Tottenham va vivre une fin d'année palpitante, avec des affiches contre Manchester United et Chelsea le 28 décembre et le 1er janvier. Jusqu'à présent, la saison des Spurs est faite de hauts et de bas. Malgré l'arrivée d'un nouvel entraîneur (un de plus), l'Argentin Mauricio Pochettino, qui a insufflé un nouvel élan à Southampton l'année dernière, le club londonien ne peut plus envisager de batailler pour une place dans le peloton de tête, à mi-parcours du championnat.

Il va donc lutter, dans le meilleur des cas, pour un billet en Ligue des Champions, à moins que l'Europa League ne lui vaille un prix inattendu. En 16e de finale, il affronte la Fiorentina. Toutefois, Pochettino a déjà fait comprendre, en faisant tourner son noyau, que sa priorité n'allait pas aux épreuves de coupes.

Dans pareil contexte, il ne faut pas s'étonner que plusieurs vedettes refusent de prolonger leur contrat, comme Christian Eriksen et le Diable Rouge Jan Vertonghen. Ils ont de plus en plus le sentiment de ne jamais avoir à Tottenham l'occasion de lutter réellement pour un prix.

Les supporters se rebellent contre le propriétaire, Daniel Levy, et le directeur technique, Franco Baldini (ex-AS Rome), leur reprochant leur gestion des transferts. Baldini a notamment insisté pour recruter Paulinho, Vlad Chiriches, Erik Lamela et Roberto Soldado mais aucun de ces coûteux transferts n'a convaincu.

Le commentaire n'est pas toujours flatteur non plus pour les Spurs belges. Si Vertonghen a connu un bon début de saison, il a ensuite fléchi. Moussa Dembélé ne doit pas être plus satisfait. Il n'a encore été titularisé qu'à trois reprises en championnat. Il obtient l'essentiel de ses minutes de jeu en Europa League. Le médian est même dépassé, dans la hiérarchie, par un footballeur aussi moyen que Ryan Mason. Nacer Chadli est le seul compatriote à pouvoir compter plus ou moins sur le soutien de Pochettino. Il n'a quasiment pas décollé du banc la saison passée mais il s'est ressaisi et, avec sept buts, il est actuellement le meilleur buteur des Spurs.

Tottenham fait face à des mois cruciaux. Levy a promis de remanier la direction. En novembre, il a déjà enrôlé Paul Mitchell, l'ancien DT de Southampton, qui pousse Baldini vers la porte de sortie. Pochettino, lui, a fait comprendre qu'il allait mettre la trêve hivernale à profit pour remanier son noyau. L'Argentin prône un football direct, en profondeur, avec une pression haute. C'est une très mauvaise nouvelle pour Dembélé, qui peut partir. Il pourrait être échangé contre Fabian Delph d'Aston Villa.

Vertonghen pourrait également partir. Son contrat arrive à terme en juin 2016. Si Tottenham veut le monnayer, il doit le vendre l'été prochain. Vertonghen se plaît à Londres, où sa fiancée a un bon poste, mais le gaucher de 27 ans rêve de se produire un jour en Italie. La Juventus serait intéressée par ses services, de même que Naples où évolue son ami Dries Mertens.

Par Matthias Stockmans

Tottenham va vivre une fin d'année palpitante, avec des affiches contre Manchester United et Chelsea le 28 décembre et le 1er janvier. Jusqu'à présent, la saison des Spurs est faite de hauts et de bas. Malgré l'arrivée d'un nouvel entraîneur (un de plus), l'Argentin Mauricio Pochettino, qui a insufflé un nouvel élan à Southampton l'année dernière, le club londonien ne peut plus envisager de batailler pour une place dans le peloton de tête, à mi-parcours du championnat.Il va donc lutter, dans le meilleur des cas, pour un billet en Ligue des Champions, à moins que l'Europa League ne lui vaille un prix inattendu. En 16e de finale, il affronte la Fiorentina. Toutefois, Pochettino a déjà fait comprendre, en faisant tourner son noyau, que sa priorité n'allait pas aux épreuves de coupes. Dans pareil contexte, il ne faut pas s'étonner que plusieurs vedettes refusent de prolonger leur contrat, comme Christian Eriksen et le Diable Rouge Jan Vertonghen. Ils ont de plus en plus le sentiment de ne jamais avoir à Tottenham l'occasion de lutter réellement pour un prix.Les supporters se rebellent contre le propriétaire, Daniel Levy, et le directeur technique, Franco Baldini (ex-AS Rome), leur reprochant leur gestion des transferts. Baldini a notamment insisté pour recruter Paulinho, Vlad Chiriches, Erik Lamela et Roberto Soldado mais aucun de ces coûteux transferts n'a convaincu.Le commentaire n'est pas toujours flatteur non plus pour les Spurs belges. Si Vertonghen a connu un bon début de saison, il a ensuite fléchi. Moussa Dembélé ne doit pas être plus satisfait. Il n'a encore été titularisé qu'à trois reprises en championnat. Il obtient l'essentiel de ses minutes de jeu en Europa League. Le médian est même dépassé, dans la hiérarchie, par un footballeur aussi moyen que Ryan Mason. Nacer Chadli est le seul compatriote à pouvoir compter plus ou moins sur le soutien de Pochettino. Il n'a quasiment pas décollé du banc la saison passée mais il s'est ressaisi et, avec sept buts, il est actuellement le meilleur buteur des Spurs.Tottenham fait face à des mois cruciaux. Levy a promis de remanier la direction. En novembre, il a déjà enrôlé Paul Mitchell, l'ancien DT de Southampton, qui pousse Baldini vers la porte de sortie. Pochettino, lui, a fait comprendre qu'il allait mettre la trêve hivernale à profit pour remanier son noyau. L'Argentin prône un football direct, en profondeur, avec une pression haute. C'est une très mauvaise nouvelle pour Dembélé, qui peut partir. Il pourrait être échangé contre Fabian Delph d'Aston Villa. Vertonghen pourrait également partir. Son contrat arrive à terme en juin 2016. Si Tottenham veut le monnayer, il doit le vendre l'été prochain. Vertonghen se plaît à Londres, où sa fiancée a un bon poste, mais le gaucher de 27 ans rêve de se produire un jour en Italie. La Juventus serait intéressée par ses services, de même que Naples où évolue son ami Dries Mertens. Par Matthias Stockmans