Selon l'échevin des Sports de la Ville de Bruxelles, Alain Courtois (MR), qui l'a annoncé lundi, à l'occasion de la réunion du conseil communal, la nouvelle convention permettra aux Diables Rouges d'occuper le stade jusqu'en 2019 et de bénéficier d'une éventuelle prolongation. D'après lui et l'échevin des finances de la Ville, Philippe Close (PS), le loyer à payer par l'Union belge sera plus élevé. Les deux hommes se sont toutefois refusés à en divulguer le montant.

Cette décision a été prise alors que par ailleurs, un appel à candidatures a été lancé en direction du secteur privé pour la construction et l'exploitation d'un nouveau stade national à l'emplacement du parking C, à l'arrière du plateau du Heysel.

S'il voit le jour, le nouveau stade devrait être opérationnel pour 2020, année au cours de laquelle sera organisé l'Euro 2020 de football à la co-organisation duquel la Belgique a fait acte de candidature le 24 avril dernier.

La Ville de Bruxelles a reçu 4 offres

La Ville de Bruxelles s'est vu remettre quatre offres de candidatures émanant d'autant de groupes de pointure internationale pour la construction et l'exploitation d'un nouveau stade national, a affirmé Alain Courtois, à l'issue de la réunion du conseil communal. Selon M. Courtois, onze société ont manifesté de l'intérêt durant la procédure.

A sa clôture, il apparaît que quatre groupes se sont mis officiellement sur les rangs. Certains d'entre eux sont constitués de l'association de plusieurs candidats qui s'étaient montrés intéressés, a-t-on précisé au cabinet de l'échevin. "Ceux qui nous avaient prédit un désintérêt du privé pour ce dossier en sont donc pour leurs frais", a commenté Alain Courtois.

Pour la suite des opérations, un jury composé de représentants de la Ville, de la Région bruxelloise et de l'Union belge de football sera chargé de sélectionner le meilleur candidat en fonction du cahier des charges, d'ici le mois de septembre.

Ce dossier est à replacer dans le contexte de la candidature de la Belgique à l'organisation du championnat européen de football de 2020 auquel la Belgique pourrait participer via l'organisation du match d'ouverture. Cette candidature a été déposée le 24 avril dernier. L'UEFA se prononcera le 25 septembre.

Il est prévu que le secteur privé assumera la construction et l'exploitation d'un stade dans une formule de bail emphytéotique dont la durée fera partie des offres.

Le stade devra avoir un club résident permanent et disposer d'un vaste parking censé compenser celui de 3.000 places. Son exploitation devra tenir compte des activités du parc des expositions sur le plan notamment de la mobilité.

Selon l'échevin des Sports de la Ville de Bruxelles, Alain Courtois (MR), qui l'a annoncé lundi, à l'occasion de la réunion du conseil communal, la nouvelle convention permettra aux Diables Rouges d'occuper le stade jusqu'en 2019 et de bénéficier d'une éventuelle prolongation. D'après lui et l'échevin des finances de la Ville, Philippe Close (PS), le loyer à payer par l'Union belge sera plus élevé. Les deux hommes se sont toutefois refusés à en divulguer le montant. Cette décision a été prise alors que par ailleurs, un appel à candidatures a été lancé en direction du secteur privé pour la construction et l'exploitation d'un nouveau stade national à l'emplacement du parking C, à l'arrière du plateau du Heysel. S'il voit le jour, le nouveau stade devrait être opérationnel pour 2020, année au cours de laquelle sera organisé l'Euro 2020 de football à la co-organisation duquel la Belgique a fait acte de candidature le 24 avril dernier. La Ville de Bruxelles a reçu 4 offres La Ville de Bruxelles s'est vu remettre quatre offres de candidatures émanant d'autant de groupes de pointure internationale pour la construction et l'exploitation d'un nouveau stade national, a affirmé Alain Courtois, à l'issue de la réunion du conseil communal. Selon M. Courtois, onze société ont manifesté de l'intérêt durant la procédure. A sa clôture, il apparaît que quatre groupes se sont mis officiellement sur les rangs. Certains d'entre eux sont constitués de l'association de plusieurs candidats qui s'étaient montrés intéressés, a-t-on précisé au cabinet de l'échevin. "Ceux qui nous avaient prédit un désintérêt du privé pour ce dossier en sont donc pour leurs frais", a commenté Alain Courtois. Pour la suite des opérations, un jury composé de représentants de la Ville, de la Région bruxelloise et de l'Union belge de football sera chargé de sélectionner le meilleur candidat en fonction du cahier des charges, d'ici le mois de septembre. Ce dossier est à replacer dans le contexte de la candidature de la Belgique à l'organisation du championnat européen de football de 2020 auquel la Belgique pourrait participer via l'organisation du match d'ouverture. Cette candidature a été déposée le 24 avril dernier. L'UEFA se prononcera le 25 septembre. Il est prévu que le secteur privé assumera la construction et l'exploitation d'un stade dans une formule de bail emphytéotique dont la durée fera partie des offres. Le stade devra avoir un club résident permanent et disposer d'un vaste parking censé compenser celui de 3.000 places. Son exploitation devra tenir compte des activités du parc des expositions sur le plan notamment de la mobilité.