Partie du couloir 8, Naomi Van den Broeck, Imke Vervaet, Paulien Couckuyt et Camille Laus, alignées dans cet ordre comme en séries, ont couru en 3:23.69, effaçant ainsi leur record de 3:24.08 établi jeudi en séries. Les Américaines (Sydney McLaughlin, Allyson Felix, Dalilah Muhammad et Athing Mu) se sont imposées en 3:16.85, conservant un titre olympique qui est leur propriété depuis 1996. Allyson Felix a ainsi décroché sa 11e médaille olympique. La Californienne de 35 ans était devenue vendredi l'athlète féminine la plus médaillée de l'histoire des Jeux après avoir enlevé le bronze du 400 m, sa 10e médaille, dépassant ainsi Merlene Ottey. La Pologne (3:20.53) et la Jamaïque (3:21.24) prennent l'argent et le bronze. Les Belgian Cheetahs, privées de Cynthia Bolinga blessée et forfait pour les JO, avaient décroché leur place en finale en terminant 3e de leur série en 3:24.08, battant le record de Belgique. Elle avaient alors effacé le temps de 3:26.58 réussi par Hanne Claes, Imke Vervaet, Paulien Couckuyt et Camille Laus aux championnats du monde à Doha le 5 octobre 2019. L'équipe belge s'était alors classée 5e de ses premiers Mondiaux. (Belga)

Partie du couloir 8, Naomi Van den Broeck, Imke Vervaet, Paulien Couckuyt et Camille Laus, alignées dans cet ordre comme en séries, ont couru en 3:23.69, effaçant ainsi leur record de 3:24.08 établi jeudi en séries. Les Américaines (Sydney McLaughlin, Allyson Felix, Dalilah Muhammad et Athing Mu) se sont imposées en 3:16.85, conservant un titre olympique qui est leur propriété depuis 1996. Allyson Felix a ainsi décroché sa 11e médaille olympique. La Californienne de 35 ans était devenue vendredi l'athlète féminine la plus médaillée de l'histoire des Jeux après avoir enlevé le bronze du 400 m, sa 10e médaille, dépassant ainsi Merlene Ottey. La Pologne (3:20.53) et la Jamaïque (3:21.24) prennent l'argent et le bronze. Les Belgian Cheetahs, privées de Cynthia Bolinga blessée et forfait pour les JO, avaient décroché leur place en finale en terminant 3e de leur série en 3:24.08, battant le record de Belgique. Elle avaient alors effacé le temps de 3:26.58 réussi par Hanne Claes, Imke Vervaet, Paulien Couckuyt et Camille Laus aux championnats du monde à Doha le 5 octobre 2019. L'équipe belge s'était alors classée 5e de ses premiers Mondiaux. (Belga)