"Le Mémorial avait eu le privilège de présenter trois frères dans une même épreuve en 2013, mais le fait de présenter en individuel dans un meeting de Diamond League l'ensemble d'une équipe-relais constitue également une première", notent les organisateurs du dernier meeting de Ligue de Diamant de la saison. Les Borlée sont des habitués du rendez-vous bruxellois. "En 2011, Jonathan avait remporté le 400m dans un temps de 44'78", et il fut également second à trois reprises au stade Roi Baudouin. En 2012, son frère jumeau Kevin avait dominé l'ensemble des participants sur 400m, et fut du même coup le premier Belge (et le seul à ce jour) à remporter la victoire finale en Diamond League". Kevin et Jonathan Borlée étaient tous deux engagés également en individuel sur 400m à Rio, mais ils avaient été sortis dès les séries, avec des temps respectifs de 45.90 et 46.01. (Belga)

"Le Mémorial avait eu le privilège de présenter trois frères dans une même épreuve en 2013, mais le fait de présenter en individuel dans un meeting de Diamond League l'ensemble d'une équipe-relais constitue également une première", notent les organisateurs du dernier meeting de Ligue de Diamant de la saison. Les Borlée sont des habitués du rendez-vous bruxellois. "En 2011, Jonathan avait remporté le 400m dans un temps de 44'78", et il fut également second à trois reprises au stade Roi Baudouin. En 2012, son frère jumeau Kevin avait dominé l'ensemble des participants sur 400m, et fut du même coup le premier Belge (et le seul à ce jour) à remporter la victoire finale en Diamond League". Kevin et Jonathan Borlée étaient tous deux engagés également en individuel sur 400m à Rio, mais ils avaient été sortis dès les séries, avec des temps respectifs de 45.90 et 46.01. (Belga)