"Je pense que nous avons encore toutes une marge de progression sur le plan individuel", a confié Camille Laus, la capitaine des Cheetahs, jeudi au stage du COIB à Belek. "De plus, nous avons des jeunes qui commencent à frapper à la porte. Avec nos derniers résultats, nous espérons évidemment inspirer les jeunes. Quand on regarde une nation comme la Pologne, elle compte 10 filles qui peuvent être titulaires. Un tel réservoir leur permet de faire souffler les cadres pour tout donner en finale. Je pense que l'on pourra bientôt aussi commencer à le faire." D'autant plus que les rendez-vous vont s'enchaîner avec les championnats du monde et d'Europe en l'espace d'un mois. "Il est encore trop tôt pour dire si nous allons donner la priorité à l'un ou l'autre. Tout va dépendre de qui sera qualifié ou non en individuel. C'est une discussion que nous devrons avoir ensemble au moment voulu", a ajouté Laus. Deux compétitions où le relais 4x400m féminin espère franchir une nouvelle étape dans sa progression en remportant une médaille lors d'un grand championnat. "Tout dépend de l'importance que l'on accorde à cette médaille. Mais, il est vrai que pour un athlète, les médailles définissent le palmarès",a assuré Cynthia Bolingo. "Gagner une médaille serait évidemment une belle récompense. Nous travaillons pour y arriver et j'espère que nous pourrons célébrer cela un jour." (Belga)

"Je pense que nous avons encore toutes une marge de progression sur le plan individuel", a confié Camille Laus, la capitaine des Cheetahs, jeudi au stage du COIB à Belek. "De plus, nous avons des jeunes qui commencent à frapper à la porte. Avec nos derniers résultats, nous espérons évidemment inspirer les jeunes. Quand on regarde une nation comme la Pologne, elle compte 10 filles qui peuvent être titulaires. Un tel réservoir leur permet de faire souffler les cadres pour tout donner en finale. Je pense que l'on pourra bientôt aussi commencer à le faire." D'autant plus que les rendez-vous vont s'enchaîner avec les championnats du monde et d'Europe en l'espace d'un mois. "Il est encore trop tôt pour dire si nous allons donner la priorité à l'un ou l'autre. Tout va dépendre de qui sera qualifié ou non en individuel. C'est une discussion que nous devrons avoir ensemble au moment voulu", a ajouté Laus. Deux compétitions où le relais 4x400m féminin espère franchir une nouvelle étape dans sa progression en remportant une médaille lors d'un grand championnat. "Tout dépend de l'importance que l'on accorde à cette médaille. Mais, il est vrai que pour un athlète, les médailles définissent le palmarès",a assuré Cynthia Bolingo. "Gagner une médaille serait évidemment une belle récompense. Nous travaillons pour y arriver et j'espère que nous pourrons célébrer cela un jour." (Belga)