L'Ukraine de Srdjan Radulovic apparaît comme l'adversaire le plus coriace, emmené par l'une des meilleures joueuses européennes, Alina Iagupova, vue brièvement à Castors Braine tout comme Liudmyla Naumenko, qui se remet d'une opération au genou, alors que Vita Horobets portait la saison dernière les couleurs de Namur où a joué aussi l'ailière Olga Maznichenko par le passé. La Finlande sera ensuite au menu des joueuses de Philip Mestdagh, dimanche (16h00) à Helsinki. Le Portugal est la 4e équipe de ce groupe G. Hormis Julie Vanloo qu'un accord a permis de ne pas rentrer pour une si courte période d'Australie où elle joue avec Townsville, toutes les cadres sont au poste à commencer par Emma Meesseman et Kim Mestdagh, les championnes WNBA cet été avec Washington Mystics, Julie Allemand, rentrée mercredi de San Antonio Spurs et de la cérémonie de retrait de maillot de son président à Lyon, Tony Parker et Ann Wauters, qui, sans club depuis 2017, privilégie les soins de son genou pour tenter de tenir jusqu'aux JO 2020, son ultime objectif. L'intérieure flandrienne, s'entraîne avec Namur, et son sélectionneur, Philip Mestdagh qui a appelé lundi à plus d'unité et à se regrouper pour atteindre les prochains objectifs. Le premier de chacun des neuf groupes et les cinq meilleurs deuxièmes sont qualifiés pour la phase finale de l'Euro en 2021 en France (Lyon, puis Paris-Bercy pour les demi-finales et finale) et en Espagne (Valence) du 17 au 27 juin. Les deux autres fenêtres de qualifications sont prévues en novembre 2020 (du 8 au 16) et février 2021 (du 31 janvier au 8 février). La Belgique a aussi de plus en plus à l'esprit son tournoi de qualification olympique en février (6, 7 et 9) en vue de Tokyo 2020. La fédération belge s'est posée candidate pour organiser l'un des quatre groupes (de quatre), à Ostende. Verdict le 20 novembre et tirage au sort le 27 novembre avec, outre les six pays européens qualifiés - l'Espagne, la France, la Serbie, la Grande-Bretagne, la Belgique et la Suède - les dix autres pays - dont les Etats-Unis et le Japon - issus des tournois pré-qualificatifs continentaux de ce mois de novembre. Les trois premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les JO de l'été 2020. (Belga)