Vendredi, l'UCI a assoupli son protocole sanitaire en indiquant que les équipes ne devront quitter la Grande Boucle que si deux de leurs coureurs - et non plus deux personnes de l'ensemble d'une formation, ce qui incluait par exemple l'encadrement, le staff technique et le médical - sont testés positifs au Covid-19 sur une période de sept jours. "La communication de l'UCI évoque les trois grands tours, Espagne, Italie et France, mais ce sont les lois nationales qui prévalent", a souligné le directeur du Tour Christian Prudhomme, "ce qui est d'ailleurs mentionné dans le document". "Avant que cette communication de l'UCI ne soit validée sur le territoire français, il faut que les autorités nationales confirment", a ajouté le directeur du Tour. Deux ministres, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, et Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, seront par ailleurs présents samedi à Nice pour assister au Grand départ du Tour de France 2020. (Belga)

Vendredi, l'UCI a assoupli son protocole sanitaire en indiquant que les équipes ne devront quitter la Grande Boucle que si deux de leurs coureurs - et non plus deux personnes de l'ensemble d'une formation, ce qui incluait par exemple l'encadrement, le staff technique et le médical - sont testés positifs au Covid-19 sur une période de sept jours. "La communication de l'UCI évoque les trois grands tours, Espagne, Italie et France, mais ce sont les lois nationales qui prévalent", a souligné le directeur du Tour Christian Prudhomme, "ce qui est d'ailleurs mentionné dans le document". "Avant que cette communication de l'UCI ne soit validée sur le territoire français, il faut que les autorités nationales confirment", a ajouté le directeur du Tour. Deux ministres, Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, de la Jeunesse et des Sports, et Roxana Maracineanu, ministre déléguée chargée des Sports, seront par ailleurs présents samedi à Nice pour assister au Grand départ du Tour de France 2020. (Belga)