Par cette "politique interne", un club s'impose une limite sur le nombre de footballeurs dans le portefeuille d'un même agent. De cette façon, un club peut se protéger contre une trop grande influence d'un intermédiaire. Il suffit de penser à la puissance que Dejan Veljkovic, figure centrale de l'Opération Zéro, avait au FC Malines, entre autres. Pour des raisons similaires, un club devrait également inclure dans la charte s'il doit ou non négocier davantage au sujet d'un joueur avec un manager, qui est déjà intervenu lors de l'engagement du coach.

Cette "politique interne" sera soumise à la chambre de compensation pour information chaque année, en juin, à partir de 2020. Le Club Bruges, Anderlecht et Malines ont déjà élaboré une telle charte.

Par cette "politique interne", un club s'impose une limite sur le nombre de footballeurs dans le portefeuille d'un même agent. De cette façon, un club peut se protéger contre une trop grande influence d'un intermédiaire. Il suffit de penser à la puissance que Dejan Veljkovic, figure centrale de l'Opération Zéro, avait au FC Malines, entre autres. Pour des raisons similaires, un club devrait également inclure dans la charte s'il doit ou non négocier davantage au sujet d'un joueur avec un manager, qui est déjà intervenu lors de l'engagement du coach. Cette "politique interne" sera soumise à la chambre de compensation pour information chaque année, en juin, à partir de 2020. Le Club Bruges, Anderlecht et Malines ont déjà élaboré une telle charte.