Les confessions du futur Soulier d'Or

07/01/16 à 16:11 - Mise à jour à 16:10

Source: Sportmagazine

Sport/Foot Magazine a réuni tout le clan Kums : Sven, bien sûr, sa femme Caroline, son père Ludo, sa mère Lydia et son frère Kevin. Extrait

Les confessions du futur Soulier d'Or

Sven Kums et son épouse Caroline. © BELGA

On compare Sven à Pirlo depuis longtemps. Depuis qu'il était espoir à Anderlecht. Daniel Renders, l'adjoint de Frank Vercauteren, ne tarissait pas d'éloges à son sujet.

KEVIN : Ça lui a fait une belle jambe : il n'a jamais reçu sa chance.

LUDO : Mais Sven n'a jamais nourri de rancune à l'égard d'Anderlecht.

SVEN : Non car je dois beaucoup à la formation que j'y ai reçue. Elle est top.

LYDIA : Malgré ces compliments, nous avons souvent trouvé que Sven était sous-estimé en Belgique.

Plus maintenant. Il est même international et il figure dans l'équipe de Ligue des Champions pour le premier tour, avec Hulk, Ronaldo, Müller... Une photo à encadrer ?

CAROLINE : Nous trouverons peut-être une place dans notre intérieur. Mais j'ai été stupéfaite en découvrant cette équipe. C'est tellement surréaliste. Oui, Sven avait été super mais de là à être aussi bon que ces grands noms ? J'ai pensé qu'on avait repris un joueur de chaque équipe ou qu'il restait une place vacante.

SVEN : Elle est chouette, ma femme, hein ! Mais c'est agréable de figurer parmi ces hommes.

CAROLINE : Nous savourons ces compliments mais nous les relativisons car nous avons aussi connu l'autre côté de la médaille. A Heerenveen, Sven a travaillé très dur, il a bien joué mais nul en Belgique ne s'est intéressé à lui.

Ça va accroître l'intérêt des clubs étrangers et ça te donne une chance de réussir un gros transfert en fin de saison.

SVEN : Je ne veux pas partir à tout prix, même si ce sera peut-être le moment. Mais uniquement si je peux progresser financièrement et sportivement.

KEVIN ET LUDO : Entièrement d'accord.

SVEN : Partir à Norwich pour le triple de mon salaire ? Non car je préfère jouer en Ligue des Champions avec Gand. Il me faut un club plus ambitieux. Pas d'équipe de contre non plus, une formation dominante.

Problème : Michel Louwagie demande 20 millions.

SVEN : Gand a le droit de percevoir une belle somme mais c'est quand même excessif.

Indépendamment d'un éventuel transfert, quels sont vos projets pour juin et juillet ?

LUDO : Aller en vacances.

SVEN : Gand aura entamé sa préparation, non ?

CAROLINE : Nous partons généralement fin mai, juste après les play-offs.

SVEN (qui comprend subitement) : Ah oui, l'EURO !

Tu pars du principe que tu ne seras pas repris ?

SVEN : Ça ne me trotte pas en tête. Je serais évidemment très heureux d'être sélectionné mais je ne m'en soucie pas maintenant, pas plus que du Soulier d'Or. On en discute peu dans le vestiaire, d'ailleurs. Je me concentre sur Gand. Après, je penserai peut-être aux Diables.

LUDO : Sven n'a pas de prise sur le Soulier d'Or ni sur sa sélection. En revanche, il peut faire en sorte de bien jouer.

Par Jonas Creteur et Frédéric Van Heule

Retrouvez l'intégralité de l'article consacré à Sven Kums dans votre Sport/Foot Magazine

Nos partenaires