"Les clubs auront dorénavant la possibilité de trouver eux-mêmes une peine de travail adaptée", explique le parlementaire Michel Droomst (CD&V). "Nettoyer le stade après un match, peindre les clôtures, passer la serpillère à la cantine, etc." Voilà donc l'éventail de tâches auquel pourront être contraints les supporters les plus virulents.


Cette mesure émane de la commission de l'Intérieur de la Chambre qui a approuvé plusieurs propositions après concertation avec les clubs. Il n'y aura d'ailleurs pas besoin de l'accord de la police pour infliger une peine à un fan dérogeant aux règles. Les propositions devront être approuvées la semaine prochaine en séance plénière.


Du côté des club de Division 1, contactés par Het Nieuwsblad, on se dit heureux de ces mesures. Reste à voir ce qu'en penseront les supporters.


Sportfootmagazine.be, avec Belga

"Les clubs auront dorénavant la possibilité de trouver eux-mêmes une peine de travail adaptée", explique le parlementaire Michel Droomst (CD&V). "Nettoyer le stade après un match, peindre les clôtures, passer la serpillère à la cantine, etc." Voilà donc l'éventail de tâches auquel pourront être contraints les supporters les plus virulents. Cette mesure émane de la commission de l'Intérieur de la Chambre qui a approuvé plusieurs propositions après concertation avec les clubs. Il n'y aura d'ailleurs pas besoin de l'accord de la police pour infliger une peine à un fan dérogeant aux règles. Les propositions devront être approuvées la semaine prochaine en séance plénière. Du côté des club de Division 1, contactés par Het Nieuwsblad, on se dit heureux de ces mesures. Reste à voir ce qu'en penseront les supporters. Sportfootmagazine.be, avec Belga