Ce duo a une importance significative puisque leurs clubs ne font pas partie des fondateurs de la Super League, une compétition dissidente réunissant des grands clubs d'Espagne, d'Italie et d'Angleterre. Le président de la Juventus Andrea Agnelli, l'un des clubs frondeurs, a quitté son poste de membre de l'ECA au sein du Comité exécutif. Agnelli avait été critiqué par le président de l'UEFA Aleksander Ceferin, qui l'a accusé de "mentir de manière persistante". Rummenigge, 65 ans, réintègre le Comité pour un mandat de trois ans après un précédent passage en 2016-2017. Il s'était ensuite retiré en faveur d'Agnelli. Le Ballon d'Or 1980 et 1981 a fait connaître son opposition, et celle du Bayern, au projet de Super League et a soutenu l'élargissement de la Ligue des Champions de l'UEFA à partir de 2024. Ceferin l'a félicité en tant que président honoraire "fantastique" de l'ECA. Rummenigge devrait s'avérer un allié important pour l'UEFA et son président slovène dans sa tentative de garder le contrôle du football européen. Des informations publiées dans les médias suggèrent que le Bayern et le PSG ont été sollicités par les autres membres fondateurs de la Super League, mais, pour l'instant, Rummenigge et Al-Khelaifi semblent fidèles à l'UEFA. Javier Tebas, président de la Liga, représentera, lui, les championnats européens au sein du Comité exécutif. Le président de l'Union belge Mehdi Bayat n'a pas réussi à se faire élire au sein de ce Comité exécutif. Bayat, 42 ans, était l'un des neuf candidats aux huit sièges disponibles. L'Italien Gabriele Gravina, le Suédois Karl-Erik Nilsson, le Russe Alexander Dyukov, l'Anglais David Gill, le Polonais Zbigniew Boniek, l'Allemand Rainer Koch, le Turc Servet Yardimc le Néerlandais Just Spee ont récolté plus de voix que lui. Le Comité exécutif est "l'organe exécutif suprême de l'UEFA". Dans les autres désignations survenues durant le Congrès, le Roumain Razvan Burleanu, le Serbe Georgios Koumas, l'Allemand Peter Peters et le Monténégrin Dejan Savicevic ont été élus au Conseil de la FIFA pour un mandat de quatre ans. L'Italienne Evelina Christellin a été réélue comme membre féminin du Conseil de la FIFA et le Nord-Irlandais David Martin a été élu vice-président de la FIFA. (Belga)

Ce duo a une importance significative puisque leurs clubs ne font pas partie des fondateurs de la Super League, une compétition dissidente réunissant des grands clubs d'Espagne, d'Italie et d'Angleterre. Le président de la Juventus Andrea Agnelli, l'un des clubs frondeurs, a quitté son poste de membre de l'ECA au sein du Comité exécutif. Agnelli avait été critiqué par le président de l'UEFA Aleksander Ceferin, qui l'a accusé de "mentir de manière persistante". Rummenigge, 65 ans, réintègre le Comité pour un mandat de trois ans après un précédent passage en 2016-2017. Il s'était ensuite retiré en faveur d'Agnelli. Le Ballon d'Or 1980 et 1981 a fait connaître son opposition, et celle du Bayern, au projet de Super League et a soutenu l'élargissement de la Ligue des Champions de l'UEFA à partir de 2024. Ceferin l'a félicité en tant que président honoraire "fantastique" de l'ECA. Rummenigge devrait s'avérer un allié important pour l'UEFA et son président slovène dans sa tentative de garder le contrôle du football européen. Des informations publiées dans les médias suggèrent que le Bayern et le PSG ont été sollicités par les autres membres fondateurs de la Super League, mais, pour l'instant, Rummenigge et Al-Khelaifi semblent fidèles à l'UEFA. Javier Tebas, président de la Liga, représentera, lui, les championnats européens au sein du Comité exécutif. Le président de l'Union belge Mehdi Bayat n'a pas réussi à se faire élire au sein de ce Comité exécutif. Bayat, 42 ans, était l'un des neuf candidats aux huit sièges disponibles. L'Italien Gabriele Gravina, le Suédois Karl-Erik Nilsson, le Russe Alexander Dyukov, l'Anglais David Gill, le Polonais Zbigniew Boniek, l'Allemand Rainer Koch, le Turc Servet Yardimc le Néerlandais Just Spee ont récolté plus de voix que lui. Le Comité exécutif est "l'organe exécutif suprême de l'UEFA". Dans les autres désignations survenues durant le Congrès, le Roumain Razvan Burleanu, le Serbe Georgios Koumas, l'Allemand Peter Peters et le Monténégrin Dejan Savicevic ont été élus au Conseil de la FIFA pour un mandat de quatre ans. L'Italienne Evelina Christellin a été réélue comme membre féminin du Conseil de la FIFA et le Nord-Irlandais David Martin a été élu vice-président de la FIFA. (Belga)