Six mois après leur médaille de bronze obtenue au championnat d'Europe en Tchéquie, les joueuses de Philip Mestdagh abordent pour commencer la Suisse samedi (17h30) à Fribourg et l'Allemagne le mercredi 15 novembre au Lange Munte (20h30) à Courtrai, qui affichera complet (la capacité a été portée à 3050 spectateurs). L'ensemble du noyau présent à Prague en juin dernier est là, hormis la jeune Serena Lynn-Geldof retenue par son université à Miami. Emma Meesseman et Ann Wauters sont rejointes par Julie Allemand, la meneuse de l'ASVEL Lyon, pour former un noyau de 12 joueuses pour les deux premiers matches de qualifications. Laura Henket et Jaleesa Maes (Liège Panthers) n'iront pas en Suisse samedi, mais restent, en réserves, avec le groupe jusqu'au match contre l'Allemagne. Parmi les 14 pré-sélectionnées, Laure Resimont (Wavre Ste-Catherine) s'est blessée au doigt mardi à l'entraînement alors qu'Hind Ben Abdelkader (Hatay/Tur) n'a pas été retenue par la sélectionneur national. Trois fenêtres (novembre 2017, février 2018 et novembre 2018) sont prévues pour ces qualifications. La Belgique figure dans le groupe G avec, outre les Suissesses et les Allemandes, la Tchéquie, sans doute le pays le moins aisé pour les Belges grandissimes favoris de leur poule, qui visent un six sur six, selon le souhait de Philip Mestdagh. Le premier de chacun des 8 groupes et les 6 meilleurs deuxièmes rejoignent la Lettonie et la Serbie, qualifiées d'office comme pays organisateur, en phase finale de l'Euro 2019. La performance des Belgian Cats à l'Euro a ouvert aussi les portes de la Coupe du monde. Pour la première fois chez les seniors, dames et messieurs confondus, la Belgique disputera le championnat du monde. Ce sera du 22 au 30 septembre à Tenerife, en Espagne. Pour s'y préparer, les Belges iront notamment en Chine fin mai, début juin prochain. La sélection de Philip Mestdagh: Julie Allemand (Lyon ASVEL/Fra), Marjorie Carpréaux (Castors Braine), Antonia Delaere (Castors Braine), Sofie Hendrickx (Namur), Kyara Linskens (Nymburk/Tch), Emma Meesseman (Ekaterinburg/Rus), Hanne Mestdagh (Namur), Kim Mestdagh (Yakin Dogü/Tur), Heleen Nauwelaers (Mondeville/Fra), Jana Raman (Kangoeroes Willebroek), Julie Vanloo (Istanbul Univ./Tur), Ann Wauters (Yakin Dogü/Tur). Réservistes: Laura Henket (Liège Panthers),Jaleesa Maes (Liège Panthers) Le programme des qualifications: Samedi 11 novembre 2017 (17h30 à Fribourg): Suisse - Belgique Mercredi 15 novembre 2017 (20h30 au Lange Munte de Courtrai ): Belgique - Allemagne Samedi 10 février 2018 (lieu à déterminer): Tchéquie - Belgique Mercredi 14 février 2018 (20h30 au Lange Munte de Courtrai): Belgique - Suisse Samedi 17 novembre 2018 (lieu à déterminer): Allemagne - Belgique Mercredi 21 novembre 2018 (20h30 au Lange Munte de Courtrai): Belgique - Tchéquie . (Belga)

Six mois après leur médaille de bronze obtenue au championnat d'Europe en Tchéquie, les joueuses de Philip Mestdagh abordent pour commencer la Suisse samedi (17h30) à Fribourg et l'Allemagne le mercredi 15 novembre au Lange Munte (20h30) à Courtrai, qui affichera complet (la capacité a été portée à 3050 spectateurs). L'ensemble du noyau présent à Prague en juin dernier est là, hormis la jeune Serena Lynn-Geldof retenue par son université à Miami. Emma Meesseman et Ann Wauters sont rejointes par Julie Allemand, la meneuse de l'ASVEL Lyon, pour former un noyau de 12 joueuses pour les deux premiers matches de qualifications. Laura Henket et Jaleesa Maes (Liège Panthers) n'iront pas en Suisse samedi, mais restent, en réserves, avec le groupe jusqu'au match contre l'Allemagne. Parmi les 14 pré-sélectionnées, Laure Resimont (Wavre Ste-Catherine) s'est blessée au doigt mardi à l'entraînement alors qu'Hind Ben Abdelkader (Hatay/Tur) n'a pas été retenue par la sélectionneur national. Trois fenêtres (novembre 2017, février 2018 et novembre 2018) sont prévues pour ces qualifications. La Belgique figure dans le groupe G avec, outre les Suissesses et les Allemandes, la Tchéquie, sans doute le pays le moins aisé pour les Belges grandissimes favoris de leur poule, qui visent un six sur six, selon le souhait de Philip Mestdagh. Le premier de chacun des 8 groupes et les 6 meilleurs deuxièmes rejoignent la Lettonie et la Serbie, qualifiées d'office comme pays organisateur, en phase finale de l'Euro 2019. La performance des Belgian Cats à l'Euro a ouvert aussi les portes de la Coupe du monde. Pour la première fois chez les seniors, dames et messieurs confondus, la Belgique disputera le championnat du monde. Ce sera du 22 au 30 septembre à Tenerife, en Espagne. Pour s'y préparer, les Belges iront notamment en Chine fin mai, début juin prochain. La sélection de Philip Mestdagh: Julie Allemand (Lyon ASVEL/Fra), Marjorie Carpréaux (Castors Braine), Antonia Delaere (Castors Braine), Sofie Hendrickx (Namur), Kyara Linskens (Nymburk/Tch), Emma Meesseman (Ekaterinburg/Rus), Hanne Mestdagh (Namur), Kim Mestdagh (Yakin Dogü/Tur), Heleen Nauwelaers (Mondeville/Fra), Jana Raman (Kangoeroes Willebroek), Julie Vanloo (Istanbul Univ./Tur), Ann Wauters (Yakin Dogü/Tur). Réservistes: Laura Henket (Liège Panthers),Jaleesa Maes (Liège Panthers) Le programme des qualifications: Samedi 11 novembre 2017 (17h30 à Fribourg): Suisse - Belgique Mercredi 15 novembre 2017 (20h30 au Lange Munte de Courtrai ): Belgique - Allemagne Samedi 10 février 2018 (lieu à déterminer): Tchéquie - Belgique Mercredi 14 février 2018 (20h30 au Lange Munte de Courtrai): Belgique - Suisse Samedi 17 novembre 2018 (lieu à déterminer): Allemagne - Belgique Mercredi 21 novembre 2018 (20h30 au Lange Munte de Courtrai): Belgique - Tchéquie . (Belga)