Le Tour de France prend le virus très au sérieux. Toutes les équipes doivent rester dans leur propre "bulle" autant que possible pendant trois semaines, les médecins d'équipes recevant des instructions précises pour le suivi de la santé des coureurs et des membres du personnel. Le but ultime est de "protéger la santé des coureurs, du personnel des équipes et des autres personnes impliquées dans le Tour de France et de faire en sorte que l'événement puisse se poursuivre". On savait déjà que tous les coureurs seront testés au Covid-19 au moins deux fois avant le Tour. Dans le cas où un coureur est testé positif, une équipe a la possibilité jusqu'au samedi matin 29 août à 10h de le remplacer par un équipier en bonne santé. (Belga)

Le Tour de France prend le virus très au sérieux. Toutes les équipes doivent rester dans leur propre "bulle" autant que possible pendant trois semaines, les médecins d'équipes recevant des instructions précises pour le suivi de la santé des coureurs et des membres du personnel. Le but ultime est de "protéger la santé des coureurs, du personnel des équipes et des autres personnes impliquées dans le Tour de France et de faire en sorte que l'événement puisse se poursuivre". On savait déjà que tous les coureurs seront testés au Covid-19 au moins deux fois avant le Tour. Dans le cas où un coureur est testé positif, une équipe a la possibilité jusqu'au samedi matin 29 août à 10h de le remplacer par un équipier en bonne santé. (Belga)