Naomi Van den Broeck, Imke Vervaet, Paulien Couckuyt et Camille Laus, dans cet ordre, ont couru en 3:24.08, soit un nouveau record de Belgique, effaçant le 3:26.58 réussi par Hanne Claes, Imke Vervaet, Paulien Couckuyt et Camille Laus aux championnats du monde à Doha le 5 octobre 2019. Elles terminent derrière la Pologne, victorieuse de cette première série en 3:23.10 et Cuba, 2e en 3:24.04. En 5e position après les deux premiers relais, Paulien Couckuyt a réussi un fameux tour de piste pour ramener la Begique à la 3e place. Camille Laus, un moment deuxième, assurait la qualification des Belges pour la finale. Les trois premiers de chacune des deux demi-finales, ainsi que les deux meilleurs temps ensuite rejoignent la finale samedi (14h30). Privée de celle qui devait les porter plus haut, Cynthia Bolingo blessée, les relayeuses du 4x400 m peuvent sur les très belles conditions affichées à Tokyo par Imke Vervaet et Paulien Couckuyt et celle retrouvée de Camille Laus dans les séries. Les Belgian Cheetahs s'étaient classées 5e de leurs premiers championnats du monde en 2019 à Doha. (Belga)

Naomi Van den Broeck, Imke Vervaet, Paulien Couckuyt et Camille Laus, dans cet ordre, ont couru en 3:24.08, soit un nouveau record de Belgique, effaçant le 3:26.58 réussi par Hanne Claes, Imke Vervaet, Paulien Couckuyt et Camille Laus aux championnats du monde à Doha le 5 octobre 2019. Elles terminent derrière la Pologne, victorieuse de cette première série en 3:23.10 et Cuba, 2e en 3:24.04. En 5e position après les deux premiers relais, Paulien Couckuyt a réussi un fameux tour de piste pour ramener la Begique à la 3e place. Camille Laus, un moment deuxième, assurait la qualification des Belges pour la finale. Les trois premiers de chacune des deux demi-finales, ainsi que les deux meilleurs temps ensuite rejoignent la finale samedi (14h30). Privée de celle qui devait les porter plus haut, Cynthia Bolingo blessée, les relayeuses du 4x400 m peuvent sur les très belles conditions affichées à Tokyo par Imke Vervaet et Paulien Couckuyt et celle retrouvée de Camille Laus dans les séries. Les Belgian Cheetahs s'étaient classées 5e de leurs premiers championnats du monde en 2019 à Doha. (Belga)