La victoire en Allemagne (53-77) avec 28 points encore d'Emma Meesseman et les résultats enregistrés dans les autres groupes samedi dernier ont en effet dégagé la voie pour les filles de Philip Mestdagh. Cela dit, le sélectionneur national ne veut pas calculer d'autant qu'une victoire pourrait s'avérer importante lors du tirage au sort de l'Euro 2019 (du 27 juin au 7 juillet)." "Nous n'aimons pas calculer, nous voulons toujours gagner", a assuré Philip Mestdagh à la veille du rendez-vous face à une équipe tchèque qui l'avait emporté à Prague (53-48) en novembre dernier. "Nous n'avions pas fait un bon match", se souvient le sélectionneur flandrien. "Même en encaissant 53 points, nous avions fait beaucoup d'erreurs en défense et marquer 48 points pour une équipe comme la nôtre, ce n'est pas possible. Depuis lors, nous avons progressé énormément et la sérénité est là aussi. La victoire en Allemagne a fait du bien. Même si Julie Allemand et Ann Wauters ne sont pas là, même si Kia Vaughn est là en face, ce ne sont pas des excuses, nous devons gagner." L'intérieure américaine naturalisée de Fenerbahce n'avait en effet pas joué le premier match. "C'est un gabarit qui a un gros impact dans la raquette", analyse Philip Mestdagh qui a rappelé Manon Grzesinski (Castors Braine) dans les 12 à la place d'Hatty Nawezhy. Le vainqueur de chacun des 8 groupes et les six meilleurs deuxièmes sont qualifiés pour la phase finale de l'Euro. Une victoire de cinq points ou plus mercredi offrirait à la Belgique la première place de son groupe. Un succès de moins de cinq points ou une courte défaite garantirait une place parmi les meilleurs deuxièmes. La rencontre se jouera à guichets fermés devant près de 3.500 spectateurs. "Mathématiquement, nous ne sommes pas encore qualifiés, mais il y a de grandes chances. Gagner est important aussi pour le tirage au sort. Terminer avec 5 victoires et une défaite ou 4 victoires et 2 défaites, cela pourrait faire une différence. Être versés dans le pot 1 ou 2 pour le tirage de l'Euro, ce n'est pas anodin." D'autant plus que l'Euro est la première étape vers les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Les six premiers sont en effet qualifiés pour le tournoi pré-olympique. En parlant de Tokyo, les Belgian Cats se rendront en stage dans la capitale japonaise du 27 mai au 3 juin dans les installations que le COIB, le Comité olympique et Interfédéral Belge, a choisi comme camp de base pour les JO 2020, à 90 km de Tokyo. L'objectif est d'y jouer aussi deux rencontres contre le Japon, mais qui doit encore composer avec ses Jeux asiatiques. (Belga)

La victoire en Allemagne (53-77) avec 28 points encore d'Emma Meesseman et les résultats enregistrés dans les autres groupes samedi dernier ont en effet dégagé la voie pour les filles de Philip Mestdagh. Cela dit, le sélectionneur national ne veut pas calculer d'autant qu'une victoire pourrait s'avérer importante lors du tirage au sort de l'Euro 2019 (du 27 juin au 7 juillet)." "Nous n'aimons pas calculer, nous voulons toujours gagner", a assuré Philip Mestdagh à la veille du rendez-vous face à une équipe tchèque qui l'avait emporté à Prague (53-48) en novembre dernier. "Nous n'avions pas fait un bon match", se souvient le sélectionneur flandrien. "Même en encaissant 53 points, nous avions fait beaucoup d'erreurs en défense et marquer 48 points pour une équipe comme la nôtre, ce n'est pas possible. Depuis lors, nous avons progressé énormément et la sérénité est là aussi. La victoire en Allemagne a fait du bien. Même si Julie Allemand et Ann Wauters ne sont pas là, même si Kia Vaughn est là en face, ce ne sont pas des excuses, nous devons gagner." L'intérieure américaine naturalisée de Fenerbahce n'avait en effet pas joué le premier match. "C'est un gabarit qui a un gros impact dans la raquette", analyse Philip Mestdagh qui a rappelé Manon Grzesinski (Castors Braine) dans les 12 à la place d'Hatty Nawezhy. Le vainqueur de chacun des 8 groupes et les six meilleurs deuxièmes sont qualifiés pour la phase finale de l'Euro. Une victoire de cinq points ou plus mercredi offrirait à la Belgique la première place de son groupe. Un succès de moins de cinq points ou une courte défaite garantirait une place parmi les meilleurs deuxièmes. La rencontre se jouera à guichets fermés devant près de 3.500 spectateurs. "Mathématiquement, nous ne sommes pas encore qualifiés, mais il y a de grandes chances. Gagner est important aussi pour le tirage au sort. Terminer avec 5 victoires et une défaite ou 4 victoires et 2 défaites, cela pourrait faire une différence. Être versés dans le pot 1 ou 2 pour le tirage de l'Euro, ce n'est pas anodin." D'autant plus que l'Euro est la première étape vers les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020. Les six premiers sont en effet qualifiés pour le tournoi pré-olympique. En parlant de Tokyo, les Belgian Cats se rendront en stage dans la capitale japonaise du 27 mai au 3 juin dans les installations que le COIB, le Comité olympique et Interfédéral Belge, a choisi comme camp de base pour les JO 2020, à 90 km de Tokyo. L'objectif est d'y jouer aussi deux rencontres contre le Japon, mais qui doit encore composer avec ses Jeux asiatiques. (Belga)