"Les clubs ont du mal à obtenir un prêt sur le marché privé", a déclaré Ben Weyts. "La Flandre leur vient en aide pour éviter que la crise du coronavirus ne provoque des faillites dans le monde du sport." Les clubs qui doivent jouer à huis clos et ne bénéficient pas des droits-TV, comme les clubs de première division de basketball et volleyball, peuvent faire appel à ce prêt d'urgence. Pour pouvoir bénéficier d'un tel prêt, il faut toutefois disposer d'un plan financier montrant que le dommage financier a été causé par la crise du coronavirus et que le club a la capacité de rembourser le prêt à temps. "Nos clubs sportifs sont également touchés par la crise du coronavirus", a ajouté la ministre flamande de l'Economie Hilde Crevits (CD&V). "Les revenus des clubs ont fortement diminué. Tout comme les autres entreprises, les clubs sportifs ont des coûts qu'ils doivent payer en plus. C'est pourquoi il est désormais possible de contracter un prêt d'urgence. De cette façon, ils peuvent également s'assurer leur bon fonctionnement à l'avenir." (Belga)

"Les clubs ont du mal à obtenir un prêt sur le marché privé", a déclaré Ben Weyts. "La Flandre leur vient en aide pour éviter que la crise du coronavirus ne provoque des faillites dans le monde du sport." Les clubs qui doivent jouer à huis clos et ne bénéficient pas des droits-TV, comme les clubs de première division de basketball et volleyball, peuvent faire appel à ce prêt d'urgence. Pour pouvoir bénéficier d'un tel prêt, il faut toutefois disposer d'un plan financier montrant que le dommage financier a été causé par la crise du coronavirus et que le club a la capacité de rembourser le prêt à temps. "Nos clubs sportifs sont également touchés par la crise du coronavirus", a ajouté la ministre flamande de l'Economie Hilde Crevits (CD&V). "Les revenus des clubs ont fortement diminué. Tout comme les autres entreprises, les clubs sportifs ont des coûts qu'ils doivent payer en plus. C'est pourquoi il est désormais possible de contracter un prêt d'urgence. De cette façon, ils peuvent également s'assurer leur bon fonctionnement à l'avenir." (Belga)