Les Belges, 19e au classement mondial, ont entamé leur préparation à l'Euro par une défaite 3-0 contre l'Angleterre (FIFA 8), pays hôte du tournoi. "Nous devons être réalistes, l'Angleterre est encore un cran au-dessus de nous", a confié De Caigny. "Mais nous ne devons pas nous inquiéter. Au niveau de l'organisation, nous étions bien, surtout en première période. C'était encore 0-0. En seconde période, nous avons encaissé deux buts sur phase arrêtée et un autogoal. Nous devons aussi être réalistes et reconnaître que nous n'avons pas créé beaucoup d'occasions. Nous travaillons là-dessus, pour améliorer cette dernière phase, faire mieux, trouver les bonnes combinaisons afin de créer plus d'occasions. Nous voulons montrer cela demain, dimanche (contre l'Autriche, ndlr) et lors du dernier match de préparation (contre le Luxembourg, ndlr)." Attaquante, De Caigny risque de connaître d'autres rencontres comme celle face à l'Angleterre durant l'Euro, où les Red Flames commenceront contre l'Islande (FIFA 17) avant de défier la France (FIFA 3) et l'Italie (FIFA 14). "Comme attaquante, de tels matchs sont difficiles, car peu de ballons arrivent devant. Mais je connais mon rôle dans l'équipe, je sais que je dois beaucoup travailler en perte de balle pour permettre une bonne organisation. Mon rôle est aussi de conserver le ballon pour permettre aux joueuses d'arriver. Contre l'Angleterre, ce n'était pas facile. Demain, nous aurons plus la possession et, je pense, plus d'occasions", a conclu la joueuse d'Hoffenheim. (Belga)

Les Belges, 19e au classement mondial, ont entamé leur préparation à l'Euro par une défaite 3-0 contre l'Angleterre (FIFA 8), pays hôte du tournoi. "Nous devons être réalistes, l'Angleterre est encore un cran au-dessus de nous", a confié De Caigny. "Mais nous ne devons pas nous inquiéter. Au niveau de l'organisation, nous étions bien, surtout en première période. C'était encore 0-0. En seconde période, nous avons encaissé deux buts sur phase arrêtée et un autogoal. Nous devons aussi être réalistes et reconnaître que nous n'avons pas créé beaucoup d'occasions. Nous travaillons là-dessus, pour améliorer cette dernière phase, faire mieux, trouver les bonnes combinaisons afin de créer plus d'occasions. Nous voulons montrer cela demain, dimanche (contre l'Autriche, ndlr) et lors du dernier match de préparation (contre le Luxembourg, ndlr)." Attaquante, De Caigny risque de connaître d'autres rencontres comme celle face à l'Angleterre durant l'Euro, où les Red Flames commenceront contre l'Islande (FIFA 17) avant de défier la France (FIFA 3) et l'Italie (FIFA 14). "Comme attaquante, de tels matchs sont difficiles, car peu de ballons arrivent devant. Mais je connais mon rôle dans l'équipe, je sais que je dois beaucoup travailler en perte de balle pour permettre une bonne organisation. Mon rôle est aussi de conserver le ballon pour permettre aux joueuses d'arriver. Contre l'Angleterre, ce n'était pas facile. Demain, nous aurons plus la possession et, je pense, plus d'occasions", a conclu la joueuse d'Hoffenheim. (Belga)