"Ce ne devrait même pas être nécessaire de le dire, mais nous soutenons tous Dave B à 100%!! Je le connais depuis longtemps et je ne voudrais de personne d'autre pour mener l'équipe Sky", a ainsi posté sur Twitter le Britannique Geraint Thomas, qui évolue dans les rangs Sky depuis 2010. Son compatriote Luke Rowe a renchéri via le même canal, indiquant "ne pas pouvoir mieux le dire". Le Polonais Michal Kwiatkowski s'est également ajouté aux "supporters" de Brailsford, en précisant être "100% derrière Dave". Peter Kennaugh et Elia Viviani, entre autres, se sont manifestés dans le même sens. Un grand absent parmi les soutiens affichés était, lundi soir, Chris Froome, qui est resté muet sur la question, en tout cas sur les réseaux sociaux. Brailsford est secoué par les explications apportées la semaine dernière au parlement par la cheffe de l'agence antidopage du Royaume-Uni, quant à son enquête sur des soupçons de dopage dans le cyclisme britannique et autour de l'équipe Sky et de Bradley Wiggins, qui a pris sa retraite la saison dernière. L'enquête auprès de la fédération britannique et de Sky a du faire face à une certaine résistance des responsables, selon l'agence antidopage. Or, Dave Brailsford en est une figure-clé. (Belga)

"Ce ne devrait même pas être nécessaire de le dire, mais nous soutenons tous Dave B à 100%!! Je le connais depuis longtemps et je ne voudrais de personne d'autre pour mener l'équipe Sky", a ainsi posté sur Twitter le Britannique Geraint Thomas, qui évolue dans les rangs Sky depuis 2010. Son compatriote Luke Rowe a renchéri via le même canal, indiquant "ne pas pouvoir mieux le dire". Le Polonais Michal Kwiatkowski s'est également ajouté aux "supporters" de Brailsford, en précisant être "100% derrière Dave". Peter Kennaugh et Elia Viviani, entre autres, se sont manifestés dans le même sens. Un grand absent parmi les soutiens affichés était, lundi soir, Chris Froome, qui est resté muet sur la question, en tout cas sur les réseaux sociaux. Brailsford est secoué par les explications apportées la semaine dernière au parlement par la cheffe de l'agence antidopage du Royaume-Uni, quant à son enquête sur des soupçons de dopage dans le cyclisme britannique et autour de l'équipe Sky et de Bradley Wiggins, qui a pris sa retraite la saison dernière. L'enquête auprès de la fédération britannique et de Sky a du faire face à une certaine résistance des responsables, selon l'agence antidopage. Or, Dave Brailsford en est une figure-clé. (Belga)