacts des deux formations ne sont pas connus, mais le PDG de l'Union, Philip Bormans, a déclaré l'année dernière que son club disposait du deuxième budget le plus bas de la Jupiler Pro League. Ce montant a sans doute été augmenté depuis, mais il ne permettra sûrement pas d'approcher les moyens financiers d'un club qui reste sur une finale de Coupe d'Europe. On estime que cette dernière campagne continentale a rapporté 30 millions d'euros supplémentaires dans les caisses des pensionnaires d'Ibrox. Le match de ce mardi possède donc toutes les caractéristiques de David contre Goliath.Cependant, le joueur vedette des Rangers, Alfredo Morelos, est blessé et l'Union ne s'en plaindra pas. L'attaquant colombien est sur le flanc depuis la pause internationale de mars et est toujours en convalescence. Sa blessure ne l'a cependant pas empêché de devenir le meilleur buteur de l'équipe et il a même été nommé "joueur de l'année." Les chances qu'il soit présent ce mardi sont doncminces, car il n'a pas disputé une seule minute de jeu lors de la préparation.Pour le reste, les Ecossais s'appuieront sur la créativité de Ryan Kent. L'ailier a d'abord été prêté par Liverpool, avant de s'engager définitivement à Glasgow en 2019. Ce transfert s'est avéré être un succès. Il travaille très dur et court énormément de kilomètres pour son équipe. L'ailier marque aussi facilement, ce qui fait de lui une arme redoutable.Les chances de l'Union sont faibles, mais elles existent cependant. Après sa promotion en première division, la formation bruxelloise a prouvé qu'il ne fallait certainement pas la sous-estimer. L'équipe, désormais entraînée par un Karel Geraerts sorti de l'ombre de Felice Mazzu, devra retrouver une pincée de la magie qui lui avait permis de dominer une grande partie de la saison dans le championnat de Belgique.