Le club bordelais est présidé par Gérard Lopez, propriétaire du Royal Excel Mouscron et déclaré en faillite fin mai. Dans la foulée, les Girondins ont annoncé faire appel de la décision. "Cette décision brutale, après une audition de près de deux heures qui s'est déroulée dans de bonnes conditions, prive le club de poursuivre la mise en ?uvre de la stratégie d'assainissement de sa situation financière (...)", pouvait-on lire dans le communiqué. "Auditionné le 14 juin par la DNCG, le club a présenté la garantie du réengagement de l'actionnaire majoritaire à hauteur de 10 millions d'euros, d'un accord avec les détenteurs de la dette du club ainsi que d'offres de vente de quelques joueurs, dont le montant cumulé dépasse les objectifs fixés par la Commission", avancent encore les Girondins de Bordeaux. (Belga)

Le club bordelais est présidé par Gérard Lopez, propriétaire du Royal Excel Mouscron et déclaré en faillite fin mai. Dans la foulée, les Girondins ont annoncé faire appel de la décision. "Cette décision brutale, après une audition de près de deux heures qui s'est déroulée dans de bonnes conditions, prive le club de poursuivre la mise en ?uvre de la stratégie d'assainissement de sa situation financière (...)", pouvait-on lire dans le communiqué. "Auditionné le 14 juin par la DNCG, le club a présenté la garantie du réengagement de l'actionnaire majoritaire à hauteur de 10 millions d'euros, d'un accord avec les détenteurs de la dette du club ainsi que d'offres de vente de quelques joueurs, dont le montant cumulé dépasse les objectifs fixés par la Commission", avancent encore les Girondins de Bordeaux. (Belga)